Image
La Petite Fille aimerait vous connaître un peu plus ! Présentez-vous !
#521378
Salutations
Quelle présentation complète et intéressante ! (je réfléchis au rôle du compliment, de la flatterie, tout ça tout ça)
Ce n'est pas du tout ce que suggérais ton titre ;)
L'année dernière, je suis tombé.e en dépression pour l’orientation (c'est sensé te rassurer xD), j'ai été en S parce que Papamaman m'ont forcé.e (j'hésitais alors entre S et L). Surtout, je me posais des questions sur le prestige, le "système", mais également les préjugés.
Cette année, en revanche, j'ai un objectif, (prépa BL ou CPES à Henri IV) un moyen et non une fin en soi, car entre temps j'ai compris que pour se faire entendre mieux valait exercer une influence...
J'aimerais devenir Philosophe, et en façade Sociologue, ou Anthropologue.
Des "sciences cognitives"? (très vaste)
Peut être du marketing responsable, ou dans l'humanitaire.
Certainement de l'enseignement, de la recherche.
Pourquoi pas bosser dans un musée.
Bref, je verrais et je ne joue certainement pas aux Conseiller d'Orientation. Juste que les matières scientifiques provoquent un genre de méfiance, de bloquage, et que personne n'est "nul en maths" (en temps qu'assignée fille c'est encore pire, surtout quand je dis que j'aime les Lettres ET les Maths et qu'on me regarde comme quoi c'est génétiquement impossible).

Je voulais juste dire qu'une vie est riche et face aux discours qui me semblent creux (apprendre pour de bonnes notes et être PDG 2 enfants un chien et non parce que c'est intéressant, et le rabâchage, scolairissime)... j'accepte le fait qu'ils soient creux et lacunaires et que je n'ai pas encore trouvé de réponses (et ça me motive pour en chercher!) Je trouve seulement dommage qu'en oral (et en écrit, même si ça ne m'a pas affectée), la forme et la présentation comptent autant, c'est encourager une société superficielle. Mention coup de gueule aux oraux de TPE dont j'ai récupéré le commentaire : 14 mais 2 sur 6 à l'oral, et AUCUN commentaire sur le fond.
J'arrête de me défouler et te souhaite la bienvenue sur le Forum.
Bien à toi
Nyx, divinité nocturne qui ne va rien comprendre en prépa, quand je jouerais au lieu de potasser xD
Et je connais un medecin qui voulait faire de l'Histoire et qui s'est retrouvé Légiste à analyser des Momies (ce qu'il voulait faire), comme quoi xD
#524480
@@Nyx888 En temps normal je me serais obligé à répondre ligne par ligne à ton message mais je te souhaite seulement une bonne continuation et que t'arrives à tes fonds, en plus j'ai pas trop envie de me mettre plus la pression en pensant à mon avenir et ma future galère.

Bon alors (super j'ai envie d'écrire et j'ai l'estomac qui me brûle) Plus d'un mois que je ne suis pas venu ici alors que tous les week-end je pense venir me confesser ici, ce qui n'arrive pas. Je pense souvent à ce petit coin du forum et j'ai tellement voulu de parler des choses qui me sont arrivées plus ou moins importantes, je me dis même qu'il faut que j'évoque des thèmes en particulier mais ce n'est pas que j'oublie ou que je passe à autre chose c'est que le moment est passé et que un pré-vide se fait quand je commence à écrire. En vrai là je viens taper sur mon clavier honnêtement pour peut être seulement remonter ma trace dans ce forum, qui d'ailleurs je m'éloigne et où j'avais même envie de m'efforcer à répondre à des choses mais bon je commence à parler d'ici ou pas ? Je ne sais pas quoi dire mais j'attends d'être sûr que personne n'arrive à lire jusqu'ici pour parler de tout et de rien. On est Lundi soir. Je pense à ce qu'il y avait derrière moi et mes anciennes volontés à écrire ici mais je cherche surtout ce qu'il y a après mais j'y réfléchi déjà assez constamment. On va parler du présent... Que dire ? Je pense au passé. Avant les vacances, ce que je pense premièrement, comme si c'était un exploit de pouvoir le dire ici, même si j'y ai déjà pensé à faire un post juste pour m'aider ici mais voilà mis à part mes galères professionnelles(j'emploie ce terme au lieu de dire scolaire) un membre de ma propre famille a été placé quelques jours en hôpital psychiatrique. Je sais pas si j'ai besoin de développer ça et parler de moi même mais ce fut horrible pour tout le monde et on savait que ça irait mieux. Je me suis senti encore plus seul au monde comme si c'était moi qui en avait qui avait besoin d'aide. Heu, que