Image
De nombreux tutoriels et conseils sont à votre disposition pour vous aider à jouer en Micro. N'hésitez pas à proposer les vôtres !
#454031
Les différents rôles (et comment les jouer)
Bonjour bonsoir à toutes et à tous! Avant de commencer ce tutoriel, nous pensons important de rappeler qu’avant une partie en “réflexion”, il faut vous mettre à l’esprit que la victoire de votre camp doit être votre SEUL et UNIQUE objectif, quitte à mourir, ne pas utiliser son pouvoir là ou il pourrait ruiner la partie etc…. Pour les mêmes raisons il est IMPÉRATIF de se débarrasser de tout joueur que vous considérez comme potentiellement nuisible pour votre camp et ce, même si vous le savez du vôtre.

Sommaire : :

    1. Simple villageois
    2. Loup-Garou
      1. Loup alpha
      2. Loup bêta
      3. Loup oméga
    3. Sorcière
    4. Chasseur
    5. Idiot du village
    6. Salvateur

    Comme disait Oncle Ben (repose en paix, never forget…), "un grand pouvoir implique de grandes responsabilités" ; ça tombe bien, on va vous expliquer comme prendre vos responsabilités en jouant de manière optimale votre rôle et en usant de ses capacités à bon escient ; en espérant que cela vous plaise, bonne lecture !

    A. Simple villageois

    Le simple villageois est en même temps un rôle très simple dans la gestion de ses responsabilités et très compliqué dans le sens où aucune autre information n’est donnée de façon brute sur les loups et sur les spés de la partie ; il part avec une base faible, ne sachant donc jamais qui se cache face à ceux qui l’entourent et ne possédant aucun autre pouvoir que sa perception, sa crédibilité et sa force de persuasion.

    En premier lieu, si une personne paraît louve à vos yeux, ne jamais le dire de façon directe et brute, essayez toujours d’expliquer les raisons qui vous font penser la personne que vous votez est louve ; il n’y a rien de plus désagréable que d’avoir une personne qui reste bloquée sur une autre sans jamais expliquer son cheminement de pensée. Si vous êtes une personne se laissant facilement emporter par un effet de groupe, même si vous ne votez pas la personne que vous pensez louve, gardez toujours son pseudo en tête pendant la partie, cela permettra de reparler de lui ultérieurement ; il est bon d’avoir une certaine conviction vis-à-vis d’un joueur, mais jouer seul à contre-courant du village sera au mieux inutile, et au pire contre-productif.

    Mise en situation : La grande majorité du village trouve X suspect et le place en tant que priorité du tour : Y pense Z loup mais n'explique pas pourquoi et, restant focalisé sur Z, ne vote pas X ; Y, de par l'absence d'arguments envers Z et par son jeu d'isolé du reste du village, se place également en tant que suspect aux yeux du village.

    Ensuite, lorsque vous pensez avoir compris une personne spé, quelque soit le spé en question (sorcière, chasseur et salvateur surtout) ne le faites JAMAIS comprendre, que ce soit de manière directe ou indirecte si la personne n’est pas dévoilée, car vous offrez par ce biais une information capitale aux loups et pourrait la faire mourir la nuit suivante. Défendez-la, sans trop en dire, et apportez des arguments à sa défense.

    Mise en situation : X pense Y sorcière : afin de prendre sa défense, X prend la parole et dit : "Je pense Y innocent car c'est la personne qui est le plus dans la recherche active des loups ; il a également su apporter des arguments tangibles et concrets, je suis donc prêt à lui accorder un tour de crédit". De cette manière, X, tandis qu'il expose son avis sur la partie, se crédibilise, lui et Y, sans pour autant le dévoiler d'une quelconque manière.

    Si vous vous retrouvez en tant que simple villageois dans un random et que la personne en face de vous a des chances d’être spé ou que vous ne la suspectez pas, laissez-vous mourir, il se peut que votre mort éclaircisse la partie d’un ou plusieurs innocents, et le spé ne sera pas perdu ; ne soyez pas égoïste, il faut savoir se sacrifier pour aider le village ; pour poursuivre l’exemple précédent, si vous êtes inclus dans un random, c’est qu’une partie du village porte des soupçons à votre égard, et donc que votre mort peut leur être bénéfique. Même si vous pensez la personne louve alors que d’autres la donnent spé, laissez-vous mourir, ne prenez pas le risque en tant que simple villageois de mettre à mal une partie, il y aura le temps pour éliminer la personne présente dans le random avec vous, et n’oubliez jamais que vous êtes la seule à être au courant de votre innocence et de votre rôle ; ne partez pas dans l’état d’esprit où vous êtes la personne la plus innocente de la partie, encore une fois, cela peut-être contre-productif.

