Image
Découvrez les Hameaux et leur petit train de vie !
par Guest
#582477
𝙱𝚘𝚗𝚜𝚘𝚒𝚛, 𝙱𝚘𝚗𝚓𝚘𝚞𝚛 𝚊̀ 𝚝𝚘𝚞𝚜,

𝙰𝚞𝚓𝚘𝚞𝚛𝚍'𝚑𝚞𝚒 𝚓𝚎 𝚟𝚊𝚒𝚜 𝚍𝚎́𝚌𝚛𝚒𝚛𝚎 𝚍'𝚞𝚗 𝚊𝚟𝚒𝚜 𝚌𝚘𝚖𝚙𝚕𝚎̀𝚝𝚎𝚖𝚎𝚗𝚝 𝚘𝚋𝚓𝚎𝚌𝚝𝚒𝚏 𝚖𝚊 𝚟𝚒𝚜𝚒𝚘𝚗 𝚍𝚞 𝙻𝚢𝚌𝚊𝚗 𝙲𝚎𝚛𝚌𝚕𝚎 𝚎𝚝 𝚟𝚘𝚞𝚜 𝚛𝚊𝚌𝚘𝚗𝚝𝚎𝚣 𝚞𝚗𝚎 𝚙𝚎𝚝𝚒𝚝𝚎 𝚑𝚒𝚜𝚝𝚘𝚒𝚛𝚎, 𝚗𝚘𝚗 𝚓𝚎 𝚗𝚎 𝚟𝚘𝚞𝚜 𝚛𝚊𝚌𝚘𝚗𝚝𝚎 𝚙𝚊𝚜 𝚍𝚎 𝚜𝚊𝚕𝚊𝚍𝚎𝚜 !

𝙹𝚎 𝚝𝚛𝚘𝚞𝚟𝚎 𝚎𝚝 𝚓'𝚊𝚒 𝚝𝚘𝚞𝚓𝚘𝚞𝚛𝚜 𝚙𝚎𝚗𝚜𝚎́ 𝚚𝚞𝚎 𝚕𝚎 𝙻𝚢𝚌𝚊𝚗 𝙲𝚎𝚛𝚌𝚕𝚎 𝚎́𝚝𝚊𝚒𝚝 𝚕𝚎 𝚑𝚊𝚛𝚟𝚊𝚛𝚍 𝚍𝚎 𝙻𝙶𝚎𝙻, 𝚎𝚜𝚝 𝚚𝚞𝚒 𝚗𝚎 𝚛𝚎̂𝚟𝚎 𝚙𝚊𝚜 𝚍'𝚎́𝚝𝚞𝚍𝚒𝚎𝚛 𝚍𝚊𝚗𝚜 𝚞𝚗𝚎 𝚒𝚗𝚜𝚝𝚒𝚝𝚞𝚝𝚒𝚘𝚗 𝚝𝚎𝚕𝚕𝚎 𝚚𝚞𝚎 𝙷𝚊𝚛𝚟𝚊𝚛𝚍 𝚘𝚞 𝚕𝚎 𝙻𝚢𝚌𝚊𝚗 𝙲𝚎𝚛𝚌𝚕𝚎?

𝙹𝚎 𝚖𝚎 𝚜𝚘𝚞𝚟𝚒𝚎𝚗𝚜 𝚎𝚗𝚌𝚘𝚛𝚎 𝚍𝚎 𝚖𝚘𝚗 𝚎𝚗𝚝𝚛𝚎́𝚎 𝚊̀ 𝚕'𝚞𝚗𝚒𝚟𝚎𝚛𝚜𝚒𝚝𝚎́ 𝚎𝚗 𝟸𝟶𝟷𝟽, 𝚊𝚙𝚛𝚎̀𝚜 𝚍𝚎𝚜 𝚖𝚘𝚒𝚜 𝚎𝚝 𝚍𝚎𝚜 𝚊𝚗𝚗𝚎́𝚎𝚜 𝚍'𝚎𝚏𝚏𝚘𝚛𝚝𝚜 𝚓'𝚢 𝚎́𝚝𝚊𝚒𝚜 𝚎𝚗𝚏𝚒𝚗 !

𝙴𝚝 𝚖𝚎̂𝚖𝚎 𝚊𝚙𝚛𝚎̀𝚜 𝚌𝚎𝚕𝚊 𝚓𝚎 𝚗𝚎 𝚛𝚎́𝚊𝚕𝚒𝚜𝚎 𝚝𝚘𝚞𝚓𝚘𝚞𝚛𝚜 𝚙𝚊𝚜 𝚍𝚎 𝚕𝚊 𝚌𝚑𝚊𝚗𝚌𝚎 𝚚𝚞𝚎 𝚓'𝚊𝚟𝚊𝚒𝚜 𝚍'𝚎̂𝚝𝚛𝚎 𝚕𝚊̀, 𝚌'𝚎𝚜𝚝 𝚕𝚎 𝚛𝚎̂𝚟𝚎 𝚍𝚎 𝚋𝚎𝚊𝚞𝚌𝚘𝚞𝚙 𝚍'𝚎́𝚝𝚞𝚍𝚒𝚊𝚗𝚝𝚜, 𝚙𝚕𝚎𝚒𝚗𝚎 𝚍'𝚎𝚞𝚙𝚑𝚘𝚛𝚒𝚎 𝚚𝚞𝚎 𝚓'𝚊𝚒 𝚍𝚎́𝚖𝚊𝚛𝚛𝚎́ 𝚌𝚎𝚝𝚝𝚎 𝚗𝚘𝚞𝚟𝚎𝚕𝚕𝚎 𝚎𝚡𝚙𝚎́𝚛𝚒𝚎𝚗𝚌𝚎 𝚍𝚎 𝚖𝚊 𝚟𝚒𝚎, 𝚓𝚎 𝚏𝚞𝚜 𝚙𝚛𝚘𝚏𝚒𝚝𝚎́ 𝚍𝚎 𝚌𝚑𝚊𝚚𝚞𝚎 𝚒𝚗𝚜𝚝𝚊𝚗𝚝 𝚊̀ 𝟷𝟶𝟶% 𝚙𝚊𝚛𝚌𝚎 𝚚𝚞𝚎 𝚓𝚎 𝚜𝚊𝚒𝚜 𝚚𝚞𝚎 𝚗𝚘𝚖𝚋𝚛𝚎𝚞𝚡/𝚗𝚘𝚖𝚋𝚛𝚎𝚞𝚜𝚎 𝚜𝚘𝚗 𝚌𝚎𝚞𝚡/𝚌𝚎𝚕𝚕𝚎 𝚚𝚞𝚒 𝚊𝚞𝚛𝚊𝚒𝚝 𝚟𝚘𝚞𝚕𝚞 𝚎̂𝚝𝚛𝚎 𝚊̀ 𝚖𝚊 𝚙𝚕𝚊𝚌𝚎.