dire de plus, j'veux pas que ça parte en texte dramatique de je sais pas quoi mais bon la famille c'est tellement important. Puis sont arrivées les vacances. Comme les précédentes, ce fut douloureux quand la seule fois que je suis sorti c'était pour travailler avec des gens de ma classe dont je ne vais pas détailler dessus mais bon. Je suivais mes parents, la famille, les amis de ma famille... Et j'étais là à me remettre en question. Je reportais tout au lendemain et les grands dodos à partir de tard la nuit ne m'aidaient pas. Les rêves sont tellement intéressants mais je n'ai pas développer sur ça non plus. Je voulais voir des "amis" en grande partie pour me rassurer mais ce fut un échec et le jour de l'an, la pression sociale m'a anéanti et j'ai même rien fait avec ma famille mais voilà que je pense à Internet. Je vais faire court vu qu'en lien où j'ai fait le décompte du nouvel an sur Discord j'étais très heureux d'être rentré dans mon ancien hameau où j'ai pris beaucoup de plaisir à être dans leur discord, comme mon ancien hameau d'ailleurs où j'ai pu rencontré des gens formidables qui bien sûr sont partis. Puis il y a mon nouveau hameau et son discord où j'accorde peu d'importance et me sentant exclu faisant un blocage sur le discord de mon ex hameau mais bref outre cette petite parenthèse sur le présent j'ai vraiment arrêté tout cet univers lgel je reviendrais dessus. Puis il faut que je parle vite fait sur le présent où "trifouillant" les serveurs j'en ai vu un vieux où j'avais tellement passé du bon temps avec les membres de ce serveur dans un tchat même si aussi pensé à la douleur que j'ai eu et que je ne peux en prendre qu'à moi. Avant d'aller manger je parle vite fait de ces vacances niveau LGEL qui ont été géniales grâce à l'équip anim que je remercie énormément, qui m'a fait passé du bon temps, amusé, diverti tout ça.. bien que c'était quand même de gros emplois du temps surtout qui me donnait hâte d'être le soir.. Vous voyez le genre... Et ce forum [mange] alors heu ce forum disons que ça me saoule et que l'équipe modération m'a vraiment saoulé. J'vais pas en dire plus mais bon. Beaucoup d'endroits où j'aimerai m'exprimer mais c'est trop "limité" ici. Alors heu j'ai parlé vite fait de quelques plateformes mais voilà, partout où t'es rien ne te retient de partir et personne ne se demande pourquoi tu n'es plus là. La chose la plus importante quelque part est sa communauté et non son but mais bon on peut se faire du mal même l'où on se plait. Je sais pas pourquoi je dis ça, j'ai du parlé trop vite et pensé à moi en même temps et en parlant du temps je crois que j'ai fait un mélange. Donc voilà après les vacances c'est reparti pour la même routine, la même pression et les mêmes questions. D'ailleurs j'ai pas été trop perturbé par la rentrée mais aujourd'hui oui, j'en reviens peut être après mais voilà, une personne formidable du discord de mon ex hameau m'a prêté un compte que je voulais seulement la nuit du jour de l'an mais je l'utilise à fond encore mais voilà j'étais resté sur ordi à regarder Netflix et à continuer de passer du bon temps sur LgEl et ses alentours mais depuis peu je me suis enfermé dessus et j'ai laissé mon ordi de côté, on dirait j'en parle comme si c'était woaw mais voilà j'ai une sorte d'objectif dans la vile - Ah oui j'interromps cette phrase car peu après Noël j'ai "acheté" un hamster et tout le tralala et c'est vraiment un bonheur même si je veux vraiment être à la hauteur et que cet animal seul enfermé dans une cage puisse être "heureux". - Je me suis posé beaucoup de questions et grâce aux séries j'apprends beaucoup de choses sur moi même si ça provoque chez moi des addictions où je suis accro en question avec les épisodes. Quand j'étais sur ordi la cadence de visionnage de ma série se limitait à 1 épisode par jour mais là dans mon lit tout va très vite(les épisodes). J'sais pas ce que je cherche à dire à travers ça mais j'ai vraiment envie de finir de parler mais je veux aller jusqu'au bout : le futur. Donc voilà j'essaie de passer du temps tout de même sur un réseau social et franchement les séries me font tellement du bien et je vais pas développer mais ce qui n'est pas réel peut tellement être génial et traverser ton esprit en te faisant ressortir toutes tes émotions.J'vais pas en parler plus mais voilà en tout cas je sais pas quoi dire sur la semaine dernière mais