Image
De nombreux tutoriels et conseils sont à votre disposition pour vous aider à jouer en Sérieuses. N'hésitez pas à proposer les vôtres !
#577181
Note 1 : Ce tutoriel est un approfondissement de viewtopic.php?f=146&t=13561 lors d'un cas particulier.
Note 2 : Tutoriel susceptible d'être complété prochainement, je n'ai relu que les archives d'après Novembre 2019.


Performer au premier tour d'une partie sérieuse

Introduction :
Souvent, à la suite d'une défaite, je m'interroge sur les causes de cette dernière et, fréquemment, je me rends compte que la partie est perdue au premier tour car le village n'a pas su éliminer un loup-garou. Vous avez souvent du lire que le village gagne la majorité des parties dans lesquelles un loup-garou meurt au premier tour et perd la plupart des autres, c'est effectivement le cas. Ainsi le sujet premier du tutoriel sera d'expliquer comment voter un loup dans l'écrasante majorité des T1.
Étant considéré comme un très bon, si ce n'est un des meilleurs, joueur au premier tour, la plupart des sources utilisées seront mes propres archives, qui furent les plus accessibles pour moi, en ne prenant en compte que le premier tour. On ne parlera pas de logique, ou très peu, le thème de ce tutoriel est bien la perception.


I/ Se poser les bonnes questions, ne pas se perdre soi-même pour ne pas perdre les autres.

C'est là le point essentiel du tutoriel, si vous avez assimilé 100% de cette partie, vous avez en fait tout compris et l'expérience fera le reste, la suite du tutoriel n'est qu'un catalyseur. Les questions que vous devez vous poser lorsque vous lisez quelqu'un au tour 1 sont (On appelle le joueur lu X) :

« X pourrait-il écrire ça en innocent ? »
« X penserait-il de cette façon en innocent ? »
« X aurait-il fait cette action en innocent ? »
Et toutes les questions de cet ordre-là.
La question n'est pas de savoir si la personne ferait ceci ou cela en loup, s'il écrirait tel ou tel message en loup, puisque vous n'aboutirez qu'à la conclusion suivante « X peut être loup », or afin de gagner vos parties vous voulez que votre conclusion soit « X est loup ».

Vous vous êtes posé les bonnes questions, vous croyez avoir débusqué un loup et donc vous vous apprêtez à expliquer pour quelle raison il faut vous suivre au reste des joueurs. Vous devez continuer à vous questionner vous-même lors de cette rédaction, si vous rencontrez un blocage ou une hésitation, remettez vous en question, n'acceptez pas de faire votre premier tour sur une idée que vous savez bancale. Il est courant qu'après avoir rédigé 3 lignes d'argument je me rende compte que ce que j'écris est faux ou incertain et j'efface tout, « tant pis ». D'où l'idée de « ne pas se perdre soi-même pour ne pas perdre les autres » (Autrement dit, ne pas "tunnelvision")

Cette partie était la plus importante bien que la plus courte. C'est l'état d'esprit dans lequel vous devez être lorsque vous êtes innocent au premier tour, c'est cette « méthode » qui vous rendra le plus efficace possible, proportionnellement à votre expérience, votre faculté de lecture, etc...


II/ Exemples « types » d'arguments efficaces au tour 1.

Pour cette partie, il est capital d'avoir conscience qu'appliquer bêtement tout ce qui suit sans adapter au contexte est idiot. Il n'y a pas de magie sur ce jeu : Utilisez votre cerveau.

A/ Le loup défend un innocent suspect voté par un ou plusieurs joueurs.
Difficile de savoir quand il s'agit bien de cette situation et non d'une autre (simple exemple mais un innocent peut défendre un loup, ça arrive). Le meilleur moyen de comprendre reste de questionner le preux chevalier sur les raisons qui le poussent à se mettre en avant pour défendre un suspect.

B/ Le loup saccade ses interventions.
Un argument donné en 3 messages lorsqu'un seul faisait aussi bien l'affaire est très souvent celui d'un loup. Il n'y a pas de contexte particulier pour ça, seulement certains joueurs qui le font aussi en innocent, à vous de connaître les joueurs avec qui vous jouez.