𝙹'𝚊𝚟𝚊𝚒𝚜 𝚎́𝚝𝚎́ 𝚊𝚍𝚖𝚒𝚜 𝚍𝚊𝚗𝚜 𝚕𝚊 𝚌𝚕𝚊𝚜𝚜𝚎 𝚍𝚞 𝙿𝚛𝚘𝚏𝚎𝚜𝚜𝚎𝚞𝚛 𝙴𝚕𝚍𝚘𝚗𝚎, 𝚚𝚞𝚒 𝚎́𝚝𝚊𝚒𝚝 𝚙𝚛𝚘𝚏𝚎𝚜𝚜𝚎𝚞𝚛 𝚍𝚎𝚙𝚞𝚒𝚜 𝚙𝚕𝚞𝚜𝚒𝚎𝚞𝚛𝚜 𝚊𝚗𝚗𝚎́𝚎𝚜 𝚍𝚎́𝚓𝚊̀ 𝚙𝚘𝚞𝚛 𝚜𝚊 𝚌𝚕𝚊𝚜𝚜𝚎 "𝙰𝚞𝚛𝚘𝚛𝚎", 𝚊𝚟𝚎𝚌 𝚍𝚎 𝚋𝚛𝚒𝚕𝚕𝚊𝚗𝚝 𝚎́𝚕𝚎̀𝚟𝚎 𝚝𝚎𝚕 𝚚𝚞𝚎 𝙻𝚒𝚕𝚕𝚢, 𝚘𝚞 𝚎𝚗𝚌𝚘𝚛𝚎 𝙼𝚘𝚜𝚌𝚘𝚠 𝙳𝚒𝚘𝚛𝚎.. 𝚜𝚊𝚗𝚜 𝚙𝚘𝚞𝚛 𝚊𝚞𝚝𝚊𝚗𝚝 𝚘𝚞𝚋𝚕𝚒𝚎𝚛 𝚆𝚘𝚛𝚕𝚍𝚌𝚕𝚊𝚜𝚜, 𝚎́𝚕𝚎̀𝚟𝚎 𝚜𝚘𝚞𝚟𝚎𝚗𝚝 𝚊𝚋𝚜𝚎𝚗𝚝 𝚎𝚗 𝚌𝚕𝚊𝚜𝚜𝚎, 𝚖𝚊𝚒𝚜 𝚛𝚎𝚕𝚎̀𝚟𝚎 𝚍'𝚞𝚗𝚎 𝚒𝚗𝚝𝚎𝚕𝚕𝚒𝚐𝚎𝚗𝚌𝚎 𝚑𝚘𝚛𝚜 𝚍𝚞 𝚌𝚘𝚖𝚖𝚞𝚗, 𝚌𝚎𝚕𝚞𝚒-𝚌𝚒 𝚎́𝚝𝚊𝚒𝚝 𝚍𝚎́𝚓𝚊̀ 𝚞𝚗 𝚎́𝚕𝚎̀𝚟𝚎 𝚜𝚞𝚛𝚍𝚘𝚞𝚎́ 𝚊𝚞 𝙲𝚘𝚕𝚕𝚎̀𝚐𝚎 𝚎𝚝 𝚊𝚞 𝙻𝚢𝚌𝚎́𝚎, 𝚒𝚕 𝚙𝚊𝚛𝚊𝚒̂𝚝 𝚖𝚎̂𝚖𝚎 𝚚𝚞𝚎 𝚌𝚎𝚕𝚞𝚒-𝚌𝚒 𝚊𝚒 𝚎𝚞 𝚜𝚘𝚗 𝙱𝙰𝙲 𝚊 𝚕'𝚊̂𝚐𝚎 𝚍𝚎 𝟷𝟷 𝚊𝚗𝚜.

𝙼𝚊𝚒𝚜 𝚙𝚘𝚞𝚛𝚚𝚞𝚘𝚒 𝚓𝚎 𝚟𝚘𝚞𝚜 𝚛𝚊𝚌𝚘𝚗𝚝𝚎 𝚝𝚘𝚞𝚝 𝚌𝚎𝚕𝚊, 𝚟𝚘𝚞𝚜 𝚟𝚘𝚞𝚜 𝚎𝚗 𝚏𝚘𝚞𝚝𝚎𝚣 𝚍𝚎 𝚖𝚊 𝚟𝚒𝚎 ?

𝙸𝚕 𝚢 𝚊 𝚚𝚞𝚎𝚕𝚚𝚞𝚎 𝚌𝚑𝚘𝚜𝚎 𝚚𝚞𝚎 𝚟𝚘𝚞𝚜 𝚍𝚎𝚟𝚎𝚣 𝚜𝚊𝚟𝚘𝚒𝚛, 𝚙𝚘𝚞𝚛 𝚌𝚘𝚖𝚖𝚎𝚗𝚌𝚎𝚛 𝚌'𝚎𝚜𝚝 𝚚𝚞𝚎 𝚕𝚎 𝙻𝚢𝚌𝚊𝚗 𝙲𝚎𝚛𝚌𝚕𝚎 𝚗'𝚎𝚜𝚝 𝚙𝚊𝚜 𝚞𝚗 𝚜𝚒𝚖𝚙𝚕𝚎 𝚑𝚊𝚖𝚎𝚊𝚞.