voilà actuellement, en général(même si je pense à surtout à aujourd'hui), j'ai vraiment mal de partout, trop de stress, peur des vertiges, des gens, j'ai envie de me cacher. J'ai même des tocs peu à peu j'ai remarqué. J'étais pas à l'aise aujourd'hui. J'ai besoin de parler à des personnes auquelles je penserai souvent si je n'étais pas envahi toutes les minutes de questions et de pensées. Trop de trucs banals que je dois retenir mais bon. Comme j'ai dû en parler tellement de fois, les pauses alias les récréations qui devraient être un bon moment mais qui n'est que de la pression. La vérité ? En envoyant des messages où je ne réponds pas j'attends surtout des réponses pour pouvoir les répondre en pause. Puis je fume maintenant même aux pauses, et j'ai l'impression que je je fais certaines choses juste pour me dire que je fais certaines choses au lieu de rien faire et dire pendant 15 minutes sans justification. Enfin bon, je ne suis pas tout seul mais je ne suis pas un animal. Je ne sais pas quoi dire mieux, beaucoup de choses dans ma tête qui m'empêchent d'avancer, et la vérité fait mal mais voilà sur ce, entretenir des conversations est trop dur pour moi et je peux pas m'expliquer et je ne veux pas me prendre pour quelqu'un de différent(d'ailleurs ça me rappelle que je voulais dire quelque chose sur ça) mais c'est ce que je suis et je ne peux m'en prendre qu'à moi même. Que dire de plus ? Aller en cours, quelle torture, les moments libres, quelle torture. Être seul, quelle tortue. Imagine par exemple t'es au milieu d'une classe à côté de quelqu'un que tu connais pas, que tout le monde autour de toi se parle entre eux mais toi t'attends juste la suite car c'est long et interminable. Beaucoup de complexité aussi à l'intérieur mais même si je suis assis tout seul ou à côté de mon pote pas très intéressant j'essaie de me dire que je suis content d'être là. Puis, enfin parlons un peu du futur. D'ailleurs une série que j'ai regardée m'a fait apprendre quelque chose sur moi et m'a fait comprendre que je n'arrive pas à faire sortir ma part sombre en moi mais mon dieu. Trop de choses en tête que je veux essayer, avoir ces idées en tête est un réel bonheur, comme me dire que je vais en cours pour passer du bon temps avec des gens dans ce lieu horrible. Mais voilà, des envies, réalisables, qui dépendent de moi mais dont je ne sais pas si je suis prêt et si je veux prendre les risques mais voilà comment terminer sur ça ? J'ai besoin de partir loin ou bien le tabac s'en chargera. J'ai pas envie que ce soit interminable sachant que j'ai beaucoup écrit et réfléchi et que j'ai des choses à faire, ou rien. Je veux être quelqu'un d'autre et ne plus perdre mes moyens à tout moment. Je vais encore partir sans nettoyer ma vie. J'ai besoin de clarifier beaucoup de choses mais ça risque d'empirer. On va juste ignorer les choses et passer à la suite même si c'est dur. Bref, que dire de plus. Trop - de - choses. J'ai un toc depuis longtemps qui se répète dans ma tête depuis longtemps, ce sont les trois mots "Amitié Krystal Fnac", compliqué à expliquer mais qui arrêtent de me faire bloquer sur des choses. Pour finir je tiens juste à dire que penser au futur en vivant l'instant présent c'est très dur mais qu'on s'y fait, accomplir des choses chaque jour ça fait du bien. J'espère pouvoir dormir la conscience légère. Devoirs faits, passage du QDV fait(ui c'est important), forum mis à jour(mais je veux passer à autre chose je n'ai pas ma place ici je vais juste mettre en place mes récits), épisodes matés, occupé hamster, pris soin de moi, prévu demain, fil d'actu Insta vu et quelques messages répondus. MA VIE EST VRAIMENT INSIGNIFIANTE JE NE SAIS PLUS CE QUE JE RACONTE. Je me rappelle d'une personne sur LgEl très philosophique qui m'avait raconté des choses sur moi tout en apprenant des trucs sur elle même aussi mais que ce n'était qu'un aigle de passage. Je me rajoute des tâches mais c'est moi la tâche. Je regarde à droite, il y a le futur. Il y a demain. Il y a la semaine. Le mois. Le trimestre. Tout l'année. L'année prochaine. Les 2 années. Puis la mort. Ou bien qu'elle soit avant. En faite il faut que je pimente ma vie, c'est ce qu'il manque mais c'est impossible. Tout ce que je vais faire c'est reprendre mes repères ici je ne sais quand et me dire qu'en mettant à jour tout le forum personnellement j'ai accompli mon objectif.
