Image
De nombreux tutoriels et conseils sont à votre disposition pour vous aider à jouer en Sérieuses. N'hésitez pas à proposer les vôtres !
#418467
En bref[/color][/b]

Type de Document: Conseils
Public: Joueurs Habitués aux Réflexion
Spectre: Particulier (l'analyse des votes)
Topic original: Le jeu analytique en Sérieuses, par Ewells

Ces conseils sont adressés aux joueurs qui souhaitent développer leur jeu d'innocent par l'analyse des votes et des actions des joueurs en présence. Ils confrontent également à la réalité du jeu certaines idées préconçues que l'on peut avoir en sérieuse (toujours à propos des votes). Chaque théorie est illustrée par un exemple pour améliorer la compréhension du lecteur
Attention! Pas de "formule magique" pour trouver les loups!
Attention! Cet article est très long, le sommaire peut s'avérer particulièrement utile
SOMMAIRE _________________________
    • Preambule
On présentera ici l'analyse de vote, ou éventuellement jeu analytique, et qui consiste à décomposer les actions des joueurs, et tout particulièrement leurs votes, pour essayer d'en saisir la finalité, et donc de démasquer en innocent un potentiel loup-garou.
Il est à noter que le jeu analytique ne se suffit pas : Il serait impossible de comprendre l'étendue de ce jeu en l'observant uniquement à travers ce prisme, et il ne s'exclue pas de la perception, de la logique des intervalles, de la psychologie, voire du jeu d'acteur que doit maîtriser un bon joueur de LGEL.

Il n'existe pas de vérité absolue : ce qui est présenté ici vous conduira peut-être à l'erreur totale sur certaines parties, peut être manipulé par des loups astucieux. Ce n'est qu'une grille de lecture supplémentaire pour vous aider à comprendre le jeu.

  • I. L etude des votes
[/b]
    • Le gros du tour
Dans une partie, la majorité des votes sont des votes des innocents. De ces votes, il y a peu à tirer, hormis la conviction de la culpabilité de tel joueur. Là où il y a de la latitude, et donc la place pour étudier les votes et leur timing, ce sont les votes de loups, de par le fait même que ceux ci connaissent l'identité de leur partenaire, et joue un rôle. Evidemment, en tant qu'innocent, nous ne connaissons pas les loups, mais certains votes peuvent sortir de l'ordinaire à l’œil aiguisé, et donc faire naître des suspicions.

Avant de chercher à repérer les votes extraordinaires (au sens originel du terme), étudions tout d'abord ce que peut être un vote ordinaire.