C/ Le loup donne des informations qu'un innocent n'a pas.
Ça nécessite de bien connaître le jeu, d'avoir de base une bonne perception et de connaître le joueur que vous allez accuser sur ça. Il est très courant qu'un loup innocente quelqu'un qu'aucun innocent ne peut comprendre innocent à un moment x du jeu, en fonction de ce que vous savez du joueur en question, cet argument est diaboliquement efficace.

D/ Le loup commente.
Il est plus facile lorsqu'on est loup de commenter et de critiquer l'avis des autres que de construire le sien, surtout au premier tour où un mauvais argument vous rendra suspect rapidement. Quelqu'un qui parlera des arguments des uns et des listes des autres, avec un regard plus critique qu'un simple accord la plupart du temps, sera souvent loup.

E/ Le loup exagère.
Certains innocents exagèrent aussi. C'est les fameuses hyperboles de loup, argument qu'il m'arrive d'utiliser et qui se révèle très efficace. Il nécessite de bien connaître les gens avec qui vous jouez, et d'étudier le contexte dans lequel l'exagération est prononcée.

F/ Le loup veut passer pour un mauvais innocent.
La plupart du temps en tous cas, donc tous les messages d'hésitation sont suspects. À noter qu'il est courant qu'un loup soit incohérent (vote mais dit ne pas être sûr, ne vote pas en ayant l'air à fond dans son argument, etc). La suite logique est l'auto-critique lors des tours suivants.

G/ Le loup veut marcher dans les pas d'un innocent.
Quelqu'un qui approuve tout ce que dit un autre joueur ou donne exactement les mêmes innocents/loups est suspect. Plus le joueur est considéré bon et plus il est suspect.

H/ Le loup force ses arguments.
Il est très simple de comprendre certains joueurs loups quand ils argumentent. Ils prennent un message quelconque d'un joueur quelconque et créent un motif d'accusation autour de ça. Posez-vous les bonnes questions... « Ferait-il ça en innocent ? »

I/ Un loup cherche le duel au t1.
Une des différences majeures du t1 avec les autres tours, j'ai mis des années à m'en rendre compte mais je l'affirme sans demi mesure maintenant : On pense souvent à tort que les loups sont dans le consensus, cherchent à se faire innocenter et donc font des courbettes. C'est souvent vrai pour des tours tardifs mais c'est archi-faux pour le premier. Disons que trois quarts des loups estiment ça plus crédible de se lancer dans une croisade contre un ou plusieurs joueurs car ils croient passer pour un innocent convaincu. C'est d'ailleurs pour ça que les sortes de regroupements d'innocents étranges qu'on voit au premier tour de certaines parties se révèlent assez souvent efficaces. Encore une fois, posez-vous les « bonnes questions »


J/ Le loup parle pour ne rien dire.
Les interventions inutiles (il n'est pas question des messages hors-sujet ici) sont souvent le fait des loups. Une intervention qu'on peut juger inutile est une intervention sérieuse de laquelle on ne tire aucune conclusion. Un message d'innocent est de la forme : Fait, avis, conclusion. Une « intervention inutile » est de la forme : Fait, (avis), (questionnement) et ne comporte jamais de conclusion claire de type « je pense x innocent » « je pense x loup ». Il est courant que les loups invitent à réfléchir sur quelque chose sans vraiment le faire eux-mêmes, parfois en aiguillant sur ce qu'il faut en penser mais sans donner clairement la réponse (d'où l'absence de conclusion).

J.2/ En cas de mort du chasseur n1.
« Tire qui tu veux » et toutes les variantes sont la plupart du temps écrites par des loups.

J.3/ Etalage de la réflexion intermédiaire.
Ceux qui jouent souvent avec moi en ont marre que je leur bassine les oreilles avec ça mais c'est absolument infaillible. Dans le registre des interventions inutiles on a ce cas particulier : Un loup a tendance à vouloir transcrire dans une intervention son cheminement de pensée sur un élément de jeu. Il estime que ça montre qu'il cherche, mais ça dévoile en même temps ce désir, un innocent n'a pas besoin de montrer qu'il cherche s'il cherche vraiment. La plupart du temps on pourra appliquer cet argument quand le ou les messages du joueur sont de la forme : (Fait), avis 1, « mais », avis 2, conclusion (Un innocent ne donne pas « avis 1 »)
En résumé, méfiez-vous en tout premier lieu des messages sans conclusion ou à la forme douteuse. Ne vous laissez pas avoir par les longs messages, les messages ayant l'air de démontrer une quelconque recherche et leurs variantes.