#524493
L'important c'est que tu arrives à te comprendre à travers quelque chose. Et si tu veux tout savoir, je ne pense pas que s'enfermer dans la "pression" sociale soit une très bonne idée, on t'en demande trop et tu recherches la petite bête sur toi-même. L'essentiel, c'est que tu acceptes qui tu es et que tu prenne des distances avec le regard des autres, parce que si tu en donnes trop d'importance il finira par t'écraser
#531598
Hello,

C'est normal de se poser des questions tout comme c'est normal d'avoir le sentiment d'être le seul à s'en poser. A vrai dire, peu ont la sensibilité nécessaire, étant donné que ce n'est pas une question de maturité, d'où le sentiment d'incompréhension général qui en résulte. Je ne te conseillerai pas (pour ma part) d'en parler à un psy, une page spécialisée ou autre car cela dépend vraiment de la personne et que ce n'est pas parce que cela ne marche pas sur toi ce n'est pas parce que tu es bizarre mais juste parce que tu procèdes différemment (comme pour l'apprentissage des cours : certains ont besoin d'écrire, d'autres de réciter, etc.). Pour te défaire d'une angoisse il faut que tu apprennes à te connaître toi-même et que tu réalises ce qui te permet de te canaliser. Cela peut être un sport, une passion, des gens, c'est propre à chacun encore une fois. Chez certains cela aide par exemple de consigner leurs idées et pensées sur un papier qu'ils brûlent ensuite (pour s'en débarrasser, c'est assez métaphorique). Pour d'autres cela aide de se parler à voix haute. Quand je suis stressée, je deviens hyperactive et je pense à toute vitesse ce qui m'empêche d'avoir une quelconque interaction cohérente avec autrui, dans ces cas-là je me force à compter jusqu'à dix (dès que je bégaie je recommence). La sophrologie peut également aider car si tu diminues ton rythme respiratoire, tu limites l'afflux sanguin et à partir de là ton cerveau est obligé de freiner un peu la cadence.

Pour la question du futur j'ai tendance à penser qu'il faut agir tous les jours de manière à n'avoir que des remords et pas de regrets. Sinon on passe notre vie entière à se dire qu'on aurait dû faire autrement et c'est malheureusement invivable.

Pas grand chose à continuer ici, je suis dispo par mp / discord pour développer certains points si tu as envie
& courage
#531909
Salut Crek !
Alors je me présente: je m'appelle Sarah, j'ai 18 ans et je vis dans le 75. C'est la première fois que je me rends dans le forum et je voulais voir ce qu'il y avait (oui j'avais vraiment rien à faire). Puis, j'ai vu le titre de ton topic et bien évidemment j'ai été fortement attirée ! Me voilà en train de t'écrire après avoir lu tes messages. Je peux peut-être paraître arrogante car je ne te connais pas et puis je ne sais pas réellement à quoi tu penses mais lorsque j'ai lu ce que tu avais écrit j'avais comme l'impression de revoir ma vie. J'ai 18 ans et je suis la cadette de la famille. Vers mes sept ans je crois, j'ai senti que mes parents ne me regardaient pas de la même façon que mes deux grandes soeurs, j'étais comme (raah je sais pas comment qualifier ça...) ah oui comme un intrus. Je n'étais pas réellement désirée et j'ai vécu ma vie en ayant ces pensées-là. J'ai toujours voulu faire mes preuves et leur montrer que je ne suis pas comme les autres (j'ai toujours fait en sorte d'être la première de ma classe, d'avoir les meilleurs notes, faire un bac s alors que je ne voulais pas réellement). Et je me suis rendue compte que j'étais en train de gâcher ma vie, que j'étais en train de vivre pour les autres. J'ai ensuite tout abandonné, j'ai fait un flop pendant un trimestre en Terminale, j'étais en train de tout remettre en question. D'ailleurs, le monde me semblait comme un mensonge. Les personnes que je côtoie s'éloignent de plus en plus, bien qu'en étant proche j'avais dû mal à les comprendre. J'étais très proche d'un gars en Première, je sais pas si j'étais amoureuse ou non mais il me plaisait. Il avait les mêmes idéologies, on pensait pareil et j'aimais discuté avec lui. Le fait qu'il sortait avec mon amie ne m'avait pas fait mal car j'aimais aimer de mon coin et contempler ses faits et gestes en toute discrétion. Jusqu'à ce qu'il me dise qu'il m'aimait mais qu'il m'a très bien fait comprendre qu'il voulait juste une remplaçante. Chez moi, ça n'allait pas, dehors non plus. J'avais envie de m'isoler, j'étais juste "en plus" dans ce monde. Au collège, j'étais la fille silencieuse, je préférais observer que parler, je préférais écouter et comprendre que de répondre