Il faut bien prendre en compte que les votes de début de tour et de fin de tour sont un peu particulier :
  • Pour les votes de début de tour (c'est à dire selon ma définition, les votes qui se posent avant la première action de la personne votée), le joueur ne vote que sur des réflexions liées à la mort, ou pour faire bouger le débat. Ce sont des votes qui ne comptent pas vraiment, de part leur faiblesse (ils bougent souvent), et leur manque de signification (il est pas rare de voir un loup voter son confrère en tout début de partie).
  • Les votes en fin de tour sont motivés par l'empressement que peut représenter une fin de tour et un chrono qui descends vers 0. Un joueur peut voter d'autres joueurs qu'il pense innocent si cette personne est condamnée, pour le badge ou les points talents. Bien qu'ils puissent être révélateurs dans certains cas particuliers (voir la section sur le random), en général il ne faut pas en prendre en compte, surtout si le village porte son vote en particulier sur un joueur. Ainsi, sauf mention contraire, on n'étudiera pas les votes dans les 30 dernières secondes du tour (sauf évidemment dans la partie sur les random).
      • Les Votes Normaux
Le vote de conviction
C'est le vote d'un innocent sur une personne qu'il pense loup garou.
Il s'agit d'une grande majorité des votes sur le site.
  • Il peut survenir après une parole, ou vote incriminant le joueur, et donc en réaction, une dizaine de secondes plus tard au maximum. Il peut être également le sujet d'une réflexion, que ce soit une réflexion globale (raisonnement par intervalles, loups par défaut, donnant un schéma de loups), ou locale (réflexion sur les habitudes de joueurs, donnant un unique loup), et sera alors accompagné rapidement avant ou après le vote par un texte explicatif, parfois au lever du jour, les fameux "pavés" .
    Ainsi, les deux signes majeurs du vote de conviction sont l'argumentation et la spontanéité. Bien sûr un bon loup, ou un innocent fainéant pourrait déjouer ces critères, et c'est pour cela que l'on va également étudier le contexte pour repérer les votes anormaux dans le cours d'une partie.
    EXEMPLES: Références 1 à 7
Le vote par association.
  • On dit souvent "si vous êtes paumés, votez avec vos innos". Bien que ce conseil peut s'avérer sauveur parfois, le vote par association reste rare en innocent, et sera souvent sur-argumenté par l'innocent qui cherchera à se dédouaner de son manque de compréhension de la partie. Notamment, l'innocence du joueur avec lequel il vote sera souvent bien précisée. Il faut surveiller ces signes, de dédouanement et de justification d'innocence, afin de bien faire la différence entre un loup par mimétisme qui cherche à se fondre dans la masse, et un innocent réellement perdu. Cette différence se fera souvent à la perception, également. On observera de la part de tels joueurs une grosse remise en question, et donc une tendance à la "bougeotte".
    EXEMPLE : Référence 7
Le vote de dépit
Lorsque les joueurs A et B sont menacés, on peut être amenés à voter le joueur A si l'on pense B absolument innocent.
  • Tout comme le vote par association, le vote de dépit sera accompagné de beaucoup de paroles, soit de panique, soit de dépit (d'où le nom) et une tendance à la surjustification de l'innocence de A.
    Evidemment, il peut y avoir d'autre raisons de voter en étant innocent, faisant partie de certaines stratégies, mais il me semble que ces trois raisons majeures couvrent une grande partie des votes.
Retour au sommaire
      • Les Votes Particuliers
Comment repérer un vote "particulier" ?
La réponse courte et simple est : ce n'est pas un vote "normal".
Pour déterminer la nature de ce vote, ce qui peut paraître fastidieux en premier abord mais deviendra naturel ensuite, il faut prendre en compte plusieurs paramètres :

