Image
De nombreux tutoriels et conseils sont à votre disposition pour vous aider à jouer en Sérieuses. N'hésitez pas à proposer les vôtres !
#459861
Tutoriel : Les parties sérieuses écrites

Introduction


Les parties sérieuses incarnent le style de jeu le plus abouti du site, celui demandant le plus d'attention et de réflexion. Elles possèdent des règles bien spécifiques qu'il est toujours bon de rappeler :

- Tout indice permettant de deviner votre rôle est interdit.
- Le vote est obligatoire à chaque tour et ce dès le premier.
- Il est impératif d'intervenir un minimum à chaque tour (Déterminer un nombre d'interventions est assez malhonnête lorsqu'on estime que « ok » est une intervention).
- Le chasseur (quand il y en a un) doit tirer qu'importe le moment de sa mort.

Ce tutoriel a pour but de vous donner les armes pour commencer les sérieuses, pour progresser en sérieuses, ou pour devenir un expert du domaine. Référez vous à la partie qui vous intéresse :
  • [Arc1] I/ Commencer en sérieuses.
    [Arc1] II/ Comment ne pas être un poids quand je débute ?
    [Arc2] III/ Le premier tour.
    [Arc2] IV/ Le suiveur au tableau.
    [Arc2] V/ Jouer par déductions.
    [Arc3] VI/ Analyser les votes.
    [Arc3] VII/ Analyser les comportements / Trouver les loups forts.
    [Arc4] VIII/ Bazar à astuces.



I/ Commencer en sérieuses.

Commencer en sérieuses est parfois difficile, les causes les plus souvent données sont :

a) Les joueurs de la communauté ne sont pas accueillants avec les nouveaux.
La question a deux réponses en fonction de notre position. D'un côté effectivement certains nouveaux joueurs se font jeter (kicker, blacklister, touskevouvouler) et c'est regrettable. De l'autre, le joueur en question s'étant dévoilé/ayant joué afk (car en 2017 on ne kick plus parce qu'un joueur a raté sa partie, on est plus des monstres), n'est-il pas légitime que les joueurs aguerris ne veuillent pas jouer la partie suivante avec ? Chacun a son avis mais moi je pense que ce n'est pas aux joueurs de sérieuses de brosser les débutants dans le sens du poil mais aux nouveaux joueurs de faire en sorte de ne pas chambouler totalement les parties dans lesquelles ils jouent.

b) Je ne comprends rien ça va trop vite, je ne peux pas tout lire.

Vous ne vous dévoilez plus, vous êtes actifs et votez à chaque tour, vous êtes donc un joueur de parties sérieuses. Vous rencontrez immédiatement un autre problème, le débit de lecture est beaucoup plus important qu'en partie fun et vous n'arrivez pas à suivre le jeu tout en écrivant et en réfléchissant, en bref vous êtes perdu dès les deux premières minutes du premier tour.
Il n'y a pas de remède miracle, il est sans doutes préférable de commencer par jouer dans des parties à 8 (Je ne sais pas si ce sera encore le cas quand tu liras ce tutoriel toi qui me lit mais au moment où je l'écris les parties à 8 sont courantes et généralement très accessibles) avant de se lancer dans des parties à 11, mais il est important de ne pas se limiter à ces parties à 8 joueurs qui sont nettement moins intéressantes que les parties à plus de joueurs. Autrement, il est parfois intéressant de concentrer son attention du premier tour (car c'est celui qui offre le plus de débat, les suivants se faisant à moins de joueurs) sur certains joueurs et de ne pas en lire d'autres, quitte à aller les relire la nuit venue. Ainsi vous ne pourrez pas trouver tous les loups du premier coup (mais ce n'est pas vraiment le but du jeu) mais vous pourrez avoir une analyse plus conséquente sur les joueurs que vous aurez lu.

c) Je suis trop nul(le) !!
Ca tombe bien tu es en train de lire un tutoriel, ça devrait t'aider à résoudre ce fâcheux problème.


II/ Comment ne pas être un poids quand je débute ?

Un nombre importants de joueurs préfèrent guider/rester en spectateur/ne jouer que très rarement parce qu'ils ne se trouvent pas assez bons, estiment gêner les autres joueurs plus qu'autre chose. A ça je n'ai qu'une réponse, évidente et claire : C'est en forgeant qu'on devient forgeron.
Effectivement regarder des parties ou guider des joueurs vous aidera à apprendre 2-3 trucs par-ci par-là, mais ce ne sera jamais autant qu'en jouant ladite partie et vous ne serez pas en situation de recherche avec l'enjeu de votre victoire. De plus, vous n'aurez pas l'occasion d'interagir avec les autres joueurs, ce qui est pourtant capital dans une partie.
Cependant, ça ne répond pas à la question, donc voici quelques astuces et façons de jouer qui vous éviteront d'être un poids pour votre camp.

a) Suivre.
Ca peut paraître tout con dit comme ça, mais suivre est dans pratiquement tous les cas le meilleur choix à faire pour un joueur débutant. En effet, il est nettement plus simple de trouver innocent qu'un loup (dans la plupart des cas), et pour un peu que cet innocent soit meilleur que vous (sur le papier, évidemment d'une partie à l'autre la réussite varie mais il n'est pas malhonnête de reconnaître que certains joueurs sont meilleurs que d'autres) vous avez tout à gagner.