et pour ça, j'étais exclue. Tant de gens autour de moi, lorsque je leur parlais de moi, me répondait tellement facilement que je me demandais s'ils n'avaient pas préparer leur réponse ou je ne sais quoi. Je ne sais plus repérer du vrai du faux. Depuis, j'ai cherché à avoir une raison de vivre, un objectif à mon existence (à cet époque je lisais beaucoup du Laurent Gounelle xD) puis sans m'en rendre compte j'ai commencé à aimer plusieurs mecs depuis mon enfance et ça se répétait à chaque fois que je changeais de classe, y avait toujours une personne que je trouvais spéciale (Avais-je un coeur d'artichaut ?). Je voulais me rendre "spéciale" envers cette personne mais ma timidité avait toujours pris le dessus. En fait, ce comportement s'est peut-être peu à peu construit à cause du peu d'affection que je recevais de mes parents mais je ne sais pas. J'ai tellement voulu être à la hauteur des personnes que j'admirais que j'ai l'impression d'avoir perdue ma véritable personnalité. J'ai alors commencé à lire beaucoup de livres de psychologies. J'ai aussi commencé à écrire des romans de développement personnel et grâce à ça j'ai l'impression de survivre. En ce moment, mon entourage commence de plus en plus à se construire et je rencontre de plus en plus de monde autour de moi qui viennent de divers horizons. (Je suis à la fac et dis toi c'est mieux, j'ai commencé à sympathiser et à comprendre ce que je vaux réellement). En réalité, ce qui m'a permis de m'échapper de ce trou, c'était d'écrire, et je partageais avec mes amies, mes proches, et je faisais lire ce que j'avais écrit. Puis mon monde a commencé à changer. J'ai commencé à m'aimer, tous les matins en me levant, je me disais "Sarah t'es la meilleure, aujourd'hui tu vas assurer" et je finissais mon monologue face au miroir avec un ptit bisou (xD je sais je suis chelou). Et tous les matins la même routine ! Dès que j'étais dans la dépression, je rangeais ma chambre, quand j'avais trop de projets et trop de stress et pas le time, je prenais une pause de 2 heures et j'allais jouer dehors (ce qui m'a permis d'avancer plus rapidement dans mon travail en ayant une conscience plus légère). Jouer à LGEL fait aussi partie de mes priorités xD pour me relaxer à fond. Et bien sûr la musique aide énormément ! MANGE DU CHOCOLAT CA AIDE AUSSI !

Wouaaaah je voulais juste t'écrire deux trois phrases mais...mdr tout est tombé. Continue d'écrire, ça fait TROP du bien ! Et bon courage ! (n'hesite pas à m'envoyer des mp, i will always be here^^)
#534571
Hyanna Mais je ne sais toujours pas qui je suis, ce que je fais et ce que je veux devenir :?

Pourtant avant j'arrivais à ignorer le regard des autres mais plus maintenant, j'essaie de faire ça tous les jours mais je trouve qu'il vaut mieux penser à ce que pensent les autres et tout ignorer car là c'est l'enfermement.

Bymyself Merci bien !

D'ailleurs merci à tous ceux qui répondent et même dont certains qui prennent le temps d'écrire beaucoup, voir aussi des mp site de personnes c'est vraiment très touchant mais je trouve ça un peu gênant que vous me voyez comme ça car c'est vrai j'écris ici en public car si je dis des choses je préfère qu'elles soient quelque part accessibles(comme j'ai dû déjà le dire je garde ma trace et au moins, à part si le topic est supprimé, des choses sur moi sont ici) Mais bien, je n'ai pas besoin de parler à quelqu'un en particulier, même si ça me fait du bien même si je ne connais pas la personne et comme j'ai dû le dire ça fait du bien d'être écouté. Je n'ai pas besoin d'avoir une longue discussion, juste venir ici de temps et temps est très appréciable. D'ailleurs il faut savoir que je pense environ une fois tous les deux jours à ici comme j'ai dû déjà le dire. Que ça fait bien longtemps que je n'ai pas posté ici car bien sûr ça ne règle pas les problèmes, que je suis souvent long à répondre donc bon mais aussi par une raison qui m'échappe. D'ailleurs je parlerai du forum plus tard. D'un côté j'ai cette fierté de mettre du temps à revenir ici, comme si j'ai arrêté de fumer, mais c'est compliqué.

Pour répondre à Bymyself, je n'ai plus Discord, du moins j'ai supprimé mon compte il y a un certain temps(d'ailleurs pendant que j'y repense j'étais vraiment blessé par 2 communautés.) Ce soir là je voulais même faire un post forum mais bon, je ne pense même pas en parler ici car même si le temps n'efface rien, le temps passe et la nécessserité(oups l'ortho) n'est plus la même. Mais du coup de toute façon même avec mon autre compte je n'y vais pas.