Le timing des votes.
  • Un fait simple sera notre postulat de base, et notre fil rouge dans cette section : un loup va toujours douter de son vote avant de voter. Que ce soit pour voter un innocent ou un loup, il aura toujours ce petit instant "Dois-je vraiment faire ca ?".
    On en arrive à la première conclusion, qui semble très simple mais pourtant apporte beaucoup : Un loup mettra plus de temps à voter qu'un innocent.
    Le timing qui semble charnier, de l'observation que j'ai faite pour les références de ce tutoriel est de 15 secondes : S'il y a plus de 15 secondes entre la dernière action du joueur voté et le vote, le vote peut être considéré comme suspect, surtout s'il n'est pas précédé ou immédiatement suivi par un bloc argumentaire.
    Evidemment, il y a des innocents feignants, et des loups qui jouent vite du fait de leurs habitudes de jeu : encore une fois, aucune méthode n'est fiable à 100%. Il faudra donc prendre en compte les habitudes des joueurs : est ce un joueur qui traditionnellement met du temps à voter quand il a un suspect, ou au contraire, est il habituellement rapide ?
    Il faudra tenir compte, pour modifier cette limite de 15 secondes, de si le joueur développe un argumentaire élaboré pour accuser son loup : sa réflexion n'est peut-être pas simple et un vote de conviction qui met plus d'une quinzaine de secondes sera généralement précédé ou suivi d'un pavé explicatif.
    EXEMPLES : Références 2,5,6,7 et 14
Le contexte est très importante pour repérer un vote surprenant : Quelle est la raison qui déclenche le vote ?
  • Un premier critère, un peu grossier certes, mais qui reste véridique dans la plupart des cas : Dans le cas d'un vote par conviction, un innocent déclenche son vote suite à une action de son suspect. Un loup, quand à lui, peut déclencher son vote par un vote sur lui, un vote sur un collègue, ou la simple mention de son pseudo. En général, l’élément déclencheur du vote se situe dans les 15 secondes avant le vote.
    Surveillez cet intervalle de temps. S'il n'y a aucune action du joueur voté, mais d'autres actions importantes de jeu (bloc argumentatif d'un autre joueur, vote, théorie qui se développe), on peut suspecter le joueur votant.
    Attention toutefois aux accusations indirectes, comme par exemple avec des raisonnements par défaut !
    En effet, l'observation si dessus est valide surtout pour des accusations directes. En effet, si l'on accuse quelqu'un d'être loup par défaut, ce n'est pas une de ses actions qui a déclenché notre vote. Toutefois, l'argumentation par défaut est en général suffisamment détaillée pour qu'on retrouve notre compte. Se méfier quand même, car beaucoup de loups utilise l'argumentaire "XX est loup par défaut", sans justification, pour cacher la misère argumentative de leur partie.
    EXEMPLES : Références 4 et 7
L'argumentation développée autour du vote.
  • Deux choses à prendre en compte : Ceux qui pose le plus de pression sur un loup ne sont pas forcément innocent (voir le chapitre sur les signes de la trahison, plus loin), et ceux qui argumentent beaucoup leurs accusations ont plus de chance d'être innocent.
    Bien sûr qu'il existe des loups qui posent des pavés, et j'en fais partie. Toutefois, en lisant l'argumentaire, s'il semble sincère et sans erreur de logique (le stress inhérent à la condition louve peut même transformer les mathématiciens les plus chevronnés en utilisateurs de syllogismes), et que le timing et le contexte semblent favorables, on peut innocenter à priori la personne, qu'elle ait raison ou tort.
    Sur des argumentaires plus faibles, posez vous la question : croit il vraiment en ce qu'il dit ?