1/ Trouver un innocent au premier tour.
(Petite parenthèse rapide pour dire que vous pouvez choisir de suivre un joueur au premier tour sans savoir s'il est innocent ou loup dans le but d'en savoir plus sur lui. Cependant si vous choisissez de faire ça, préférez un joueur qui trouve souvent les loups quand il est innocent. Je rappelle que dans une partie, quel que soit son nombre de joueurs, tous les joueurs ont 2 chances sur 3 d'être innocents si vous l'êtes.)
Il est primordial de ne pas suivre n'importe qui, voter avec les loups fera de vous le pire suiveur possible et accessoirement entrainera la chute du village. Voici quelques éléments qui vous donneront un innocent à tous les coups (ou presque, il n'existe pas de science exacte et certains loups sont rusés) :
- Un innocent sur mort n'est que très très rarement loup, d'autant que certains joueurs prétendent (à juste titre la plupart du temps) ne jamais s'innocenter sur mort en loup.
- Une réaction exagérée est suspecte, n'innocentez pas le joueur sur ça, sauf si vous le connaissez et estimez qu'il l'est vraiment.
- Un joueur qui dirait « ah » (ou quelque chose dans le genre, par exemple « ok » ou « étrange ») ne s'innocente pas sur la mort, il est important de ne pas l'innocenter sur ce fait là dès lors, car il se pourrait que le village vous croie et offre à ce joueur, s'il est loup, la partie sur un plateau d'argent.
Les loups sont 3, un joueur peut donc s'innocenter sur la mort car un de ses loups auraient tuer contre sa volonté. C'est rarement le cas mais il est important de savoir remettre en question un innocentement sur la mort.
- Un joueur qui donne un argument que vous (en tant qu'innocent) jugez pertinent sera rarement loup. La spontanéité et l'honnêteté sont les armes des innocents, et disons que 95% des joueurs de sérieuses ne parviennent pas à les reproduire en loup. Lisez de préférence deux fois l'argument pour être sûr de ne pas avoir loupé l'épine qui rend en réalité suspect celui que vous vous apprêtiez à suivre...
- Un joueur qui est innocenté par plus de 2 joueurs. Ca peut paraître assez simple, mais en soi un joueur qui se fait innocenter par la moitié du village n'est pas loup, vous pouvez donc le suivre si vous lui faites confiance. Cela marche également si le joueur n'est innocenté que par un joueur mais que celui-ci fournit une raison pertinente.
- Un joueur qui force énormément, comme s'il était sûr de lui, mais qui ne donne pas vraiment d'argument. Voilà qui est à prendre avec des pincettes et qui s'avérera plus intéressant lorsque vous connaîtrez davantage les joueurs avec lesquels vous jouez. Certains loups peu fins aiment bien focus un joueur, cela leur évite le travail théâtral certes difficile d'imiter une réflexion d'innocent.
- Un joueur dont vous connaissez le jeu et que vous parvenez à dire innocent. C'est sans doute la meilleure façon de trouver votre innocent. Je vous ai fournis des astuces, mais ayez confiance en vous et n'ayez pas peur d'innocenter un joueur pour une raison que vous trouvez bonne (aussi minime soit-elle, vous remarquerez que certains arguments sont très fins en sérieuses, pourtant ils sont souvent justes)
- Un joueur qui lance ou qui a un vote décisif dans la mort d'un loup est innocent (Il vous sera important de connaître la réputation des joueurs, traitre ou pas traitre), laissez ces innocents là « leader » la partie (sauf si c'est vous évidemment), ça ne pourra être que bénéfique.

2/ Se faire innocenter.
Celui que vous suivez (car vous le pensez innocent) doit avoir confiance en vous, et lui ne dispose pas des mêmes éléments que vous, il ne vous sait donc pas innocent.
Suivre, oui, mais avec une justification. Exemple type : "Je pense X innocent, je vais voter avec lui j'aime bien son argument je pense qu'il a raison", il sera très judicieux d'ajouter quelque chose, par exemple "De plus, Y a fait ceci, qui est suspect" sera très apprécié et fera que sans doutes la personne que vous allez suivre vous innocentera.
Eviter de se disperser, il est courant qu'un innocent vote X mais accuse Y en même temps, cela est suspect, bien que souvent commis par des innocents. Vous devez faire attention à votre cohérence à chaque instant, afin d'éviter un retournement de la part de celui que vous suivez. Créer un groupe de joueurs qui s'entre-innocentent est très souvent la clé d'une victoire facile.
Ne pas se référer qu'au joueur que vous suivez, ne partager que son avis va vous rendre suspect, et beaucoup seront tentés de vous voter, car "vous ne jouez pas". Il faut constamment donner son avis sur la partie, mais ne pas affirmer, sans quoi on vous accusera de manquer de cohérence (voir tiret ci-dessus). Par exemple, si vous suivez X accusant Y, mais qu'à côté vous pensez également K innocent qui accuse L, n'hésitez pas à dire que vous êtes en accord.
N'hésitez pas à donner votre propre avis en parallèle et à, pourquoi pas, le partager avec celui que vous innocentez, il vous dira alors qu'il est ou non en accord et donnera son avis en retour. Un dialogue entre deux innocents vous permettra de partager deux visions de la partie qui ensemble formeront quelque chose de plus juste que séparément.