Akelyn(merci pour ton message) Je revois encore un " il faut que tu apprennes à te connaître toi-même" mais seul le temps me le permettra et; ce n'est pas que c'est trop tard mais ce que ce temps j'en ai besoin et j'en ai marre d'avoir de longs quart d'heure où je réfléchis alors que ça ne mène à rien. C'est vrai qu'il faudrait que je trouve une activité, sauf le sport, c'est mort. Je ne sais pas si j'en ai déjà parlé mais ça sera pire avec(et presque rien ne me plaît) Après voilà j'essaie de me canaliser avec les séries, la musique et la photographie(la photographie c'est quelque chose que j'apprécie beaucoup mais que je ne pratique pas pour autant comme j'aimerai tout le faire)"Quand je suis stressée, je deviens hyperactive et je pense à toute vitesse ce qui m'empêche d'avoir une quelconque interaction cohérente avec autrui, dans ces cas-là je me force à compter jusqu'à dix" c'est rassurant mais mo i(comme j'ai dû le dire) je me mémorise 3 mots dans la tête qui m'aident à "tenir" jusqu'à une prochaine "rechute", enfin en pensant à des mots je réussis à ne pas me faire submerger de problèmes. Et sinon je n'ai pas de problème de respiration dû au stress ou je ne sais quoi.
(Bon par contre là j'ai mal au ventre car je vois l'heure passer ce qui m'inquiète)

Viciious(merci pour ton message très complet)
Bienvenue à toi ! (Même si c'est bizarre de venir sur mon topic dès son arrivée o:, désolé pour toi) En effet mon titre est assez insolent enfin je ne sais pas comment le décrire sans m'insulter mais c'est comme si c'était un appel à l'aide mais d'un ton "bête".. (J'explique très mal) ((En tout cas ce choix de titre essaie de porter l'attention sur moi car j'aime ça mais bizarrement j'aime pas vraiment ça non plus)) Je t'interromps dans l'histoire de ta vie, bien que je ne peux pas comprendre mais déjà être une des filles de ta famille n'avait pas l'air très motivant mais "Le fait qu'il sortait avec mon amie ne m'avait pas fait mal car j'aimais aimer de mon coin et contempler ses faits et gestes en toute discrétion. " J'ai vraiment mal pour toi, t'as pas mal au fond de toi ? C'est dur de refouler ses sentiments comme ça, quand t'as décris la personne ça sonnait bien et que ton amie est avec lui ça a du être au moins un peu difficile.. Car après être à l'extérieur de ça et les observer peut te faire mal intérieurement. " je préférais observer que parler, je préférais écouter et comprendre que de répondre " au moins tu cherchais à comprendre, ce que peu de gens font à part répondre bêtement. "me répondait tellement facilement que je me demandais s'ils n'avaient pas préparer leur réponse ou je ne sais quoi. " c'est exactement ce que je pense quand les gens parleeent, ils ont de telles facilités de discussion alors que - moi - je trouve que je serais mieux placé mais non. Oui je crois bien qu'il y a un point familial qui a contribué à ce que l'on est même si pour ma part je n'ai pas(ou presque) à me plaindre, contrairement à des familles avec de mauvaises conditions de vie ou je ne sais quoi mais des fois je me dis que mes parents.. Leurs gênes qui m'ont transmit.. Me font regretter d'être là. J'suis trop émotif par rapport au changement de ta vie qui est vraiment motivant, je suis content que ça se passe très bien et je te remercie de m'avoir partagé ça. Pour le chocolat non j'fais des ravages sur la nourriture déjà :p

Bien, après ce message je crois que je n'ai plus vraiment envie d'écrire, j'aime pas trop répondre mais là ça fait du bien de lires vos messages(bien prendre le temps,ça me stresse de lire vite) et de répondre. Bon, là je me ronge les ongles car la réalité me rattrape mais voilà je ne sais plus vraiment quoi dire, j'ai déjà évoqué des choses ci-dessus donc pas besoin de revenir dessus mais voilà. Qu'est-ce que je peux dire ? Comme d'habitude ça ne sera pas intéressant mais ça peut peut être m'aider à franchir une étape. On va commencer à parler de LgEl mais rapidement, j'ai eu une grosse activité sur le site puis là depuis environ 2 semaines je suis moins actif même si sur le forum de temps en temps je lis des trucs sans forcément répondre. Est-ce que je dois revenir sur le fait que m'être fait bannir de toutes les animations, les évènements tout ça site, forum(et mumble mais on s'en fiche j'y suis pas) m'a dégoûté d'ici sachant qu'en plus je ne peux plus poster de message dans la place des évènements depuis plusieurs semaines(je suis sensé être déban aujourd'ui mais ce n'est pas le cas), et oui aujourd'hui je suis libre. Et aujourd'hui plusieurs choses doivent être dites sur ce jour. Je peux ni donner des avis sur des animations, même si je ne joue pas les spectateurs peuvent quand même écrire, non, déjà que comme j'ai dû le dire on avait supprimé une trentaine de mes messages ce qui fut inadmissible car on ne m'a pas prévenu sur le coup. Là j'ai pas pu parler de la semaine St Patrick que j'ai bien profité, du nouveau badge dont j'aimerai parler et encore moins retirer mes jetons mais bien. Mais bon, pour parler de ce site je ne sais plus quoi faire et ici même j'aimerai servir, contribuer à ce site mais déjà je ne peux pas devenir quelqu'un sur ce site. De plus, il faut que je me tienne à carreau. D'ailleurs aussi ce site m'énerve vraiment sur le fait de l'équipe avec des comptes créés il y a moins de 2 mois, je comprends toujours pas le but des reroll et si ton compte a pas 2 mois alors t'es pas sensée être dans une équipe enfin je vais pas m'attarder de parler de LgEl.