    Si au sortir d'une nuit, quelqu'un dit directement "XX aurait dû mourir cette nuit, il est loup", n'aurait il pas intérêt en loup à ne pas tuer XX pour le faire pendre sur ca ? Ou est-ce une réflexion développée durant la nuit "XX va mourir cette nuit ... Oh, il est vivant, il doit être le loup" ?
    Si, à 30 secondes de la fin, quelqu'un dit "XX est AFK, sortons le !", pourquoi le dit il maintenant alors qu'il avait tout le tour pour le remarquer et le signaler ? Cherche t'il à sauver une personne ? Qui est votée à ce moment là ?
    En particulier, faites bien attention à ce timing des 30-45 dernières secondes, qui est souvent utilisé par des loups forts à fort charisme (type Zof ou Stecat) pour retourner une situation et gagner un tour de débat gratuit. Un simple "En fait, XX est loup." à 45 secondes de la fin, surtout si XX n'a rien dit de particulièrement condamnable, a plus de chance, d'après mon expérience, d'être une tentative de sauvetage qu'autre chose.
    EXEMPLES : Références 5 et 14
Retour au sommaire
    • Le debut du tour
La partie précédente se basait sur le gros du tour, essayons à présent d'étudier les premières secondes du tour, et tout particulièrement de celui du premier tour.
Il sera difficile ici de faire une étude analytique complète de cette phase régie par la perception, les connaissances des habitudes de jeux, ou encore, les raisonnements sur la mort, les innocentements sur pavés ou autre.
Que peut on donc analyser de ces débuts de parties ?
En particulier, comment repérer, un vote d'un Loup sur son collègue ?
      • Les joueurs de theatre
Je sais que nous, les joueurs de sérieuses, avons la réputation d'être parfois sanguin, cruels, énervés. Cette réputation est correcte. En fin de partie. Il est assez rare de voir des disputes continuer au premier tour, surtout une fois le débat lancé.
Il faut garder ceci en tête. En effet, si deux joueurs se jettent à la gorge, cela peut être de la comédie, pour forcer les innocents à penser "si XX est loup, YY est innocent, jamais ils ne se parleraient dans cette situation".
Oh, bien sûr des fois ce sera tellement grossier que les deux se grilleront en un tour. Mais parfois, la comédie est réelle et bien jouée. Il ne faut surtout pas succomber à la facilité en posant l'intervalle XX/YY= 1 max. SURTOUT si XX et YY sont des joueurs confirmés de la communauté.
En effet, si XX et YY sont tout deux loups, ils ont tout intérêt à jouer la comédie : on touche rarement aux intervalles, d'autant plus aux intervalles de gros joueurs au tour 1, on pose l'intervalle, car, à une époque où les loups ont tendance à se dissocier, cette association, violente qui plus est, paraît impossible.
Un critère qui peut aider est la durée de la nuit : si elle est longue, des consignes ont peut-être été données.
Un tel raisonnement s'applique également au début d'un nouveau tour, et est particulièrement visible si XX et YY ne se soupçonnaient pas au tour précédent et début le tour après une longue nuit en s'accusant violemment. Des consignes ont été données.
EXEMPLE : Reference 15
Retour au sommaire
      • Le lanceur muet
L'extrême opposé est aussi fréquent : YY lance sur XX, et pourtant ne va jamais parler de XX, jamais énoncer quelque chose de plus que "il est suspect", voir même un silence assourdissant. Son vote va peut être partir de XX mais sans justification, sans "XX s'est crédibilisé", il ne faut surtout pas faire le lien entre XX et lui. Quel étrange comportement. Pourquoi voter sans dénoncer, pourquoi partir sans crédibiliser ? Ce vote est là pour exister, seulement, pour que quand XX saute en loup, YY dise "j'ai lancé sur lui".
Dans ce genre de scénario, il faut garder l'entrée timorée de YY sur XX, et c'est un signe possible d'un vote entre confrères.
      • Le devote
"XX vote personne."