3/ Suivre en étant spé (Sorcière et chasseur)
Les innocents, dont fait à priori parti le joueur que vous suivez, se trompent et ont parfois besoin de tuer un ou plusieurs innocents pour comprendre la partie. Si vous êtes spé, vous ne devez pas changer de joueur suivi en court de route, vous devez jouer en fonction du plan de jeu d'un seul joueur. Il est courant que les joueurs, se dispersant, tuent les innocents suspects de plusieurs innocents, qui finissent par s'entretuer sous le regard satisfait des loups, je ne vous fais pas un dessins, la situation est courante.
Vous devez, si vous êtes spé, suivre le plan de gain d'un seul joueur, par exemple, si X dit "Il y a un loup entre E et F" et que vous tuez F innocent de jour, ne vous avisez pas de trancher entre G et H selon l'intervalle de Y votre second innocent, envoyez la sauce sur E.
Ca peut vous paraître élémentaire mais je vous assure que certains cas de potions/tirs sont choquants d'incohérence.
Vous pouvez très bien jouer le rôle de Y. Il est préférable si vous avez choisi de suivre X de l'écouter malgré vos convictions et votre instinct. La modestie sera votre principal atout pour être bien suivre et gagner la partie.


b) Ne pas voter un joueur que vous n'arriverez pas à sortir ce tour.
Je vous entends déjà hurler mais c'est une vérité. Prenons Michel33 et Klavin comme exemples, un joueur qui n'existe pas et un joueur qui n'existe plus. Admettons que Michel33 pense Klavin loup au premier tour, Michel33 doit comprendre que voter Klavin est contre-productif, quand bien même Michel33 aurait raison (et c'est là qu'il faut bien comprendre la subtilité). Michel33 préférera, pour le bon déroulement de la partie, dire qu'il pense Klavin loup, donner son argument, mais voter un autre suspect sur qui il a également quelque chose de pertinent ou bien suivre un joueur qu'il pense innocent donnant également quelque chose de pertinent. Si Klavin meurt loup au court de la partie, Michel33 sera innocenté même s'il ne l'a pas voté, car l'argument était bon, qu'il l'a accusé mais a simplement fait preuve de sagesse.
Il faut également avoir un certain recul et une certaine modestie lorsqu'on débute le jeu, un joueur expérimenté (ici Klavin mais il en existe beaucoup d'autres) sait jouer en loup, et vous ne le penserez loup que sur quelque chose de pointilleux, il est possible que l'argument soit juste et bien trouvé, auquel cas vous méritez à coup sûr des félicitations, il est également possible que vous vous trompiez car vous surinterprétez un élément de jeu négligeable et si vous vous mettez en tête d'absolument tuer votre loup, vous allez être gênant comme une dans un aquarium pour poissons rouges, comme une pastèque dans une panière à fruits, comme... Oh wait.

c) Ne pas se laisser mourir en sorcière.
Un joueur débutant meurt plus rapidement et plus souvent de jour, ce n'est pas du bizutage, c'est logique. Le joueur moins expérimenté fait des maladresses par dizaines et donc est souvent suspect à moins d'avoir un fait de jeu qui l'innocente. Mourir en innocent n'est pas une fatalité, parfois cela permet l'avancement de la partie pour les autres joueurs. Néanmoins le joueur débutant ne doit pas accepter de mourir (tous les joueurs en fait) en sorcière lorsqu'il a encore ses potions. Le dévoilement est interdit, et effectivement l'énervement, les majuscules, vous « crament » spé. Je n'ai pas de technique miracle à proposer, mais débrouillez vous pour qu'un ou plusieurs joueurs de poids prenne(nt) votre défense, que vous les pensiez innocents ou non, vous devez à tout prix éviter la mort pour utiliser vos pouvoir dans le sens du village quitte à vous laisser mourir une fois les potions utilisées.

d) Fuir les intervalles.
Beaucoup (trop) de joueurs utilisent les « intervalles » pour jouer (Par exemple Ormendo/Odnemro = 1), mais rares sont les joueurs qui savent les utiliser (Je ne les utilise que très rarement personnellement, car je sais que je ne sais pas les faire, ce n'est pas un drame). Souvent des joueurs sûrs de leurs intervalles vont se fixer dessus et tuer absolument les deux joueurs de leur intervalle persuadés qu'il contient un loup.


III/ Le premier tour
Le premier tour est le tour décisif de la partie, la plupart des éléments qui vont vous permettre de relier les bouts s'y trouvent. C'est le tour qui fournit le plus d'informations, d'interactions entre les joueurs, et que vous devez relire dès qu'un loup meurt (Cela vous permettant de déterminer des innocents ou des loups).
Plusieurs petites choses peuvent vous permettre de voir des loups au premier tour, sur des choses banales mais assez efficaces. Vous trouverez un tutoriel qui leur est entièrement consacré ici : Tutoriel de Ksys.
Il y a ensuite des choses à ne pas faire au premier tour pour éviter d'être suspecté par beaucoup de joueurs ayant des mécanisme de jeu (souvent justifiés par ailleurs), et qui risqueraient de vous faire tuer.
Premièrement rester en retrait. On ne parle pas ici de faire son minimum d'interventions par tour mais de donner son avis régulièrement en étant pertinent. Un joueur qui ne dira rien ou pratiquement rien du premier tour sera tué dans un grand nombre de cas.
Deuxièmement la girouette. Il n'y a rien de plus agaçant qu'un joueur qui vote 5 personne différentes dans un premier tour, dont 4 qu'il n'a pas justifié. Changer de vote est possible mais il faut une vraie raison ou un cas de panique (les dernières secondes par exemple) pour que ce ne soit pas suspect.
Troisièmement la cohérence. Si vous accusez X tout votre tour mais que vous ne votez que Y sur sa première intervention, vous allez mourir, et ce légitimement.
Quatrièmement les innocentements hasardeux. Si vous innocentez un loup et que celui-ci meurt, vous allez mourir rapidement avec lui sans vraiment pouvoir vous défendre.
Cinquièmement argumentez. On ne tuera pas quelqu'un dont on voit l'évidente recherche des loups, et donc ses arguments.
A noter que tout ça fonctionne également si vous êtes loup, ça vous évitera de nombreuses morts.