𝙱𝚒𝚎𝚗 𝚚𝚞𝚎 𝚌𝚎 𝚜𝚒𝚝𝚎 𝚛𝚎𝚐𝚘𝚛𝚐𝚎 𝚍𝚎 𝚙𝚕𝚞𝚜𝚒𝚎𝚞𝚛𝚜 𝚝𝚢𝚙𝚎𝚜 𝚎𝚝 𝚍'𝚎𝚜𝚙𝚎̀𝚌𝚎𝚜 𝚍𝚎 𝚌𝚛𝚎́𝚊𝚝𝚞𝚛𝚎𝚜 𝚌𝚎́𝚕𝚎𝚜𝚝𝚎𝚜 𝚝𝚢𝚙𝚎́ 𝚍'𝚞𝚗 𝚀𝙸 𝚊𝚞𝚜𝚜𝚒 𝚑𝚊𝚞𝚝 𝚚𝚞'𝚞𝚗 𝚛𝚊𝚝 𝚍𝚎 𝚕𝚊𝚋𝚘𝚛𝚊𝚝𝚘𝚒𝚛𝚎. 𝙹𝚎 𝚜𝚞𝚒𝚜 𝚌𝚘𝚗𝚚𝚞𝚒𝚜 𝚎𝚝 𝚏𝚒𝚎𝚛 𝚍𝚎 𝚟𝚘𝚒𝚛 𝚚𝚞'𝚞𝚗𝚎 𝚒𝚗𝚜𝚝𝚒𝚝𝚞𝚝𝚒𝚘𝚗 𝚝𝚎𝚕𝚕𝚎 𝚚𝚞𝚎 𝚕𝚎 𝙻𝚢𝚌𝚊𝚗 𝙲𝚎𝚛𝚌𝚕𝚎 𝚙𝚞𝚒𝚜𝚜𝚎 𝚎𝚡𝚒𝚜𝚝𝚎𝚛 𝚎𝚝 𝚙𝚛𝚘𝚜𝚙𝚎́𝚛𝚎𝚛 𝚍𝚎𝚙𝚞𝚒𝚜 𝚝𝚊𝚗𝚝 𝚍'𝚊𝚗𝚗𝚎́𝚎𝚜 𝚎𝚝 𝚌̧𝚊 𝚖𝚎̂𝚖𝚎 𝚊𝚙𝚛𝚎̀𝚜 𝚕𝚎𝚜 𝚛𝚊𝚟𝚊𝚐𝚎𝚜 𝚍𝚞 𝚟𝚒𝚛𝚞𝚜 𝚌𝚘𝚛𝚘𝚗𝚎𝚜𝚚𝚞𝚎 (𝚘𝚞𝚒 𝚓’𝚒𝚗𝚟𝚎𝚗𝚝𝚎 𝚍𝚎𝚜 𝚖𝚘𝚝𝚜) 𝚍𝚞 𝙻𝚢𝚜𝚘𝚙𝚑𝚒𝚖𝚒𝚞𝚜 𝚎𝚝 𝚈𝚊𝚝𝚘𝚙𝚒𝚎𝚗.

𝙻𝚎 𝙻𝚢𝚌𝚊𝚗 𝙲𝚎𝚛𝚌𝚕𝚎 𝚎𝚜𝚝 𝚕𝚎 𝚜𝚢𝚗𝚘𝚗𝚢𝚖𝚎, 𝚛𝚎́𝚞𝚜𝚜𝚒𝚝𝚎 𝚎𝚝 𝚍'𝚎𝚡𝚎𝚖𝚙𝚕𝚊𝚛𝚒𝚝𝚎́.

𝚂𝚎𝚜 𝚎́𝚕𝚎̀𝚟𝚎𝚜 𝚜𝚘𝚗𝚝 𝚊𝚍𝚛𝚘𝚒𝚝𝚜 𝚍'𝚞𝚗𝚎 𝚏𝚘𝚛𝚌𝚎 𝚍𝚎 𝚙𝚎𝚛𝚜𝚞𝚊𝚜𝚒𝚘𝚗 𝚎𝚝 𝚍'𝚒𝚗𝚝𝚎𝚕𝚕𝚒𝚐𝚎𝚗𝚌𝚎 𝚞𝚗𝚒𝚚𝚞𝚎 𝚍𝚎𝚙𝚞𝚒𝚜 𝚙𝚕𝚞𝚜𝚒𝚎𝚞𝚛𝚜 𝚐𝚎́𝚗𝚎́𝚛𝚊𝚝𝚒𝚘𝚗𝚜, 𝚝𝚘𝚞𝚝𝚎 𝚙𝚎𝚛𝚜𝚘𝚗𝚗𝚎 𝚍'𝚞𝚗 𝚖𝚒𝚗𝚒𝚖𝚞𝚖 𝚌𝚎𝚗𝚜𝚎́ 𝚜𝚎𝚛𝚊𝚒𝚝 𝚒𝚐𝚗𝚘𝚛𝚊𝚗𝚝 𝚍𝚎 𝚕𝚊𝚒𝚜𝚜𝚎𝚛 𝚙𝚊𝚛𝚊𝚒̂𝚝𝚛𝚎 𝚕𝚎 𝚌𝚘𝚗𝚝𝚛𝚊𝚒𝚛𝚎.