    (Avis personnel de Flashyong sur le simple villageois : C’est un rôle très abordable à jouer car il n’a aucun pouvoir pouvant influer directement sur la composition, restez dans une optique de jeu simple et laissez les responsabilités aux personnes plus assurées ou plus lucides sur la partie, cela peut apporter la victoire à votre camp, mais ne suivez jamais une personne aveuglément ; faites confiance à une personne uniquement si vous êtes sûrs de son innocence et qu’elle ne peut être remise en cause.)
    (Avis personnel de Locaro : les simples villageois sont le fondement du village ; ne les voyez pas comme une sorte de chair à canon ou comme des personnages inutiles ; en tant que tel, vous êtes aussi important qu’un spé, vous n’avez juste pas les mêmes habiletés qu’eux ; usez toujours de votre bon sens, de votre logique et de votre perception, aiguisez-les afin qu’elles deviennent aussi dangereuses que la balle d’un chasseur ou que la potion d’une sorcière. Soyez capables d’éclaircir la partie pour votre camp et de vous en remettre au reste du village, cela vous sera toujours bénéfique.)


    B. Loup-Garou

    Le loup-garou, le fameux rôle redouté par beaucoup de joueurs et adoré par d’autres, il est assez éclectique au niveau des façons de le jouer, mais on dénombre trois types principaux ; le loup alpha, le loup bêta et le loup oméga.

    1. Loup alpha

    Le loup alpha, le chef de meute, celui qui décide de quoi faire de jour et de nuit. Il n’est pas indispensable dans un roster de loups mais est très apprécié lorsque la personne sait ce qu’elle fait ; le loup alpha peut se permettre de sacrifier un membre de son équipe s’il pense judicieux de le faire pour la suite des évènements dans la partie, autant pour établir une stratégie menant à la victoire que pour simplement gagner en crédibilité et en innocence. Il n’y a aucun innocentement “sale”, c’est une idée reçue (fausse, évidemment) ; le jeu sale n’existe que parce que certaines personnes se refusent à adopter cette façon de jouer et la considère comme allant à l’encontre du fair-play et de l’essence du jeu ; sachez que hors-CGU, tous les moyens sont bons pour gagner, et le loup alpha se doit de pouvoir mettre en places les stratégies les plus optimales afin de mener son camp à la victoire, quitte à faire des dégâts collatéraux ; mais attention! Il reste quand même bien plus évident de gagner une partie en loup avec son camp au complet que seul contre tous! N’ayez jamais la trahison facile, car en plus d’être un fait désavantageux, cela pourrait nuire à vos prochaines parties (si par exemple vous votez et enfoncez un loup T1 en innocent mais que l’ensemble du village s’accorde à ne pas vous retirer de la liste des suspects parce que vous êtes un loup traître). Essayez toujours de rendre votre (ou vos) compères loups intouchables, de sorte à ne pas avoir besoin de trahir, mais jouer traître de manière fine ; une trahison grossière est une mauvaise trahison car elle finira toujours par vous retomber dessus.

    Un loup alpha est une priorité pour le village car il serait désavantageux pour le camp des loups de perdre l’alpha et avantageux pour le camp des innocents de pouvoir facilement établir les liens entre l’alpha du roster de loups et le reste de la meute ; essayez de rester en vie le plus longtemps possible pour continuer à épauler votre camp, mais si le village est décidé à vous éliminer, laissez-les faire, donnez des listes d’innos et de loup pour troubler leur vision du jeu et brouiller au maximum les pistes ; enfin laissez votre ou vos autres loups gérer la partie.

    B. Le loup bêta

    Le loup bêta est une variante visant à suivre le loup dit alpha, ce loup est généralement moins expérimenté que le loup alpha mais pas toujours. Ce dernier peut soit écouter l’alpha soit faire sa propre partie de son côté et devenir alors un loup oméga.