K/ Quelques exemples de « trucs » de loup.
Donner deux pseudos et dire « 0 ou 2 »
Attendre d'être approuvé par d'autres joueurs pour prendre des initiatives (souvent un vote)
Les loups donnent des conseils aux joueurs débutants en pleine partie
Critique sur le jeu général et pas sur la partie (exemple pour être clair : « arrête de faire ces entrées là »
Argumenter vis à vis de parties antérieures
Ecrire le mot « mimétisme »
Donner une info de jeu (x inno/x loup) sur « théorie de machin chose »
Dire « je te sais loup » et ne pas voter (à prendre avec de très grosses pincettes ça)
Discuter avec la personne qu'on enfonce
Demander à la personne qu'on vote de faire quelque chose (dévoter, la plupart du temps)
===> Pensez toujours à adapter au contexte et à utiliser votre cerveau, il n'y a pas de formule magique dans tout ce que je donne.


III/ Trouver les innocents / Aborder le t1 dans des rôles particuliers. (ébauche)

Il n'y a que très peu de façons récurrentes de trouver des innocents. Ce que je ne fais pas mais vous invite à faire c'est de noter. Ouvrez un .txt ou un tableur et notez si X s'innocente sur mort en loup ou s'il ne le fait jamais, s'il s'énerve en loup ou ne le fait jamais, et toutes ces façons un peu « typiques » de trouver des innocents. Les joueurs ont tous des constantes ou au moins des tendances, même ceux qui prétendent ne pas en avoir.

Si vous avez un rôle spécial (= Vous n'êtes pas Simple Villageois), votre rôle est de survivre au premier tour. Mais, vous ne devez pas vous dévoiler, sous aucun prétexte. Quelques idées à essayer quand vous êtes en danger au premier tour (je ne le suis pas souvent) :
Attaquez un joueur déjà accusé par certains joueurs, c'est encore mieux si ces joueurs là vous votent, et demandez leur de faire passer leurs autres suspects avant vous.
Discutez avec les joueurs qui vous votent, de préférence ceux en capacité de lead un premier tour, demandez leur leurs avis sur le reste de la partie et trouvez un arrangement.
Surtout pas d'agacement, pas d'insultes, pas d'hystérie, pas de dévoilement même indirect etc.


IV/ Je suis loup (ébauche)

Le rôle du loup dans un premier tour (lorsque la partie n'est pas acquise de par l'incompétence des villageois qui les pousse à s'entretuer, sinon ce qui suit n'est pas nécessaire) est de se dissocier de ses compères. Il faut tout faire pour que les villageois n'aient pas la partie. Ce n'est en aucun cas une question de charisme pour lead les tours, même si ça peut servir, il faut que les villageois n'aient pas la partie. Cela peut passer par voter ses loups, par voter avec ses loups, par innocenter ses loups, les accuser, interagir avec, il n'y a pas de méthode miracle chacun a les siennes mais gardez en tête que le tour le plus relu de la partie est le premier dans 90% des parties.
#577773
Ormendo, j'ai envie d'enfoncer le clou. Parce que je sais pertinemment que certains ne vont retenir que le paragraphe 2, malgré tes avertissements multiples.

Le paragraphe 1 est le plus important.
Si une phrase nous fait tiquer, en mode "je suis pas sûr de voir un innocent dire ça", il ne faut pas hésiter à se la relire dans la tête (pas juste avec les yeux, mais avec la petite voix) ou même à haute voix, et là on a un réel avis que si dégage.

Il y a genre 2 jours, Ormendo et moi-mêmes étions dans la même partie, c'était le t1, j'étais loup, lui innocent.
Je dis une phrase qui concerne Ormendo et un autre joueur. Sur le coup, Ormendo réagit en disant que ce que je dis est vrai. Puis, 30s après au maximum, il me vote et donne un argument sur la même phrase. Je suis certain qu'il a eu cette démarche de relecture de ma phrase, et là il a vu qu'un truc clochait.