IV/ Le suiveur au tableau.
J'ai nommé cette façon de jouer assez sobrement, puisqu'elle consiste à faire le suiveur dans le ou les premiers tours et à surgir plus tard avec la liste parfaite. L'idée est de ne se baser que sur la dissociation des joueurs.
Vous allez tenir un tableau de 10 par 10 si vous êtes 11, 12 par 12 si vous êtes 13 et ainsi de suite. Vous le créez pendant la nuit si vous êtes innocent (il ne vous servira à rien en loup) et vous l'entretenez tout au long de la partie en faisant attention à ne pas être afk non plus. Dans chaque ligne et chaque colonne vous écrivez le pseudo d'un joueur de la partie, vous cochez de suite les cases qui concernent le même joueur, et ensuite au cours de la partie, dès qu'un joueur se dissocie d'un autre (par dissociés j'entends « ne peut pas être loup avec ») vous cochez les deux cases concernant les deux joueurs. Dès qu'un joueur meurt vous rayez la ligne et la colonne de ce joueur. Dès qu'un joueur est innocent sûr (un véritable innocent sûr, donc un joueur qui lance sur un loup, qui est NT, ou qui revient d'un afk et se dévoile innocent) vous cochez toutes ses cases.
Si les loups meurent tôt dans la partie votre tableau vous sera de peu d'utilité (Et c'est ce qui est cruel parfois, vous allez tout bien faire mais il ne servira pas). En revanche si les trois loups (ou même deux) sont encore en vie au 3ème tour vous serez capable de donner la liste parfaite à coup sûr si vous avez bien rempli votre tableau.
Cela demande beaucoup d'investissement mais s'avère payant.


V/ Jouer par déductions
Jouer par déductions est quelque chose d'instinctif chez les joueurs, néanmoins quand on en a conscience on peut mieux s'en servir. Le jeu par déductions est à mettre directement en parallèle avec les intervalles, celles-ci étant particulièrement dangereuses. Le principe du jeu par déductions est d'admettre un nombre x d'innocents, des intervalles, et donc un ou des loups par défaut.
Prenons l'exemple type où ce type de raisonnement est efficace, un tour décisif 4v3, le chasseur est toujours en vie, la sorcière n'a plus de potions, utilisées n2 et à tort n3.
Il y a donc A; B; C; D; E; F et vous. Vous avez innocenté et n'êtes pas disposé à vous remettre en question A, B vote C tout le premier tour, une partie du second, vous déduisez de ceci qu'il y a deux loups entre D, E et F. Vous devez à ce moment-là relire attentivement les derniers tours pour voir les interactions et les votes qu'il y a eu entre ces trois joueurs, B et C, et A votre innocent. A ce moment-là plusieurs cas de figures :
- Deux des joueurs du trio se sont dissociés d'un des deux joueurs du duo. A ce moment là l'autre joueur du duo est loup. Et le loup du duo aura probablement des interactions avec certains joueurs du trio.
- Les joueurs n'ont pas interagi entre eux, ou alors pas suffisamment pour vous permettre un raisonnement basique comme celui plus haut. Vous devez chasser l'interaction au sein du tour : Par exemple, vous votez D en premier, si E et F vous suivent, vous avez deux solution : soit E et F sont loups, soit l'un des deux trahit D. Vous pouvez ensuite voter E, et observer. En effectuant des petits votes, en posant de petites questions comme ceci, vous allez réussir si vous êtes habiles, à déterminer qui sont les deux loups parmi les trois joueurs, ceux-ci conduisant immédiatement à la résolution de l'intervalle de B et C.
- B et C s'accordent au tour décisif sur un joueur entre D, E et F, alors le joueur voté est l'innocent du lot.
- D, E et F votent tous les trois B, donc C est loup et il est préférable de le voter lui ce tour, puisque les loups entre D, E et F seront retissant à le voter.

Ce sont des exemples qu'on retrouve régulièrement, mais il y en a des tas d'autres dans des dizaines d'autres configurations, comprendre le principe de la déduction c'est savoir l'adapter à toutes les situations. Savoir jouer par déductions c'est voter un loup à tous les tours décisifs (sauf trahison, mais à vous de déterminer si un vote peut être de la trahison ou s'il dissocie bel et bien deux joueurs)