C'est rare, surtout au T1, et mon expérience perso me dit à nouveau qu'il s'agit que de deux cas, en général :
- Une réaction à un dévoilement, ou une crédibilisation extremement rapide
- Un loup qui a voté un confrère, et que ca monte.

Le dévote de l'innocent:
  • En effet, un innocent qui se met à douter de son vote va s'exprimer, et changer de vote quand il aura un suspect qui paraîtra plus coupable à ses yeux.
    Oui, car le vote aux yeux d'un innocent signifie (dans la plupart des cas, pas la totalité) "voici le joueur qui me semble le plus coupable". Ainsi, si le joueur qu'il vote se crédibilise, ou qu'un autre joueur devient plus suspect, il va changer de vote, car il va graduellement se rapprocher de l'état "ZZ pue plus que YY en fait", en partant de l'état "YY est loup".
    Le seul cas, à mes yeux ou un joueur innocent va dévoter, c'est le cas de la "dévo innocent", quand le joueur qu'il vote dit quelque chose le grillant absolument innocent (un dévoilement bien sale, par exemple). La réaction de l'innocent sera "oh merde, il est innocent" et vite va dévoter.
Le dévote du loup:
  • Ainsi, si XX votait YY et le dévote, sans que YY ait dit ou fait quelque chose qui le crame innocent de façon incontestable (et à nouveau sans joli argumentation de la part de XX pour le crédibiliser), on peut fortement penser XX suspect, car le dévote n'est pas dans la coutume de l'innocent.
    Mieux que ca, on peut sérieusement penser que XX et YY sont loups ensembles, surtout si un ou deux votes en plus ont été posés sur YY. Le dévote doit amener l'observateur innocent à relire rapidement les interactions entre XX et YY au début du tour, et voir si XX correspond à l'un des cas cités plus haut. Si c'est le cas, on est en droit de penser XX loup avec YY.
    EXEMPLE : Référence 9
Retour au sommaire
    • Les signes de trahison
Pour repérer un tel jeu traître, les éléments des deux parties précédentes peuvent nous aider : on peut maintenant déterminer si un vote ne semble pas honnête, et avons vus quelques cas indices pouvant nous renseigner sur un vote de placement très tôt.
Il faut prendre d'autres facteurs en considération :
  • Le loup qui trahit pourra, ou tentera probablement une porte de sortie quand il se verra suivi.
    Ca pourra être une simple parole, ou un vote. Ceci est à surveiller, car l'attitude d'un innocent qui est suivi tour 1 est rarement de se remettre en question au point de relancer sur un autre joueur. A nouveau, l'honnêteté de cette porte de sortie peut être étudiée par le prisme de notre analyse de votes.
  • Un autre critère à prendre est la durée de la nuit
    Les loups qui trahissent l'ont souvent prévu à l'avance, et vont prévenir leur loup la nuit. Si la nuit est longue, c'est un argument supplémentaire en prévision d'une potentielle trahison. Gardez ce genre d'arguments en tête si un ou plusieurs joueurs semblent changer complètement de vision sur le jeu, sans trop l'argumenter : il peut s'agir d'une soso qui vient de sauver, ou d'un loup qui a reçu des consignes (donc probablement maintenant loup traître)
  • Le dernier critère est assez basique : La durée de vie du joueur
    Si un joueur a lancé sur un loup T1, il va mourir N2. Éventuellement sauvé, ou un dévoilé spé sera tué avant, mais il sera mort au pire la troisième nuit. Si au T4 il est encore en vie, il ne faut remettre en question son innocentement au plus vite.
Retour au sommaire