𝙻𝚎𝚞𝚛 𝚜𝚒𝚗𝚐𝚞𝚕𝚊𝚛𝚒𝚝𝚎́ 𝚎𝚝 𝚕𝚎𝚞𝚛𝚜 𝚏𝚘𝚛𝚌𝚎𝚜 𝚍'𝚎𝚜𝚙𝚛𝚒𝚝𝚜 𝚜𝚘𝚗𝚝 𝚌𝚘𝚗𝚏𝚛𝚘𝚗𝚝𝚎́𝚜 𝚊̀ 𝚛𝚞𝚍𝚎 𝚎́𝚙𝚛𝚎𝚞𝚟𝚎, 𝚍𝚎 𝚕'𝚊𝚞𝚛𝚘𝚛𝚎 𝚓𝚞𝚜𝚚𝚞'𝚊̀ 𝚕'𝚊𝚞𝚋𝚎.

𝙴𝚝 𝚓'𝚊𝚒 𝚌𝚎 𝚜𝚎𝚗𝚝𝚒𝚖𝚎𝚗𝚝 𝚍'𝚎𝚗 𝚏𝚊𝚒𝚛𝚎 𝚙𝚊𝚛𝚝𝚒𝚎 (𝚎𝚝 𝚓'𝚎𝚗 𝚊𝚒 𝚍𝚎́𝚓𝚊̀ 𝚏𝚊𝚒𝚝 𝚙𝚊𝚛𝚝𝚒𝚎, 𝚖𝚊𝚒𝚜 𝚌̧𝚊 𝚌'𝚎𝚜𝚝 𝚞𝚗 𝚜𝚎𝚌𝚛𝚎𝚝 𝚙𝚘𝚞𝚛 𝚙𝚎𝚛𝚜𝚘𝚗𝚗𝚎 𝚘/), 𝚌𝚎𝚝𝚝𝚎 𝚜𝚘𝚒𝚏 𝚍𝚎 𝚟𝚊𝚒𝚗𝚌𝚛𝚎, 𝚕'𝚊𝚖𝚋𝚒𝚝𝚒𝚘𝚗, 𝚍’𝚒𝚗𝚝𝚎́𝚐𝚛𝚎𝚛 𝚌𝚎𝚝𝚝𝚎 𝚞𝚗𝚒𝚘𝚗, 𝚖𝚊𝚛𝚚𝚞𝚎𝚛 𝚊𝚞 𝚏𝚎𝚛 𝚕𝚎𝚜 𝚎𝚜𝚙𝚛𝚒𝚝𝚜 𝚍𝚎 𝚝𝚑𝚒𝚎𝚛𝚌𝚎𝚕𝚒𝚎𝚞𝚡 𝚍𝚎 𝚖𝚘𝚗 𝚎𝚖𝚙𝚛𝚎𝚒𝚗𝚝𝚎, 𝚖𝚊𝚒𝚜 𝚊𝚞𝚜𝚜𝚒 𝚕'𝚎𝚗𝚟𝚒𝚎 𝚍𝚎 𝚙𝚊𝚛𝚝𝚒𝚌𝚒𝚙𝚎𝚛 𝚊̀ 𝚞𝚗 𝚙𝚛𝚘𝚓𝚎𝚝 𝚝𝚎𝚕 𝚚𝚞𝚎 𝚌𝚎𝚕𝚞𝚒-𝚌𝚒 𝚜𝚎𝚛𝚊𝚒𝚜 𝚞𝚗𝚎 𝚐𝚛𝚊𝚗𝚍𝚎 𝚏𝚒𝚎𝚛𝚝𝚎́ 𝚚𝚞𝚎 𝚓𝚎 𝚙𝚘𝚞𝚛𝚛𝚊𝚒 𝚛𝚊𝚓𝚘𝚞𝚝𝚎𝚛 𝚜𝚞𝚛 𝚖𝚘𝚗 𝚌𝚞𝚛𝚛𝚒𝚌𝚞𝚕𝚞𝚖 𝚟𝚒𝚝𝚊𝚎.

𝙰𝚕𝚘𝚛𝚜 𝚚𝚞𝚎 𝚍𝚒𝚛𝚎 𝚍𝚎 𝚙𝚕𝚞𝚜 𝚙𝚘𝚞𝚛 𝚎𝚡𝚙𝚛𝚒𝚖𝚎𝚛 𝚖𝚎𝚜 𝚖𝚘𝚝𝚒𝚟𝚊𝚝𝚒𝚘𝚗𝚜 𝚚𝚞𝚎 𝚍𝚎 𝚏𝚊𝚒𝚛𝚎 𝚟𝚊𝚕𝚘𝚒𝚛 𝚌𝚎𝚌𝚒 𝚜𝚞𝚛 𝚕𝚎 𝚝𝚎𝚛𝚛𝚊𝚒𝚗 𝚎𝚝 𝚙𝚊𝚛 𝚍𝚎𝚜 𝚊𝚌𝚝𝚎𝚜 ? 𝙾𝚞𝚟𝚛𝚎𝚣-𝚖𝚘𝚒 𝚟𝚘𝚝𝚛𝚎 𝚌𝚘𝚎𝚞𝚛 𝚎𝚝 𝚟𝚘𝚝𝚛𝚎 𝚊̂𝚖𝚎, 𝚓𝚎 𝚖𝚎 𝚋𝚊𝚝𝚝𝚛𝚊𝚒 𝚙𝚘𝚞𝚛 𝚟𝚘𝚞𝚜 𝚖𝚎𝚜 𝚏𝚛𝚎̀𝚛𝚎𝚜 𝚎𝚝 𝚜𝚘𝚎𝚞𝚛𝚜, 𝚓𝚎 𝚖𝚘𝚞𝚛𝚛𝚊𝚒 𝚊𝚞 𝚌𝚘𝚖𝚋𝚊𝚝 𝚙𝚘𝚞𝚛 𝚟𝚘𝚞𝚜, 𝚎́𝚙𝚎́𝚎 𝚊̀ 𝚕𝚊 𝚖𝚊𝚒𝚗 𝚜𝚞𝚛 𝚖𝚘𝚗 𝚕𝚘𝚞𝚙 𝚐𝚎́𝚊𝚗𝚝.