    3. Le loup oméga

    C’est le loup solitaire, celui qui joue sa partie comme s’il était seul dans son camp, c’est un rôle méconnu mais très utilisé inconsciemment car l’appellation n’est presque jamais employé. Cette façon de jouer consiste à gagner seul, tout simplement, soit en “portant” vers la victoire son camp soit en se dédouanant de ses compères loups. Ce type de joueur s’explique par des affinités avec son roster ou un désaccord toujours avec son roster, mais ce loup peut très bien être oméga car il ne veut pas jouer en équipe. Cette façon de jouer consiste à aller à l’encontre de tous les “codes” de loup habituel ; vous voulez voter votre loup sans raison? Faites le. Vous voulez tuer votre loup par pure envie de jouer seul ? Allez y. Mais tout cela a des conséquences ; n’adoptez ce mode de jeu que si vous assurez une victoire à votre équipe, ce qui est risqué. C’est la méthode vue comme la moins propre mais comme dit avant, il n’y a un jeu “sale” que parce que certains veulent jouer “propre”.

    C. Sorcière

    La sorcière est un des rôles les plus appréciés de la majorité, car elle peut complètement retourner une game lorsque ses pouvoirs sont utilisés de manière efficace ; elle peut également temporiser les morts et tuer un loup garou qui ne pourrait pas sortir de jour à cause d’une crédibilité trop importante (cf. le loup alpha).

    En règle générale, le save/kill (utiliser sa potion de vie et de mort la même nuit) la première nuit est une action à éviter, sauf dans le cadre où vous êtes sûr de la louvitude de l’un des joueurs, ce qui reste une situation assez rare. De la même manière, proscrivez de votre jeu le kill avant save, move mauvais peu importe le contexte (il ne faut jamais réduire le temps de réflexion des villageois, ça ne leur sera jamais bénéfique)

    La façon la plus commune de jouer la sorcière est d’utiliser votre potion de vie la deuxième nuit si vous avez tué un innocent le premier tour et tuez quelqu’un la troisième nuit sauf si le troisième tour est un tour décisif, auquel cas il ne faut utiliser sa potion de mort que si l’on est sûr de ce qu’on fait ; mais il existe d’autres manières de jouer ce rôle, comme par exemple la façon survie de jouer une sorcière : gardez votre potion de vie pour vous même et ne tuez que les personnes qui sont dans vos propres listes, jouez pour vous-même et utilisez vos pouvoirs selon vos envies, quitte à ne pas éclaircir la partie du village (employez cette méthode seulement si vous vous savez capable de carry la partie).

    Vous pouvez également mettre en place une méthode de jeu particulière : le GodMod. Cette méthode n’est à mettre en place que dans le cas où vous avez fait sortir un loup de jour et que vous n’avez jamais utilisé votre potion de vie la nuit ni n’êtes mort de jour avant le tour décisif ; il y a deux cas de figures possibles : un tour décisif à 4 joueurs donc une nuit à 5 personnes vivantes ou un tour décisif à 3 joueurs et une nuit à 4 personnes vivantes. Durant chacune des nuits décrites plus haut, vous emploierez le s/k sur X/Y/Z en fonction du contexte de la partie.

    Mise en situation #1 : vous êtes sorcière et vous vous apprêtez à faire un TD à 4. X meurt de nuit car il a voté le loup sorti au T1. Vous le sauvez et tuez Y, qui n'a voté le loup que lorsque qu'il était condamné. Cette méthode ne permet pas toujours de gagner instantanément mais permet d’écrémer grandement les profils du loup potentiel car il ne vous restera plus que deux personnes dans vos potentiels suspects, à savoir Y et Z.

    Mise en situation #2 : vous êtes sorcière, vous vous apprêtez à faire un TD à 3. Si X meurt de nuit, sauvez-le et tuez Y. Si Y est innocent, le bon sens commun veut que Z soit loup, et vous aurez gagné votre partie dès lors que vous aurez convaincu X de votre innocence


    Attention cependant, le loup restant peut faire une non-mort, auquel cas vous n’aurez pas d’information au cours de la nuit et serez contraint de ne pas utiliser votre potion de mort ou à l’utiliser (plus ou moins, cela dépend du contexte) hasardeusement.