II. La fin du tour et les randoms . Quand la panique prends le pas sur la raison.

Déjà, soyons précis : on appellera dans cette partie "random" tout nouveau vote après une égalité des votes du village, c'est à dire les 30 secondes supplémentaire.
On appellera "Indécision" quand les votes montent sur plusieurs joueurs à la fin d'un tour, mais avant les 30 secondes supplémentaires. Ainsi "Indécision à 3" correspond à une indécision avec 3 joueurs votés, etc ...
    • Le vote massif sur un joueur unique
Imaginons, le tour a commencé, XX prends tous les votes dans la premiere minute. La situation n'évolue plus. Sauf d’éventuelles portes de sorties, plus tard.
Quelques observations peuvent toutefois se faire :
  • Si un loup est voté (et donc sorti à la fin du tour), ceux qui ont tenté de sortir de ce vote sont probablement innocents : en effet, les loups auront fait une croix sur leur compère loup et ne risqueraient pas de se faire repérer en créant une porte de sortie. Ils peuvent éventuellement s'y engager, si elle semble crédible, mais pas la créer. Psychologiquement, ce qu'il se passe est que les loups savent XX loup, tandis que les innocents ont tendance à sous-estimer la louvitude de XX, du fait de l'incertitude liée à leur rôle.
  • Si un innocent est voté (et sorti à la fin du tour), ceux qui ont tenté la porte de sortie sont probablement loups : en effet, les loups ont tout intérêt à essayer de se crédibiliser, de se montrer, de montrer leur doute. De plus, les loups, sachant XX innocent, ont tendance à surestimer l'innocence de XX par rapport aux innocents, qui eux sont dans le doute.
Ainsi, on peut affirmer la règle suivante : dans le cas d'un vote massif sur XX, si, après un certain temps, YY propose une sortie, il est probable que XX et YY soient dans des camps opposés.
EXEMPLES : Référence 8 et 10
Retour au sommaire
    • La tentative de ninja de masse
  • Dans ce cas, on a beaucoup d'informations si un loup tombe : à priori, en dépendant du timing des ninjas, on peut innocenter assez sûrement la plupart des joueurs ninjatant, à l'exception de si le joueur voté en premier lieu était loup.
    En effet, si on est dans une situation où l'ensemble des votes se tient dans moins d'une quinzaine de secondes, les loups auraient tout intérêt à ne pas trop bouger de XX qui est voté, sauf éventuellement le premier joueur qui pourrait être un loup partant sur un autre loup en pensant que ca ne va pas suivre.
    Dans le cas d'un ninja de masse dans les tout derniers instants (pas le temps de réfléchir outre mesure) qui fait tomber un loup au lieu d'un innocent (cet innocent va souvent mourir la nuit suivante), on peut donc innocenter assez sûrement tous les joueurs qui ont voté le loup, sauf éventuellement le premier, en dépendant de l'honnêteté de son vote, qu'on peut estimer sur les critères établis dans la première partie.
  • Dans le cas d'un ninja de masse sur un innocent, il faut se demander qui a instaurer ce ninja de masse, et semble t'il être honnête : y'a t'il eu quelque chose innocentant clairement l'anciennement voté, ou accusant clairement le nouveau voté ? Si vous ne trouvez aucune raisons particulière à ce ninjatage, gardez en tête qu'il peut s'agir d'un sauvetage en règle (le timing des 30s est super utilisé à cet effet).
    Cette situation reste néanmoins assez rare, et je n'écrirai pas plus dessus.
EXEMPLE : Référence 11
Retour au sommaire
    • Les indecisions
Même si de nombreux paramètres peuvent varier pour donner des situations très différentes, je pense qu'on peut retenir certaines pistes de réflexion :
Que dire si les votes sont statiques ? Au bout d'une minute, une minute trente de tour, deux joueurs sont votés, même nombre de votes ou un seulement de différence, personne ne vote à côté. Les votes ne bougent plus pendant un certain temps.
On peut raisonnablement affirmer que les deux votés sont de même camp : En effet, si ca n'était pas le cas, on serait donc dans le cas d'une indécision Inno/Loup. Les loups vont alors soit bouger du loup vers l'innocent pour tenter de le sauver, soit aller de l'innocent vers le loup pour se crédibiliser. Leurs mouvements de vote, accompagnés de leurs justifications, qui seront présentes pour pas se faire "griller" va amener les autres joueurs à se remettre en question et donc à bouger aussi. Si les votes sont statiques, on peut donc supposer qu'il s'agit d'un random de loup ou d'un random d'innocents.
Le seul cas à surveiller est le cas d'une indécision Loup/Inno où le loup s'est fait trahir tôt : En effet, les confrères loups auront alors tiré un trait sur le loup et ne bougeraient pas, faisant faussement croire à un random de loups. Cette situation est assez difficile à repérer, et demandera souvent le sacrifice de l'innocent dans l'indécision, et pas mal de perception.
En conséquence, on peut affirmer que dans une indécision Loup/Inno, si quelqu'un ne vote pas, ou vote isolé, ce sera souvent un loup qui a raté son timing : en effet un bon loup sait qu'il doit voter tôt dans de tels timings. Ainsi, un joueur qui refuse de trancher l'indécision sera souvent un loup ne souhaitant pas se mettre en avant, mais qui fait l'erreur de se mettre au final en avant par son indécision. En effet, un innocent ne cherche pas dans ce spot à ne pas attirer la lumière sur lui, et va voter pour celui des deux qu'il pense le plus suspect, alors qu'un loup sait qui il devrait voter, mais se retrouve tiraillé.
Le cas critique des indécisions est évidemment les randoms. Il faut surveiller où vont voter les personnes qui votaient isolées, surtout lorsque les votes ont peu bougé, et surveiller la potentielle argumentation autour de ce vote. Ce vote est vital, car s'il semble malhonnête d'après les critères de la partie 1, on peut déduire que le joueur qui a voté a côté était bien loup, et qu'on était donc dans un random Loup/Innocent. On gagne ainsi deux loups "gratuitement".
Il est à noter que si les votes du random différent de beaucoup de l'indécision, on peut penser au random Loup/Inno, car les loups auront tenté, dans un élan de générosité, de se déplacer pour sauver le loup. En effet, dans ces moments là, les votes sont rarement scrutés, du fait de la tension du moment, et certains loup s'en tirent ainsi.
De plus, dans le cas où personne ne serait mort des votes, et que l'un des deux en random meurt innocent la nuit, vous pouvez suspecter l'autre voté, qui sera loup et aura tué l'autre en random seulement pour faire grossièrement croire en un random d'innocent.
EXEMPLES : Référence 12 et 13
Retour au sommaire