Ensuite dans ma vie, écoutez, ça se passe quoi.. Je sais pas que dire depuis mon dernier post car il s'est quand même passé quelques trucs mais le temps passe... Je survis, et je remercie mon cher ami d'être là même si on sera séparés et que ma vie sera pire mais je tiendrai car il faut être fort. D'un point de vu social c'est mort(ou presque), j'ai moins tendance à envoyer des messages car j'ai compris que je dérange, pas forcément car j'ai rien à dire mais qu'on ne me répond même pas et que quand je relance j'ai l'impression de le faire que par moi même. Beaucoup de gens me manquent, je ne veux pas parler de ces personnes mais voilà comme je l'ai déjà dit tout le monde se porte bien et fait sa vie de son côté. Je tiens quand même à parler de ma meilleure amie, à qui je ne sais plus quoi dire, que je la vois elle est tout le temps à son copain. Ils sont mignons même si je fais semblant que ça me dégoûte mais bon ils passent leur temps à s'embrasser et tout. Enfin j'ai moins de temps seul avec elle, d'ailleurs ça ne me dérange pas trop car des fois je suis mal à l'aise seul avec quelqu'un même si je connais bien la personne après en groupe j'ai moins tendance à parler. (D'ailleurs je ne parle pas de mon ami lorsqu'il s'incruste dans un groupe et qui reste là à écouter, même s'il a quand même des facilités à s'exprimer je ne veux pas faire comme lui.) Puis professionnellement, chaque jour ressemble à celui de la semaine dernière mais est un autre jour. Le second trimestre est passé, d'ailleurs j'ai pas eu les félicitations à cause de mes "retards" mais ça ne me dérange pas tant. J'vais pas parler de mes notes actuelles, d'avant, tout ça mais j'ai beaucoup de travail en plus de gérer la pression. Bon après je travaille pas du tout le week end et je me retrouve mal en semaine. Mais voilà je suis là toutes les semaines à attendre le week-end. Ce trimestre je suis assez confiant pour voir mes réelles capacités mais quand j'me suis vu taper un 6 en anglais alors que je suis meilleur en langues qu'en sciences et que toute la classe(même les pires) avaient entre 15 et 20.. 'Fin bon j'ai réussi à avoir un 8 en final et je tente de remonter tout ça mais je ne suis pas sensé parler de mes notes ! D'ailleurs est-ce que je dois parler des oraux ? *part manger* *est revenu* C'est le pire des choses, c'est pas que j'aime pas travailler en groupe mais c'est mieux seul. Par exemple aujourd'hui avec mon ami on a dû tourné une vidéo en espagnole sur une recette de crêpe(pas un truc simple) déjà que pour organiser ça on a mit longtemps. J'ai fait tout le texte, j'ai bien placé tout ce qu'il fallait mettre, il a fallu acheter des ingrédients'fin bon c'était compliqué à organiser mais ce matin on a bien pris 2 heures pour ça. On a beaucoup galéré rien avant de faire la vidéo, on savait pas vraiment les étapes, j'ai même pas pu apprendre c'était trop difficile. La vidéo fut très longue(et le résultat était horrible mais l'intention compte), là par exemple je dois trouver un moyen de mettre les vidéos sur clé USB. En plus on a du vite finir j'avais plus de batterie, mais j'ai peur du rendu final car il va devoir faire beaucoup de cuts et je sais même pas s'il en est déjà capable car pour parler vite fait de lui, il s'imagine trop des choses, il espère trop que les choses seront parfaites tout ça et que ça se passe comme il le dit lui, comme il dit des choses comme si il les aurait faites alors que non, quoique contre de l'argent si vu que c'est un vendu et que j'ai vu il a peu de nuances de la vie. J'ai déjà dû le décrire, et désolé pour lui d'être négatif mais il est encore plus introverti que moi(voilà le mot), quoique il peut se sociabiliser mais bon il reste pas vraiment intéressant.. Pas trop humain, même si souvent, sans raison je le vois sourire. D'ailleurs faut j'arrête de faire semblant de rire en m'abaissant à son niveau.. Mais voilà il écoute jamais, peu intelligent(alors qu'il a du potentiel), n'a aucun avis sur toi, et j'en passe mais bon il sera jamais là pour moi comme je le veux, je suis personne je veux pas me dire supérieur à lui mais voilà il peut très bien partir sans moi. D'ailleurs quand on rentre j'ai l'impression