VI/ Analyser les votes
Comprendre la mécanique des votes est souvent primordial dans une partie. La seule parole ne suffit pas. Il faut distinguer deux votes très différents : Le vote d'un innocent et le vote d'un loup. Le vote d'un innocent se déclenche par une action suspecte, la certitude que X est loup, plus simplement la conviction. Un loup en revanche fait un vote de sorte à paraître innocent, il va donc réfléchir à son vote, et prêter une attention particulière à sa cohérente, parfois même son but sera de semer la pagaille, là où l'innocent peut se permettre des actions complètement stupide car il se fie à sa perception. Il existe alors plusieurs façon d'analyser un vote :

a) Le vote suivi d'une argumentation importante (Grossièrement appelé pavé)
Vous devez faire attention dans ce cas-là au timing de(s) l(es)'argument(s), si le temps vous semble long entre le pavé argumentaire et le vote, cela signifie que le joueur a réfléchi à son argument après avoir voté, si certains ont l'audace de le faire en innocent, la plupart sont loups. En revanche un argument sans faute de grammaire (car les fautes de grammaire sont liées à une non-préparation cérébrale) qui arrive après un vote à un timing raisonnable est celui d'un innocent ou d'un loup très bien dans sa partie.
Ensuite, mais ça c'est à vous de l'observer en connaissant les joueurs, plusieurs personnes ont pour « tic de loup » d'argumenter avant ou après en loup ou en innocent, et de ne pas varier. Par exemple moi j'argumentais après avoir voté en loup, et avant avoir voté en innocent (Ce n'est plus le cas aujourd'hui, vous n'aurez rien sur moi <3).

b) Le vote sans argumentation
Ils existent, ils sont nombreux. A une époque où les premiers tours sont apocalyptiques les votes hasardeux sans justification réelle sont légion. Mais il est possible de savoir si untel vote est celui d'un innocent qui ne comprend rien ou celui d'un loup qui profite d'une situation et la tourne à son avantage. Là encore deux cas de figure :
Le vote silencieux est le premier sur un joueur, la plupart du temps ce sera le vote d'un innocent ou d'un loup qui souhaite se placer. Si c'est le vote d'un innocent, le joueur voté aura dit peu de temps avant le vote (disons 30 secondes au maximum) qui le rend suspect. Si le vote surgit de nulle part alors que le joueur voté n'a rien dit de suspect (voire rien dit du tout depuis un moment) ni fait un vote sur un innocent du joueur qui vote, vous pouvez très sérieusement vous questionner que le joueur qui vote, bien que le cas de la relecture existe (au tour 1 c'est toujours un loup).
Le vote silencieux n'est pas le premier sur le joueur en question. Il peut y avoir plusieurs possibilités. Le joueur voté a dit de nouveau quelque chose de suspect et prend le vote du joueur votant, ou bien le vote intervient dans un flot de vote sur un même joueur (les fameux « moutons »). En revanche, il y a plusieurs cas de figure où le vote silencieux est celui d'un loup. Les loups cherchent à éparpiller les votes du village : Un loup peut voter un autre joueur en parallèle de celui qui a le plus de voix pour préparer un deuxième tour sur un joueur qui apparaîtra comme suspect (car voté) voir même sauver le joueur le plus voter pour pouvoir le revoter au tour suivant. Autant en profiter pour dire que ce n'est jamais une bonne chose de sauver le joueur le plus voté au premier tour, sauf si vous avez une excellente raison.
Le loup peut également chercher à se placer (sur ses loups ou non) et donc faire un vote qu'il sera incapable de justifier autrement que par « il est suspect », « il est cramé loup » ou autres phrases vides de ce type.

c) Les dévotes (dévote = « X vote contre personne »)
Il est important de rappeler pour parler des dévotes qu'un innocent vote par conviction et qu'un loup vote par stratégie. L'innocent qui dévote a plusieurs raisons valables :
Le joueur qu'il votait s'est soudainement crédibilisé et il doute, voir le pense innocent.
Il a trouvé un suspect « plus cramé », mais la plupart du temps ce sera un changement de vote et non un dévote.
Quelqu'un qu'il pense innocent ou de charisme important lui dit de dévoter. On doit à ce moment là s'interroger sur le joueur faisant une telle suggestion impérative, et non sur le joueur qui obéit.
Le loup en revanche (j'estime que 60/70% des dévotes sont ceux des loups » trouve un intérêt à dévoter car il pense que ça donne du crédit à son jeu d'acteur (voir partie VII/ ). Plusieurs cas pour voir qu'un loup dévote :
Le loup cherche à gagner la confiance de celui qu'il dévote. Ce sera le cas lorsque le joueur dévoté n'a rien dit ou fait depuis 30s (je suis large sur le temps), ou n'a rien dit ou fait de véritablement crédible, du moins qui justifierait un virement de bord du joueur qui dévote.
Le loup votait son loup et voit que ça monte, donc dévote. Généralement ce genre de dévote sera accompagné d'un « Ca va vite » ou d'un « Il a pas trop de votes ? », qui ne sont pas particulièrement des phrases de loup mais qui dans le cas où X est le joueur qui dit cette phrase à propos de Y qu'il votait pourtant, X est loup.