𝙴𝚗 𝚊𝚟𝚊𝚗𝚝 𝚙𝚊𝚝𝚛𝚒𝚘𝚝𝚎𝚜 ! 𝙴𝚗 𝚊𝚟𝚊𝚗𝚝 𝚜𝚘𝚕𝚍𝚊𝚝𝚜 !
𝙽'𝚘𝚞𝚋𝚕𝚒𝚎𝚣 𝚙𝚊𝚜, 𝚅𝚊𝚕𝚊𝚛 𝙼𝚘𝚛𝚐𝚑𝚞𝚕𝚒𝚜, 𝚅𝚊𝚕𝚊𝚛 𝙳𝚘𝚑𝚊𝚎𝚛𝚒𝚜 !


ℳ𝑒𝓅𝒽𝒾𝓉
Avatar de l’utilisateur
par Skyys
#585241
Lycan Cercle

C’est très intéressant Vegeta de montrer le fonctionnement du Lycan Cercle de manière interne.
Schizof disait :« Vous lancez tous des piques sur Lycan Cercle mais je suis sûr que la plus part d’entre vous voudrait savoir comment le hameau marche de manière interne. »

Il a raison, qu’on soit intéressé ou pas par le Lycan Cercle, on comprend bien de l’extérieur que sa structure et son fonctionnement interne sont bien plus fondés que les hameaux classiques de ce site. Cette structure interne est très bien résumée dans le post de Vegeta même si on se doute que tu laisses des petits secrets réservés aux plus chanceux. Dans tous les cas, le hameau a prouvé que sa pérennité n’avait été égalée par aucun autre hameau sur ce site. Et c’est certainement grâce à (1) cette organisation et (2) la mentalité interne des personnes.
Mon avis Pour les gens comme moi qui souhaitent s’investir et passer du temps sur le jeu ainsi qu’au sein d’une communauté stable dont les liens entre membres sont forts et éternels, ayez l’assurance que la Cohésion est l’un des mots forts du Lycan Cercle et que vous pourrez ainsi vous y sentir à votre place.

Egalement, le Lycan Cercle, grâce à son système de maisons ainsi que son image, offre la possibilité, de s’élever et de ne plus défendre uniquement son image personnelle mais défendre une image de hameau ainsi qu’une image de maison puisque comme l’a écrit Vegeta, chaque membre doit en intégrer une. Pour ce faire, les membres disposent d’un niveau de jeu et d’une prestance adéquate qui amène le deuxième mot fort du hameau : Le Prestige.

En troisième lieu, le Lycan Cercle est intéressant car, comme l’a décrit Vegeta, les membres sont confrontés à des épreuves tout au long de leur voyage leur permettant d’élever le rang de leur maison dans le classement et donc gagner de l’influence. Pour les gens comme moi qui souhaitent être actif et ne pas uniquement faire de la figuration, vient le troisième mot fort : Activité et Investissement.

Ces mots d’ordres, si vous prenez l’effort de les unir, nous introduisent au mot le plus fort du Lycan Cercle et celui dont il a déjà prouvé pouvoir défendre la valeur : Pérennité.

En effet, c’est grâce à tout cela que le hameau perdure dans le temps et non pas grâce à un hasard.

Moi-même ce sont ces valeurs et ces mots d’ordre qui m’attirent au Lycan Cercle et qui font que j’y porte un intérêt certain. De plus, prétendre être digne de rejoindre le Lycan Cercle c’est avoir l’ambition et l’aptitude de défendre ces valeurs de Cohésion, de Prestige, et d’Investissement et d’aider à leurs pérennisations.

Estimant avoir les aptitudes de défendre les valeurs du hameau, je continuerai de m’y intéresser pour que mes capacités soient reconnues de tous.

Ps : Ces mots ne sont pas écrits pas un membre du Lycan Cercle qui pourrait certainement y donner une description encore meilleure que la mienne mais uniquement par quelqu’un qui a étudié le Lycan Cercle de près et qui y apporte de l’intérêt.

Skyys.
Avatar de l’utilisateur
par Quiver
#585311
Un essai de cosmogonie lycanienne et épique
D’abord, il y eut la création des mondes : trois mondes distincts, imbriqués comme un pâté feuilleté des temps anciens : le monde supérieur, qu’habitent les puissances immatérielles, accessible aux seuls dieux majeurs qui ont renoncé à leur corporéité.
Ensuite, le monde intermédiaire, tout corps, toute matière, où s’agite la tourbe humaine, et où les Dieux en chair règnent en maîtres.
Ensuite, le monde d’en bas, peuplé par les âmes des hommes et par les dieux qui en ont fait le choix.
Dans les interstices entre ces mondes, s’égayent des créatures effrayantes dont le souffle se fait sentir la nuit, dont le souvenir s’agite dans les contes.
Pour lutter contre ces aberrations nocturnes, les dieux créèrent les héros, et donnèrent aux hommes l’épopée.
Cette épopée reçut mille titres : elle s’appela Iliade, Chanson de Roland, matière arthurienne : mais de tous ces textes fondateurs, la constante est la même : ce sont des hommes et des femmes, vivante incarnation de l’humain et du divin, qui se débattent pour permettre la victoire du bien, dans un système pensé comme manichéen.
Des épopées modernes, en grand nombre : la plus belle étant certainement celle du Lycan Cercle, dont la rotondité rappelle les astres, et la circularité la roue du Temps qui sans cesse tourne sur elle-même sans jamais disparaître.
Je veux faire partie de cette épopée : trouvère je suis, trouvère je resterai, pour mener jusqu’aux cieux les chansons des Hommes.
par Guest
#586377
Beaucoup refusé en normale et en sérieuse, je n'espère ne pas l'être au sein du Lycan Cercle.