    (Avis personnel de Flashyong sur le GodMod : en utilisant cette technique, vous serez jugé mauvais joueur pas vos compères mais adulé dans une centaine d’années lorsque quelqu’un reconnaîtra publiquement votre talent. )

    D. Chasseur

    Le chasseur est, avec la sorcière, un des rôles spé présent dans la plupart des compositions actuelles. Son rôle est simple : défoncer une personne dès qu’il est éliminé. C’est un rôle très sympathique à jouer, mais sympathique ne veut pas dire facile. Pour des raisons trop évidentes pour être précisées, il est très important pour le chasseur de repérer la sorcière ou le salvateur, car une partie au cours de laquelle les 2 spés en vie se sont reconnus est quasiment imperdable.

    Afin de faire une entrée en matière des plus efficaces, nous allons citer un grand philosophe contemporain de ce site, Renoseyl :
    Quand on meurt N1, on ne tire pas à houit!

    La citation parle d’elle même… il ne faut surtout pas tirer dans une partie à 8 joueurs si vous mourrez la première nuit ; alors certes, on vous entend venir, c’est frustrant de ne pas pouvoir utiliser son pouvoir, mais en partie réflexion, l'objectif principal est de gagner, et en mourant N1 en chasseur, votre tir aboutira à trois situations possibles :

  • Vous tirez un loup : super, vous avez fait votre badge ! Maintenant, on souhaite bien du courage au reste du village pour trouver un loup sans interactions, sans intervalles, uniquement sur perception et en 1 vs tous !
  • Vous tirez un simple villageois : c’est le spot le moins dangereux pour le village, la mort est plutôt lambda mais vous réduisez le temps de réflexion du village, et c’est toujours un fait contre-productif.
  • Vous tirez l’autre spé (sorcière/salvateur) : pas besoin d’expliquer pourquoi vous avez complètement loupé votre coup, je suppose.

    Passons désormais à un cas de figure différent, un cas de figure concret où vous mourrez après la première nuit ; alors alors, que faire? Là aussi, deux choix s’offrent à vous dont un à bannir impérativement, et on va commencer par celui là. Le fameux… le grand… le puissant… RAGE TIR !
    Sérieusement, ce tir est à bannir à tout jamais de votre façon de penser une partie ; ne faites jamais ça pour plusieurs raisons : premièrement, c’est handicapant pour le village car votre tir n’apportera pratiquement aucune information au village, peu importe le contexte, car votre tir sera basé sur un certain affect plutôt que sur une logique admise de tous ; de plus, vous passerez pour un mauvais joueur incapable de faire abstraction de certains facteurs externes influençant de manière néfaste votre vision du jeu et la partie en règle générale ; enfin, cela va vous suivre pour vos prochaines parties et vous finirez mort logique et développerez par effet boule de neige une mauvaise ambiance au sein du salon. Et à toutes les personnes qui nous diront “oui, mais si on tire un loup hein ? Nananèreuh !”, nous répondrons que tirer un loup sur un rage tir une fois sur dix, c’est comme jouer à la roulette russe mais avec seulement un cran non chargé ; bien souvent, le bilan sera loin d’être positif…

    De manière plus sérieuse, un vrai tir (dans le sens de tir réfléchi) doit se baser soit sur vos intervalles et/ou votre vision du jeu, soit sur celles de quelqu’un dont vous êtes sûr de l’innocence et qui a une bonne perception sur votre partie ; l’expérience a prouvé que dans la majorité des cas, soit vous toucherez un loup, soit votre tir débloquera la partie dans sa globalité et permettra de faire converger les résultats des déductions du village sur un loup au tour suivant.

    Bien évidemment, dans le cadre où vous mourez juste avant un tour décisif (c'est-à-dire lorsque votre tir met automatiquement fin à la partie, que ce soit par une victoire ou par une défaite) -on ne tergiversera pas ici-, vous ne tirez pas, point barre. C’est un risque à ne jamais prendre, même quand vous êtes sûrs de votre coup, et de la même manière que si vous effectuiez un rage tir, celui-ci ne mènera rarement à de bons résultats ; en clair, ne tirez que si votre tir ne met pas fin à la partie.