d) Les votes de début et de fin de tour
Comme dit précédemment, un loup a plutôt tendance à réfléchir à son vote, ce qui rend les votes « éclair » crédibles. Néanmoins il faut faire attention à ceux-ci qui peuvent être le fait d'un loup voulant jouer sur ce point. Un innocent qui fait un vote éclair cherche des réactions, s'il n'en obtient pas il va relancer le joueur voté, lui demander quel effet lui procure son vote. En revanche le loup se désintéresse totalement de celui qu'il a voté puisqu'il connait déjà son camp, il pourra alors changer de vote sans que le joueur voté n'ai eu à répondre. Si vous êtes voté rapidement, ignorez votre agresseur, il souhaite en savoir plus sur vous, profitez en pour en savoir plus sur lui.
Les plus intéressants sont les votes ninja. Je fais ici abstraction des votes ninjas sur un joueur condamné (car généralement ils sont là pour les points, le badge, ou tout autre élément n'intervenant pas dans la partie). Il faut partir du principe qu'un vote ninja n'est pas un vote de conviction et donc est toujours un vote suspect. On doit déterminer la cause de ce ninja : Si le joueur avait accusé le joueur qu'il ninja ou s'il avait innocenté un des joueurs menacés, dans ces cas là le ninja est honnête et peut être l'oeuvre d'un innocent. En revanche, si le ninja sort de nulle part, n'est motivé par aucune parole ou fait de jeu, le joueur est loup et a soit sauvé son loup, soit sauvé un innocent suspect (et donc utile pour un loup). Dans le cas où il y a une égalité entre deux joueurs, et que la balance bascule très rapidement sur l'un des deux joueurs, l'autre joueur est très souvent loup quand le joueur meurt innocent, toujours loup quand le joueur meurt loup (On parle ici de 2 votes ninjas minimum créant un écart de 3 voix minimum).
Dans le cas où un tour se conclut par un random (deux joueurs à égalité, 30 secondes supplémentaire entre les deux joueurs), il faut faire très attention aux votes des joueurs qui votaient isolé, les loups qui trahissaient avant le random poursuivent leur action pour ne pas se cramer, tandis que ceux qui votaient isolé ne trahissent jamais dans un random auquel ils n'ont pas participé.


VII/ Analyser les comportements / Trouver les loups forts.
Mettons au clair le jeu de loup-garou avant toute chose. Le loup est un acteur qui doit ressembler aux innocents afin de ne pas se faire repérer. Le joueur joue donc un rôle dans lequel il est nettement moins spontané et honnête qu'en innocent. Si le loup « faible » se crame grossièrement la plupart du temps, le loup « fort » connait son texte et peut entièrement se consacrer à son jeu d'acteur, dans lequel il devient immédiatement bon.

a) Le loup connait les rôles.
Ca peut sembler une évidence, ce qu'on doit en déduire est moins évident. Le loup connait les rôles et il n'a donc pas besoin de savoir si ceux qu'ils suspectent sont innocents ou loups-garous, certains tiennent leur rôle à la perfection mais tous laissent quand même échapper une petite pointe de désintérêt pour leurs votes lorsqu'ils s'agit d'innocents. Un innocent va porter la plus grande attention à celui qu'il vote, ça doit être la personne qu'il lit très attentivement (et si vous ne le faites pas il faudrait très sérieusement y songer), tandis que le loup, lui, peut se désintéresser de son vote et aller poser ses pions ailleurs. La meilleure façon de savoir si celui que vous votez est loup ou pas, c'est de lui parler sans mentionner son pseudo, lui dire quelque chose d'intelligent, à côté duquel il ne peut pas passer à côté s'il est innocent (par exemple une question du type « Que penses-tu de X ? » ), si vous n'obtenez pas de réponse, dans 90% des cas votre joueur est loup, le reste du temps il est innocent et a moins de 35% de victoires.
Le loup connait ses compères et donc va s'activer lorsqu'un deux fait une action douteuse ou est victime de votes (On parle ici de loups « forts », de loups « alpha »), si un joueur X reçoit plusieurs votes rapidement et que Y trouve subitement un suspect différent de son précédent, ou se met à forcer sur son suspect, il est fort probable que X et Y soient loups ensemble.
b) Les loups ont la nuit pour se parler sans codes.
Dis donc, on en apprend des choses sur ce tutoriel ! Plus sérieusement, les loups élaborent des stratégies pendant leur temps de nuit durant toute la partie, si ce temps est complet, il y a probablement stratégie. Une des stratégies les plus courantes est « X, vote Y au prochain tour parce que Y risque de mourrir » (et vice versa), cela est courant et se remarque pour un peu qu'on y fasse attention (ce qui est rarement le cas et permet donc à ces stratégies de bien fonctionner). Si X vote Y alors que X n'a jamais parlé de Y au premier tour, alors X est loup, et Y potentiellement. Généralement l'argument avancé par X est faible et préfabriqué. A noter que si un joueur vote début t2 un joueur qui n'a pas été menacé du tout au t1, ce n'est pas forcément suspect. Cette stratégie de loup intervient surtout quand un des loups est menacé, on demande alors au loup beta de voter le loup qui risque de mourir.

c) La trahison existe.
Aussi triste est-ce, il y a encore un bon nombre de joueurs qui trahissent leurs loups tôt et trop souvent inutilement. Il ne vaut pas la peine d'immédiatement soupçonner les joueurs ayant un vote rapide ou décisif sur le loup, mais vous n'arrivez pas à avancer, que votre réflexion est bloquée, c'est le moment de remettre en cause les innocents. Soit vous connaissez le style des joueurs et vous êtes capables de savoir si untel aurait trahi ainsi ou non, soit vous cherchez les indices suivants :
Pour un loup mort t1 :
- Le loup ne vote pas uniquement son loup, il a eu un vote avant, ou a dévoté pour une raison x ou y..
- Le loup n'argumente pas (ou peu) sur son loup, il le vote, le dit suspect.
- Le loup se permet une porte de sortie, dans le cas où le loup est mort t1 et que vous êtes persuadé qu'un des loups a trahi, celui qui a proposé un autre suspect, accuser quelqu'un en parallèle, dit « lui il est loup aussi » ou plus simplement proposer à un autre joueur qui votait le loup avec lui de voter un autre joueur.
- Le 3e loup a joué en opposition avec le loup traître, pour créer un équilibre et permettre plus facilement au loup traître de sauver le loup trahi.