Je suis Lysophime, normaliste aguerri, sérieusard dans mon temps libre.
Remarqué dans mon sens du jeu original et imprévisible, farouche et roublard, je n'hésite pas à imposer mon égo aux autres sans réfléchir à leurs pensées.

J'aime gagner, j'aime régner, j'aime le Lycan Cercle, déjà dès ma naissance en réflexion, j'observais ce hameau prestigieux à travers les différents personnages qui le représentaient, je me suis alors dis " Un jour peut-être je serai parmi eux ".

On me reproche souvent de trop jouer la gagne, mais c'est comme cela qu'on gravit les échelons pour être meilleur.
Autrement, à part mon jeu non-affect, je suis un excellent partenaire de vie, sympathique et quelques fois humoristique, j'aime bien faire rire ;

J'espère trouver dans votre institution, le calme, la sérénité mais surtout de bonnes parties et beaucoup de réflexion, j'espère aussi exceller et devenir encore plus meilleur.
Allez en réflexion, demandez ce que les gens pensent de moi, on vous répondra que je ne suis qu'un salaud personnage, mais moi ça me plaît bien, j'aime bien jouer les anti-héros.

C'est sur ces dernières paroles que je vous confie ma candidature au Lycan Cercle ;
Cordialement.
par Guest
#586457
Bonjour !

Moi, Slow, j'ai une annonce très importante à vous faire.

Slow ; Chef de la maison Les Pingouins du 93 au rapport : mon verdict, rendu public en ce 5 juin 2020 est que, Lysophime est tout à fait capable de rejoindre nos rangs, joueur intelligent, surpassant et de loin à peu près l'entièreté des joueurs qui fréquentent l'espace réflexion en ces temps-ci, de loin le joueur le plus prometteur qu'on ait vu depuis quelques années, je me permets de vous annoncer de vous à moi que Lysophime est maintenant un membre à part entière du Lycan Cercle.

Plus sérieusement, j'ai bien rigolé, merci à ceux qui ont participé à ce post forum, la bonne tranche de rigolade, en bon début d'après-midi, comme il se doit.

(Sincèrement Lysophime est pas très fort à LGeL, mais il a le mérite de tous nous faire sourire, à votre place je l'accepterais)


Avec la plus grande bienveillance,
Slow
Avatar de l’utilisateur
par Phyll
#628456
Comme le disait Céline Curiol : écrire est une façon de se placer en dehors.
Par ces mots que je dépose, je m'éloigne. Triste sort pour une preuve de motivation. Presque une fatalité; à chaque fois que je vous écris, je prends du recul sur cette épreuve. Mais heureusement, c'est peut-être qu'une piètre illusion. Ma clairvoyance est-elle fébrile ?
Possible.

Je ne suis pas infaillible, mais je sais des choses.
J'ai répondu à l'appel pour cette nouvelle épopée, vous m'avez envoyé un fier messager, chargé de m'informer que je devais le crier ici.
Soit.
Je n'aime guère me répéter, mais vous avez l'air exigeants.
Expliquons-nous.

Je suis peut-être myope, mais je vois des choses.
Une porte me fait face. Elle se présente à moi, monumentale, robuste mais tout de même distinguée. Il y est gravé deux initiales LC entourées de fines ornementations dorées, toutes divisées en cinq petits îlots. Par ces deux seules lettres, nous pouvons ressentir tout le prestige et l'héroïsme qui s'abritent derrière cette entrée. Nous ressentons différentes auras battant à l'unisson. Étrangement. Puisque celles-ci expriment chacune leurs propres voix, leurs propres valeurs, leurs propres bravoures. Inlassablement, je veux m'accrocher à l'une d'entre elles.
Je comprends mieux vos demandes. Il faut le revendiquer fièrement, comme un écusson cousu sur le cœur. Je ferai entendre ma voix auprès de vous, pour qu'un jour, elle soit à vos côtés.

Et bien même si j'écris, et donc m'éloigne de tout cela; je n'ai qu'une seule envie : m'y plonger tout entière.
Avatar de l’utilisateur
par Oxygone
#628494
.

Oxygone.

Tel fut le nom choisi par mes aïeuls
Quand ils m’ont recueillie, par-delà la haute mer,
Échouée sur une terre, entre les mauves et les glaïeuls
Où m’attendait une vie simple et rangée d’argentière.

Et ces bons parents m’avaient dit
Comme une euphonique prophétie :
"Oxygone, que ton nom ne tombe pas dans l’oubli.
Tu ignores tout de ta lignée,
Mais sois forte comme un titan,
Et aussi brave qu’un sigisbée
Toi seule t’attribuera ton rang
Il ne te sera jamais donné,
Car le pouvoir, le seul, se prend.
Tu n’es peut-être pas née pour régner
Mais d’aventure, ne fait d’aucune loi ta seule vérité."


Ainsi, à mes dix-huit ans, première lune de printemps
Je partis me former dans une lointaine cité
Quelle surprise j’eus alors sur place de constater
Un duché évidé de ses plus grands puissants
Les mines éteintes, la ruine et la brutalité
Étaient le quotidien de ces pauvres manants.

Ce chétif pays privé de suzerains
De tout grand maître et d’ordre suprême
N’était qu’un lopin de terre sur le déclin
Et attendait la venue d’un nouveau règne.

Les mercenaires, monarques avaient déserté,
Vaquant loin à d’autres activités
Réduisant les derniers hommes sourds et aliénés
A se fabuler d’illusions et de velléités.

En ce cadre blafard, je portai mon regard
Ni bourreau ni salvateur
Sur ces frêles êtres hagards, nourris par leur rancœur
Orphelins de tout instinct grégaire
Exhibant par là leur nature la plus précaire.

Contemplant ce vil spectacle né des abîmes
Je songeais à côtoyer les mythes et les cimes
Des récits d’une ère fastueuse à jamais révolue
Que mes ancêtres avaient jadis pourtant vécue.