    Mise en situation : vous mourrez de nuit et il reste 4 villageois, parmi lesquels un loup : vous pouvez vous permettre de tirer pour éclaircir le TD si vous tirez un innocent suspect. En revanche, si vous mourrez de nuit et qu'il ne reste que 3 villageois dont un loup, vous ne tirez pas.

    Enfin, pour la dernière situation, la mort en TD, vous n’êtes pas idiots et comprendrez que c’est un tir obligatoire, on pose pas de questions et on place sa balle là où il le faut, en appliquant la même méthode que si vous mourriez en cours de partie, à savoir toujours se baser sur des faits concrets et du bon sens, et jamais sur de l’affect ou du hasard, sans quoi vous vous ferez méchamment taper sur les doigts (pour rester poli).

    E. Idiot du village

    Que vous dire pour jouer l’idiot du village? Eh bien, pour le principal, la méthode est la même que pour le simple villageois, à une chose près : ne vous donnez jamais en pâture au village. Retenez bien ce credo : un idiot qui sort de jour est un mauvais idiot (et réciproquement). N’oubliez pas que vous êtes par essence un spé ; soyez le plus crédible possible et ne soyez jamais (et j’insiste sur le “jamais”) en retrait du débat au risque de finir vote par défaut du tour. Débrouillez-vous à être l’innocent de référence du tour afin d’être sûr de ne jamais sortir de jour - pour cela, tous les moyens sont bons ; arguments crédibles et fondés, prises de parole fluides, sereines et sensées, etc… En clair, ayez vos armes de bases encore plus affûtées que celles d’un simple villageois et assurez-vous la survie de jour dans la partie, quitte à devoir mourir de nuit suite à une innocence universellement reconnue (l’univers en question étant la partie).

    F. Salvateur

    Et on finit en beauté avec le rôle le plus compliqué selon une grande partie des joueurs : qui n’a jamais entendu quelqu’un dire “ouais le salva c’est nul on sait jamais qui sauver..”, “le salva c’est que de la chance t’façons, pffff...” ou encore “personne sait jouer salva donc ça sert à rien de le mettre dans la compo”, honnêtement? Après la lecture de ce tutoriel, vous serez chamboulé de comprendre à quel point le rôle de salvateur est simple à jouer ; accrochez-vous à votre siège, voici la vérité, toute la vérité et rien que la vérité sur le salvateur.

    Commençons par le commencement ; c’est tout simple, le salvateur n’est pas un rôle de connaissances, mais un rôle se basant sur la ruse.Partant de ce postulat, que faire la première nuit ? C’est bête comme chou, mais pourtant évident qu’aux yeux d’un très petit nombre ; on ne protège pas durant la N1. Eh oui, c’est triste là aussi mais on ne se protège pas non plus soi-même, peu importe votre prétexte. Même si vous êtes mort logique, on s’en moque comme de l’an 64, et vous allez très vite comprendre pourquoi.

    Comme dit précédemment, le salvateur n’est pas un rôle de connaissances, mais un rôle se basant sur la ruse.

    Deux cas de figure suivront votre action et si vous êtes toujours en vie :

    X meurt de nuit ; si c’est un nouveau, les loups sont soit deux loups forts voulant passer une partie corsée, soit un loup alpha et un loup bêta, et il est facile d’anticiper la mort au prochain tour ; ils ne tueront jamais le cramé innocent étant donné que vous êtes en toute logique là pour sauver, il faudra donc protéger une personne ayant accusé avec persistance une autre personne - tout en sachant qu’il y a beaucoup de chance pour qu’elle soit visé afin de porter les soupçons sur la cible de ses accusations -, pour temporiser les accusations sur un des deux loups. Généralement, votre rôle de réflexion s’arrête si vous avez raté, car vous n’aurez que rarement l’occasion de trouver plus d’une personne dans un tel contexte (une personne qui ne démord pas d’une autre, qu’on soit clairs!), ou bien vous serez mort ; dans ce cas, protégez-vous, ce sera la meilleure chose à faire si vous n’avez pas été visé avant, car oui, vous pouvez être cette personne qui a accusé quelqu’un avec insistance, n’écartez jamais cette possibilité.