Pour une trahison arrivant après le t1 :
- Le loup n'a pas accusé seulement son loup, il a également accusé des innocents à côté, et les loups adorent faire un intervalle d'innocents.
- Les arguments du loup étaient davantage basés sur le second tour que sur le premier. Cela montre un choix de trahison fait sur le fil, et non une suspicion depuis le t1 (Un innocent a généralement de nouveaux éléments mais utilise des tours antérieurs pour son argumentation.
- Le loup traître a interagi avec le loup trahi, en lui disant des phrases comme « Tais toi t'es trop cramé », « mdr t'es devo loup », ou alors dans un autre style « Je te sauve si tu votes x », « t'es loup avec x ». Ce sont des exemples, cherchez une interaction suspecte d'une manière générale, quelque chose laissant sous-entendre que le joueur savait qu'il votait un loup/son loup.
- Le loup traître trahit subitement, ça arrive parfois mais la plupart du temps il vote son loup et argumente sans jamais avoir parlé de lui auparavant. Par exemple un joueur X qui accuse un joueur Y en donnant un argument basé sur le T1 mais X n'a pas parlé à/de Y au T1, alors X et Y sont peut-être loups ensemble.

Il faut bien garder à l'esprit que le joueur qui trahit le fait par stratégie et seulement parce qu'il veut buter son compère. Si il vote un loup qui n'a pas 6 votes (ce qui sera souvent le cas) il va commettre des maladresses, changer de vote un peu hasardeusement au milieu du tour mais revenir rapidement dessus. Il va au final « paniquer » (le mot est mal choisi mais passons) car la trahison la une mauvaise image (à juste titre) et qu'il ne tient pas forcément à être dit « sale ». C'est pour ça qu'il est très important de relire toutes les interactions avec un loup dès qu'il meurt, vous trouverez qui est innocent sûr et qui peut laisser des doutes.



VIII/ Bazar à astuce.
Voici un petit répertoire de choses sur lesquelles il m'arrive de me baser en partie (lorsque je suis innocent), et qui fonctionne très bien. Dans le désordre, mais c'est pas bien grave vu qu'il n'y a pas souvent de lien entre elles.

a) Les questions de loup.
Dans une partie, il arrive que des joueurs posent des questions, si les célèbres « Pourquoi moi ? » et « T'es loup Michel33 ? » sont très connues, certaines questions sont plus souvent posées par les innocents et vice versa.
Je rappelle que l'innocent cherche les loups, et donc tout ce qui concerne l'avis d'un autre joueur, ou encore mieux du joueur voté, est crédible. L'innocent veut en apprendre plus sur la partie, donc toutes les questions « Pourquoi tu votes Michel33 ? » et « Pourquoi tu innocentes Michel33 ? » sont assez crédibles.
Le loup qui pose une question cherche à déstabiliser son interlocuteur, ou pour certains à simplement créer de la parole dans but précis. Ainsi, une question à laquelle il est difficile de répondre (Par exemple le fameux « t'es loup ? ») ou alors de façon maladroite est suspecte. Pareil, une question dont la réponse ne va rien apporter à la partie est une question de loup. Toute question qui n'a pas pour but d'enrichir la vision de jeu du joueur qui la pose est suspecte, d'une manière générale. On peut également parler de timing pour les questions, une question posée en fin de tour est particulièrement suspecte, ce sera souvent un loup qui veut faire parler un joueur de telle sorte à le rendre suspect précipitamment ou l'innocenter pour le sauver.

b) Le loup est démonstratif.
Le loup joue un rôle, il veut donc être le plus crédible possible dans celui-ci. Il s'avère que le rôle joué par 99% des loups est celui de l'innocent qui cherche les loups, certains le font finement et d'autres sont en surjeu. Qu'est-ce qu'un loup qui surjoue me demanderez-vous ? C'est assez simple. Un innocent a la plupart de ses réflexions dans sa tête, et au final l'argument qu'il donne est l'aboutissement de sa réflexion. Beaucoup de loups font l'erreur de détailler leur recherche et donc « meublent » de messages inutiles, qui parfois se contredisent. Plusieurs indices nous permettent de voir un loup qui surjoue :
« X est loup avec Y car Z est innocent à moins que je me trompe sur Z, à ce moment là X/Y 1 »
« sauf si »
« mais il est possible que »
« admettons »
Les loups détaillent leur fake-recherche, pour montrer et appuyer le trait sur celle-ci, si ça passe inaperçu la plupart du temps, un œil averti le repère facilement. Faites tout de même attention aux innocents perdus qui essaye tant bien que mal de créer quelque chose. Les exemples cités ci-dessus permettent de détailler la recherche, et admettent plusieurs possibilités. Les loups font des intervalles mais parfois plus finement qu'un « X/Y 1 » bien bourrin. Avec des hypothèses restrictives comme « sauf si », le loup admet deux listes. Cela lui est bien utile si l'une des deux s'avère être fausse au cours du temps.

c) Le loup n'aime pas que les innocents se regroupent.
Et cela lui fera faire des erreurs sur lesquelles vous pourrez l'avoir. C'est surtout valable au début du premier tour, mais un joueur qui va contredire un innocentement (pas en demander la raison, nuance) rapide sur quelque chose de maigre (comme les phrases de début de t1 par exemple) est souvent loup, bien qu'il arrive que ce soit un innocent sage qui contredise à juste titre. Le loup n'a pas d'intérêt à ce qu'un duo ou un trio d'innocents se crée rapidement dans la partie, la plupart du temps il essayera de le briser, soit par la création d'un intervalle entre les joueurs qui s'entre-innocentent soit par la parole à ces joueurs tout simplement.