Ses brillantes guildes, ses immenses lices
N’avaient laissé qu’une poignée de reliques
Troubles vestiges dans les esprits de belluaires
Avec qui j’entrepris de croiser le fer.

La source de mon éveil pour le combat guerrier
Fut la fougue de mes premiers affrontements
J’étais faite pour manier une lame, une épée
Et me dédiai à cette mission, le souffle battant.

Le cœur quiet, je partis à la recherche
D’une bannière à qui prêter, celle d'un Cercle.

Car j’avais un jour, par un aède éclairé
De cinq grandes cités pris connaissance
Ayant sur un lointain continent émergé
Et été le théâtre d’une illustre naissance
Celle du sacre de ses couronnées,

L’impavide Dragone,
L’éminente Horlogène,
La luxuriante Aube,
La sublime Cerfine,
Et la superbe Muse

De ces entités somptueuses,
Mes pensées se firent curieuses
Devant mon intérêt, le poète m’avisa,
Qu’un cœur de scorpion gorgé de venin
Me mènera sur les sentiers de la guerre
Mais il me souhaita, présageant de mon destin,
De bien me décider, si je visais l'éther.
Et que mes quelques fiévreux instincts belliqueux
Ne soient qu’une noble réfraction de mes desseins ambitieux.

J’étais prête
A défier les prophéties, à jouer les péripéties,
A tracer mon chemin,
Et, guidée par mon instinct,
Je m’élançais avec ardeur
Vers ces terres millénaires, emplies de grandeur
Fleuries d’enseignes que nul sang-mêlé n’avait souillées
Par l’intime conviction que je me devais de les trouver.

Je voulais constater
Du sourd grondement des cuivres des régiments Absinthe,
Du murmure sibyllin des hauts financiers Grège,
Du faste Aurore, de leurs mille jardins suspendus,
De la joie Indigo, leurs grandes célébrations,
De la démesure Ébène, de ses rixes à ses ostentations.

Je partis donc gagner ce continent, flanquée de ma figure d’airain,
Et en quelques lunes seulement, de plusieurs Lycans j’eus croisé le destin

Ils étaient
De riches marchands Aurore,
Ces aristocrates finement cousus de l’or
Des dignitaires Absinthe,
Partis reconquérir des fiefs en leur étreinte
De sagaces conseillers Grège,
Distingués diplomates et émérites stratèges
De nobles Ébènes, leur cour,
Incarnant les pompes de leur patrie nuit et jour
D'amènes cadres Indigo,
Qui eux m’impressionnèrent par leurs forts idéaux.

Et mes pensées ne pouvaient se défaire à l’idée
De faire battre l’hoirie pulsante de leur éternité.
Quand enfin, ayant battu mille et un naufrages,
Je déclarai, en afflanquant leurs clairs rivages :

« Lycanes, Lycans.

De ces èbes, de ces tranchées,
Jaillissent de dispendieuses richesses,
Que j’arracherai, offrant sans messe
Telles des conquêtes, aux consacrés.

J’assure, moi l’Obligée,
Sur ma lame acérée,
Servir à ma bannière,
La promesse première,
Que j’arriverai, par mes croisades hiératiques,
A dompter les fous exempts d’octroi vassalique
Que cela soit par la pensée ou par l’épée,
Par la loi ou par les armes,
Par la foi ou par les larmes,
Occire la trompeuse pleutrerie
Qui ronge les maints inféodés, sots de flatterie
Ne revendiquant par là aucune suffisance obséquieuse
Mais le seul dépassement de soi, par ma main ambitieuse.

Rien ne me ravit plus
Que les blindages des plastrons s’esquintant,
Que les froids intellects se percutant,
Que les étincelles des fers se brisant,
Que porter un étendard, dussé-je en maculer le terreau,
Et puissent ses algides armoiries devenir égide de mon tombeau.

Que mon glaive soit étripeur,
Par mon esprit pourfendeur,
D’aucun dieux, je n’ai terreur
Et même des cieux, j’attise l’honneur.

Je sais
Que je peux égaler vos rangs,
Quand ils défient mon audace et mon sang.
Et c’est cette seule et immuable fatuité
Qui nourrira l’essence engendrant ma fierté.


J’attends,
Le jour où tomberont les remparts,
Pour qu’ainsi, je prenne part
Au chapitre nouveau empreint des noms
Qui me siéent et que vos feux épouseront
L’obédience, la rigueur, l’ambition.

J’attends,
Le jour où, dans le couchant déchu
Sur la terre promise, nous Élus
Marcherons en Lycans nouveaux
Et tonitrueront les hautbois martiaux.
Puis ensemble, d’agapes et d’oraisons
Un nouvel âge nous célébrerons.

Que mes paroles trouvent vos pensées,
Que mon Ode atteigne vos contrées,

Aînés, Héritiers des siècles,
Porteurs de la Lignée

du
Lycan Cercle".





par Morgyana
#628499
Image

Mai 2020 - Isolée durant son enfance sur une île ravagée appelée Funnistria, avec pour unique compagnie quelques individus aux esprits guère brillants, Morgyana n'avait pas vraiment eu l'occasion de développer tout son potentiel. Elle était l’une des dernières élues. Après elle, la lignée des îliens n’avait plus engendré que des incapables. Elle avait eu la vie sauve non pas grâce à une chance insolente, mais parce qu’elle avait décidé de prendre son destin en main, en voguant à bord du navire qui l’emmènerait vers Seriousland.

Après 1 an et demi au sein de ce nouvel eldorado, Morgyana ne déparait pas au milieu de ses congénères, rassemblant une belle collection de talent et d’abnégation. Nonobstant l’intérêt grandissant que cette nouvelle communauté lui portait, Morgyana ne se sentait pas totalement épanouie.