    Personne n’est mort alors que vous n’avez sauvé personne : dans le cadre où la non-mort est voulue, vous allez vous dire “Oh mon Dieu, que faire ?!” ; on se calme et on se rappelle ce qu’Oncle Ben nous a dit : “De grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités”, et cette responsabilité, c’est le pouvoir de faire tomber les meilleurs loups du site, car oui, certains loups qui réfléchissent ne feront pas de mort pour vous troubler ; mais comme vous avez fait preuve de ruse, vous avez été meilleur qu’eux ! Bien joué ! Prenez un cookie Macadamia de chez Subway pour vous récompenser. Revenons maintenant à notre partie ; ciblez prioritairement les personnes que vous pensez être les meilleures de la partie, et ne les lâchez pas d’une semelle ; attendez que cette personne fasse l’erreur fatidique, traquez-la sans relâche, détruisez son âme petit à petit, pour qu’elle n’aie plus rien à dire, et délectez-vous de votre suprématie sur une personne que vous pensez plus forte ou plus expérimentée que vous. On vous jure que ça marche statistiquement dans plus de 80% des cas, et si ce n’est pas lui, ne sauvez toujours pas et cherchez quelqu’un qui pourrait également faire ce genre de move de génie. Tout n’est que ruse les amis.

    Parallèlement, vous pourrez jouer votre partie comme bon vous semble, les nuits 1 et 2 étant les plus importantes de votre partie et le reste n’étant que situationnel ; par exemple, N2, un cramé innocent meurt même si vous êtes là, pas de panique, reportez-vous au deuxième cas de figure, soit vous en reviendrez au même, soit cela dévoile une information à propos des loups ; ils n’ont pas l’habitude de jouer avec un salvateur. Dès lors, repérez ces personnes-là, en fonction du casting duquel vous faites partie. C’est un exemple parmi tant d’autres mais le salvateur est aussi un rôle d’expérience car il y a beaucoup trop de cas de figure à expliquer et mettre en situation, et pour cela, il nous faudrait rédiger un tutoriel complet sur le salvateur qui prendrait 15 pages ; ce sera peut être fait mais ce n’est pas d’actualité, celui-ci étant là pour vous donner les bases des rôles et un salvateur partant uniquement avec les bases ne pourra pas faire grand chose sans un minimum d’expérience de jeu.

    Voilà voilà, nous pensons avoir fait le tour du sujet ; on espère que vous aurez pris du plaisir à lire ce petit tutoriel, que vous aurez appris des choses si vous êtes nouveau et que vous aurez élargi votre esprit si vous avez déjà une certaine expérience du jeu ; bien évidemment, nous ne prétendons pas avoir la science infuse, nous souhaitions juste poser les bases des différents rôles au vu de la recrudescence de nouveaux arrivants sur Mumble afin de fournir une base de réflexion minimale mais suffisante pour commencer. N'hésitez pas à apporter votre pierre à l'édifice en apportant votre propre point de vue vis-à-vis des rôles et des manières de les jouer, nous sommes toujours ouverts à la discussion et au débat dans les commentaires (et toujours de manière constructive, on n'est pas des salfous ici), nous vous remercions encore une fois pour avoir pris le temps de nous lire, développez vos capacités et passez d'agréables moments en partie. On croit en vous. ;)


    Flashyong et Locaro
#456753
Intéressant !
Ça m'a bien donné envie de jouer, de jouer plus pour la gagne, et de jouer salvateur aussi !

Peut être prochainement, des précisions sur le rôle du bouc émissaire, comment le jouer et surtout NE PAS le jouer. Il est certes peu utilisé mais si plus de monde savait le jouer, peut être qu'il serait plus intéressant en partie et donc plus joué. Car pour l'instant, je vois plus ce spe à l'avantage du camps des loups que du village.
#458455
March a écrit :
03 août 2017, 12:05
Intéressant !
Ça m'a bien donné envie de jouer, de jouer plus pour la gagne, et de jouer salvateur aussi !

Peut être prochainement, des précisions sur le rôle du bouc émissaire, comment le jouer et surtout NE PAS le jouer. Il est certes peu utilisé mais si plus de monde savait le jouer, peut être qu'il serait plus intéressant en partie et donc plus joué. Car pour l'instant, je vois plus ce spe à l'avantage du camps des loups que du village.
On pourrait le faire en effet, mais seulement si le bouc émissaire revient sur la scène dans les parties micros normales mais je suis d'accord avec toi que ce rôle mérite d'être joué avec plus de finesse