III. Les adages

"Y'a trop de votes, il est pas loup"
  • On entends souvent cette phrase, surtout en début de partie : "Il a trop de vote, il est loup". La théorie vient du fait que si 5-6-7 joueurs sur 10 votent très rapidement en début de tour un même joueur, statistiquement parlant au moins un loup le vote, et qu'un tel loup n'aurait pas intérêt à trahir aussi tôt.
    Mais selon moi, cet adage est si connu qu'il en devient faux, tellement il est utilisé par les loups : dans une partie de loups au moins un minimum expérimenté, les loups vont avoir le réflexe de suivre très vite sur leur propre loup, et pour plusieurs raisons : Premièrement car s'il sort en loup, ces loups qui auraient mis du temps à les voter paraîtraient très suspect vis-à-vis de ceux qui ont voté tôt, et de plus il y a une chance qu'ils soient innocentés par cet adage.
    En réalité, j'estime que si beaucoup de joueur ont une raison de penser XX loup très tôt, c'est très probable que XX soit loup et non pas que toute la game se trompe.
    J'en profite également pour dire que si vous êtes loups et que l'un de vos loups est corbaté, votez le ! Il y a une chance qu'un innocent vous pense corbeau (mais le corbeau trouvera ca trop léger pour que ce soit un prétexte pour vous corbater), et il y a une chance qu'un innocent peut inspiré innocente votre collègue car "ca monte trop vite".
    De toute façon, s'il sort et que vous l'avez voté tard ou pas voté, vous aurez l'air con.
"Il parle plus, il est loup"
  • Alors, celui ci, c'est du bon. Quand un joueur XX est massivement voté, un loup moyen YY aura tendance à se taire. En effet, contrairement à l'innocent, le loup connaît l'innocence ou non du voté, tandis que les innocents sont dans une incertitude. Ils vont chercher à se convaincre, à chercher des options.
    En effet, un loup n'a pas d’intérêt majeur à parler dans cette situation, il n'a pas d’intérêt à tenter de sauver cette personne outre mesure, car il sait que des innocents votent massivement un innocent. Le loup se rendra souvent compte de son mutisme et le brisera par une intervention peu utile voire une répétition. Surveillez ces paroles au milieu de la paranoïa du village.
    Ainsi lorsqu'un joueur innocent est massivement voté, il y a deux comportements à surveiller : la perte totale de parole, ou la tentative d'ouverture sur un autre joueur. En théorie, surveillez les extrêmes de comportement dans les situations qui sont sensés être plus "calmes"
    Evidemment, comme toujours, il faut prendre en compte les habitudes de jeu des joueurs en questions : certains parlent très peu, d'autre plus.
    Ainsi, le conseil que je peux donner à des loups qui apprennent comment se comporter en parties : ne tombez jamais dans la facilité, et restez actifs. Vous ne voulez pas mourir sur une minute de relaxation.
"Votes simultanés = même camp"
  • Celui-ci, c'est un de mes préférés même si l'un des plus aléatoires. La théorie, c'est que deux joueurs votent en même temps le même joueur implique qu'ils ont les même informations, et donc qu'ils sont du même camp.
    Par exemple, les loups connaissent la liste des innocents et donc peuvent réagir de la même façon au même timing face à un stimulus (vote, parole) particulier. Il faudra surveiller l’honnêteté des votes et la justification qui suit, car évidemment ce n'est pas toujours vrai.
    A noter que si la soso a sauvé la dernière nuit, elle a pas les même informations qu'un autre innocent.
    EXEMPLES : Références 1,2 et 3
"Vote tôt + dévote tôt = loup"
  • Si un joueur est dans les 3 premiers à voter un joueur et dans les 2 premiers à le dévoter, ou aller sur quelqu'un d'autre pour le sauver, il est probablement loup. A moins d'un argumentaire parfaitement expliquant la situation, il s'agit soit d'un loup qui vote avec une conviction faible, soit qui aime pas avoir été suivi sur son collègue loup.
    En effet, un innocent qui lance ou presque sur un joueur est à priori convaincu de son accusation, et s'il est rejoint sur ce joueur, il sera conforté dans son idée, et n'aura pas le réflexe ni même la réflexion de partir de son vote. Le dévote/changement de vote rapide suite à un lancement n'est donc pas un comportement d'innocent, il faut donc suspecter ce joueur.
"Je ne sais pas"
  • Si X fait une liste non-complète (ne comprends pas tous les joueurs) et parle de Y en disant "Je ne sais pas" alors que Y n'est pas au cœur du débat, alors X est très probablement loup avec Y.
    En effet, un innocent n'aura pas le réflexe de citer un joueur pour ne rien dire sur lui si le débat ne l'y mène pas. Les innocents sont menés par le flot du débat, et donc il n'y a aucune raison pour X en innocent de parler de Y pour ne donner aucun avis.
Retour au sommaire

IV. Mot de la fin

Il est évident que les concepts présentés ici ne doivent rien être d'autre qu'une flèche dans votre arsenal en innocent. Ne jouez que sur ces concepts serait une erreur; en effet, pour la rédaction de ce papier, j'ai tenté à de nombreuses reprises d'appliquer seulement ce genre de réflexion dans mes parties, et les résultats n'étaient pas probants.
Toutefois, je pense que les concepts si dessus peuvent apporter à tout joueur, car dans certaines conditions, ils peuvent permettre de repérer un loup peu honnête lorsqu'il commet une erreur.
Bien sûr, ceci suppose que les loups commettent une erreur, et parfois ce sera au village de pousser les loups à l'erreur.
Retour au sommaire


V. References
[1]
► Afficher le texte
[2]
► Afficher le texte
[3]
► Afficher le texte
[4]
► Afficher le texte
[5]
► Afficher le texte
[6]
► Afficher le texte
[7]
► Afficher le texte
[8]
► Afficher le texte
[9]
► Afficher le texte
[10]
► Afficher le texte
[11]
► Afficher le texte
[12]
► Afficher le texte
[13]
► Afficher le texte
[14]
► Afficher le texte
[15]
► Afficher le texte
Retour au sommaire