Janvier 2022 -Au cours de son périple dans les steppes de Seriousland, elle avait eu l’occasion d’entendre les cris provenant de lointaines contrées. Mais de danger il n'y eut point, si l'on excepte les hordes de spectateurs pareilles à des moules accrochées à leur rocher. Il s’agissait des âmes normalistes égarées et quelques funnistes désireux de faire partie de l’élite. C’est ainsi que Morgyana découvrit la caverne Tutorat, à l’aide de deux héroïnes Esyn et Praskovia. De cette collaboration devait renaître l’un des plus grands projets de ces dernières années.


Février 2022 - Lorsqu’elle s’était réveillée au milieu des plaines sauvages, Morgyana s’était demandé où elle était. Si la faune et la flore lui étaient plutôt familières, sans qu’elle puisse identifier tout ce qu’elle voyait - le paysage ne lui disait rien du tout. Elle devait être arrivée sur un nouveau continent, ce qui expliquerait qu’en quelques battements de cils, elle avait croisé plus d'espèces nouvelles (Lion, Cerbère, Dragon, Griffon, Cerf majestueux) qu’elle n’avait vécu d’années. Elle le sentait et le souhaitait, cette terre promise deviendrait sa maison.
Image
Je me présente aujourd’hui à vous pour tenter une aventure qui, si elle n’était pas contée par les bardes lors des froides soirées d’hiver, ne serait pas moins épique : devenir une Lycan.

Le corporatisme - Beaucoup rêvent d’intégrer une des quatre maisons de Poudlard, moi je souhaite intégrer l’une des cinq du Lycan Cercle.

La tâche est grande mais mon courage tout autant. Je porterai avec fierté et honneur les couleurs qui me seront assignées, comme une marque indélébile. Je ne trahirai jamais mes frères d’armes et remplirai avec dignité la mission qui m’incombe.

Le prestige - Depuis toujours le Lycan Cercle représente la noblesse auréolée.

Aujourd’hui, le Lycan Cercle est à l’aube d’une nouvelle ère et j’aimerais participer à l’écriture de l’Histoire, aux côtés des plus grands.

Le challenge - Cette envie d’intégrer le Lycan Cercle est née d’une passion commune pour les joutes verbales, le loup-garou mais aussi tous les évènements hors Thiercelieux.

Je crois sincèrement que le Lycan Cercle représente le hameau qui me fera grandir en tant que joueuse. Celui avec lequel je me sens prête à relever tous les défis et à partager de merveilleux moments.

Par ces quelques mots, j’ai l’audace d’espérer.

Morgyana, anciennement Garfi.
par Atlur
#628585
.......Et bien bonjour.
Il semblerait que ce soit à mon tour.

Contrairement à certains de mes camarades, futurs ou non, je ne maîtrise, autant que je le souhaiterais, l’art de la dialectique. L'art de la syntagmatique.

Je ne suis pas dans l'emphase, dans l'expression des ressentis, dans la recherche du verbiage. Je n'hyperbolise pas mes émotions. Il me faudra pourtant m’exprimer.

Doté d’un esprit plus concret que poétique, d'un esprit scientifique, je m'en tiendrai donc aux faits. Je jouerai ma meilleure carte, celle de la sincérité.


----------------------

.......L'aube, le début, le fondement du Lycan Cercle, c'est le jeu du Loup Garou. C'est sur ce site que tout a commencé. Sur ce point j'avoue mon insuffisance. Je ne suis pas grand émissaire du jeu. Un fervent servant. Etre convoqué sur ce forum, c'est déjà entrer sur un terrain que je connais mal. La rencontre est périlleuse. Tout autant que la présence d'un athéiste au Cénacle.

Y pénétrer, pourtant, je voudrais m'y risquer. Car au-delà de ce socle initial, il y a une construction. Un système, une somme d'individualités qui constitue une civilisation. Une identité distincte de ses membres qui, au cours des années, a pris forme. Devenue aujourd'hui une Institution. Je l’ai compris.

Comment apporter ma pierre à l'édifice ? De l'humilité déjà. Ensuite, apprendre, c'est ce que je sais faire de mieux. La curiosité, la passion, la vitalité. L'enthousiame. La stabilité aussi.

Apporter d'accord, mais qu'en retirer ? Le principal attrait du Lycan Cercle, compte-tenu de mon caractère, c'est la possibilité de repousser des limites. Sortir de la zone de confort que j’affectionne tant. Notamment à travers des épreuves (je considère que cet écrit en fait partie). Devenir la meilleure interprétation de moi-même.

Nourri par ces flots d'informations convergents, je décide de faire mon premier pas vers le Lycan Cercle.

-----------------------

.......Comment parler du Lycan Cercle sans parler du folklore lycan ? C'est au travers de ses membres que je trouve de quoi poser le deuxième pied. Des personnalités structurées dans des sous-groupes où s'exacerbent des traits caractéristiques formant une Terre du Milieu. Un univers que je ne connais que trop bien.

En supplément, une communauté qui enregistre une longévité hors du commun, par sa structure, par la loyauté de ses membres, par le respect qu'elle impose.

Respect que certains prennent pour de la suffisance, pour ma part dans tous mes choix j'ai pour principe de choisir le meilleur. Je jette ma dévotion sur cette Institution qui possède ce Tout, et mon honneur sera de lui rester fidèle.

Comment convaincre ? En confessant. Que je sais que le Lycan Cercle n'en a pas fini de faire parler de lui. Eminence en perpétuel mouvement il s'exporte, et quand il s'exporte il essaime d'autres communautés d'intérêts. Confréries où pour le coup il est difficile de mettre en échec...

L’ambition n’étant pas quelque chose qu’il me manque, il est évident que le Lycan Cercle répond à mes attentes.

En signant ce message de mon nom, j'espère que ce papier témoigne au moins d’une motivation distinguable et d’une possibilité d’investissement croissante me concernant.

.............. - Val.