d) Le loup dans ses retranchements.
Vous avez certainement lu dans une partie « victimisation », « dévoilement spé », ou autres comportements plus ou moins acceptables. La plupart du temps un joueur qui se victimiser, s'auto voter, râler sur les joueurs, être très condescendant, est loup. C'est important d'avoir ça en tête puisque ces comportements entraînent très souvent à tort un dévote général.

e) Un joueur qui vote un innocent qui vote un innocent est loup.
Astuce absolument instable, elle n'en reste pas moins efficace. Si X vote Y qui votait Z au premier tour, et que Y et Z sont morts en innocent, questionnez vous très sérieusement sur X. Les loups adorent prendre la défense d'un innocent quand ce dernier est voté par un autre innocent. Il se met alors en opposition avec un innocent et a le soutien d'un innocent, tout est bénéfique.

f) Les mathématiques en sorcière.
Si vous êtes sorcière, vous devez faire attention au nombre de joueurs en vie par rapport au nombre de loups restant. L'exemple le plus simple est : Partie à 11, un simple villageois est mort n1, un simple villageois est mort t1, il reste 9 joueurs dont 3 loups un chasseur et une sorcière. La sorcière doit sauver, un tour à 9 avec 3 loups sera largement plus favorable pour le village qu'un tour à 8 avec 3 loups. D'une manière générale que le nombre de joueurs soit pair avantage les loups, qu'il soit impair avantage les villageois (cela ne marche pas si on doit faire la différence entre 9 joueurs dont 2 loups ou 8 joueurs sont 2 loups, par exemple). Rappelons simplement que dans 95% des parties, le meilleur choix de la sorcière reste de sauver la deuxième nuit et de tuer la troisième.

g) Le chasseur est un rôle altruiste.
Le chasseur est un rôle qui doit se jouer en fonction des autres et non en fonction de soi-même. Le chasseur, contrairement à la sorcière, agit quand il meurt, et n'aura donc après son tir plus aucun impact dans la partie (Sauf s'il est le grand boss de lgel relu et suivi par tout le monde, ce cas concernant peu de joueurs, voilà). Il doit donc arranger ceux qui vont potentiellement lui faire gagner sa partie : Les innocents. Au moment où le chasseur meurt il a certainement un ou plusieurs innocents : Il doit faire en fonction de leurs listes.
Dans le cas où le chasseur meurt de peu face à un autre joueur : Il doit tirer le joueur en question à moins d'être persuadé qu'il est innocent, auquel cas il est préférable de tuer un loup qui votait le joueur voté qui n'est pas mort, afin de le préserver.[/align]


Ormendo
Avatar de l’utilisateur
par Paradigme
#459899
Bon topic évidemment ! Des choses intéressantes y sont dites ! Pas mal la technique du tableau, j'essaierai un jour par curiosité.

Par contre, je ressens le besoin de nuancer très fortement ce que tu dis ici :

" Rappelons simplement que dans 95% des parties, le meilleur choix de la sorcière reste de sauver la deuxième nuit et de tuer la troisième. "

Si on reprend ton exemple : "Partie à 11, un simple villageois est mort n1, un simple villageois est mort t1, il reste 9 joueurs dont 3 loups un chasseur et une sorcière. La sorcière doit sauver, un tour à 9 avec 3 loups sera largement plus favorable pour le village"

Si au T2 un sv meurt à nouveau. La nuit (N3 du coup) ce sera : 3 lg vs 5 innos ; les loups dévorent quelqu'un, si la sorcière tue, elle prend le risque à elle seule de condamner la partie (si elle tue un innocent c'est un T3 en 3 vs 3 (si chasseur pas mort)) et si elle tue un loup, on aura que des tours pairs jusqu'à la mort du chasseur.
Avatar de l’utilisateur
par Ormendo
#459909
C'est bon de tuer dans ce cas là quand même, un tour 4v3 est quasiment jamais gagné par les innocents (au contraire d'un tour 4v2) et le chasseur peut mourir par les loups.

C'était très généralisé mais je l'ai mis à la fin, s'adressant davantage à des joueurs aguerris qui savent déjà ce que tu dis ^^
Avatar de l’utilisateur
par Astreiya
#460476
Lu dans son intégralité
Conseils intégrés
Je vais me faire passer pour l'outsider alors que je suis louve et que j'ai les cartes en main

Merci Ormendo!
Avatar de l’utilisateur
par Lviz
#460478
Ormendo j'avais lu ce tutoriel mais j'ai oublié de te féliciter pour ce dernier.
Il est parfait et il m'a bien aidé pour les sérieuse notamment "les questions de loups" qui essayent de faire suspecter quelqu'un ou le "bazar à astuces"!
Merci :)
par Johanis
#475094
Salut, moi qui joue pas souvent en sérieuse parce que je ne sais absolument pas jouer x') ton topic est vraiment cool et ça me donne envie d'essayer de jouer plus souvent en Sérieuse alors merci à toi :D
par Nugaty
#580081
Très instructif, la rédaction est impeccable. Et ce topic vient enrichir ma palette de jeux. Franchement chapeau, et il tombe surper bien en cette période d'arrivage de nouveaux joueurs dont je fais partie, pour les games réflexives.