qu'il y a juste lui qui marche très vite et moi qui dit toujours des trucs inintéressants, mais différents, et oui, ce n'est pas les mêmes discussion chaque jour ce qui me fait poser beaucoup de questions sur l'humain.. D'où viennent toutes ces discussions, à ces moments précis, toujours nouvelles alors que les gens seraient à cours de dires. D'ailleurs je me pose toujours la question de ce que font et disent les gens aux poses. Pour revenir à ce que je disais je dois aussi faire un oral avec mon ami sur un sujet et je sens que je vais devoir tout faire, j'aurai préféré être seul sachant que j'avais un sujet en tête et qu'en cours sur l'ordinateur au lieu de travailler sur un 1 seul bureau j'en ai pris un autre, on s'est départagé des questions, j'ai fait les 5 questions en 30 minutes et lui 0 en même temps.. (j'ai fait ce qu'il devait s'occuper) Puis en anglais on doit faire une scène en anglais, même s'il n'est pas très bon en comédie et en anglais je dois le faire avec quelqu'un et je serais à l'aise avec lui mais je crois qu'il le fait avec quelqu'un d'autre puis il y a un autre oral où il fallait répondre individuellement à des questions, j'avais préparé quelques trucs sans apprendre mais j'ai eu des questions très opposées. Ah et puis j'ai fait un oral aussi en histoire vite fait préparé mais en diaporama fort sympathique, sauf que je n'avais rien appris, aucune notes et je ne m'étais pas intéressé aux biographies 'fin bon j'ai eu une bonne note quand même même si j'avais pas prévu que c'était noté. Bon j'ai beaucoup parlé d'oraux car c'est quelque chose qui m'effraie même si j'ai l'air à l'aise, et que je suis plutôt fier de moi avec ma façon de parler mais breeeef. D'ailleurs j'ai fini ma session de boxe au lycée, j'en suis fort content même si l'escalade est à venir(mais c'est plus amusant au moins même si mes problèmes pour ça sont l'inconfort(...), la difficulté à escalader des murs qui sont difficiles à escalader - vaut mieux de la vraie escalade surtout que les murs là qui penchent non merci - et la peur de l'insécurité. Bien. J'ai fini de parler des matières ou bien ? Mais je crois que je me sens mieux en cours que dans les pauses, ou je lutte toujours contre je ne sais quoi. Je fume toujours, loin des gens, avec mon pote mais déjà du fait que je me fasse du mal(oupsi), enfin je dis ça mais moi ça me fait du bien(beaucoup, je sais pas si j'en ai évoqué les raisons mais je pense souvent des choses à écrire que je n'écris pas), je gaspille de l'argent(que je galère à avoir vu que je suis en générale et que je demande peut de l'argent vu que si je ne sors pas ça sert à rien), de plus les paquets ont augmenté et du coup c'est un challenge de rationner mes cigarettes.. Enfin bon, ce n'est pas le premier problème mais chaque semaine je galère pour ça, au moins je sais où aller et quoi faire aux pauses, bien qu'en réfléchissant en début d'année je fumais pas au lycée. Mais du coup, il reste demain et la semaine prochaine avant les vacances d'Avril et je serais tranquille niveau paquet(enfin j'espère mais je galère à un point...) Vive les absences des professeurs qui me motivent vachement et qui me permettent aussi d'avoir moins de pause (car pas cours)et de moins fumer. Avant de parler du nouveau problème créé hier, pour finir sur le lycée(enfin pas tout à fait) même si je n'ai pas de contact avec les gens de la classe je suis content d'être dedans même si j'aurai aimé être dans leur groupe Snap(on va en parler car je pouvais pas mais là encore moins). J'vais pas tout décrire, c'est quand même la même routine mais après si je veux que ce soit bien il faut que je sois à une bonne place par rapport à des gens et malheureusement peut être pas à côté de mon ami à part si on discute avec des gens proches. M'enfin bon, j'essaie de trouver du positif en me focalisant seulement sur moi, mon ami et la classe comme si nous sommes la seule classe mais voilà je sais pas si c'est une bonne chance que l'on ai pas beaucoup de cours en commun(beaucoup d'AP avec moitié classe, d'options où il y a environ 2/3 de la classe et pareil pour les cours de langue) Il y a des personnes qui me font rire et dont j'apprécie lorsqu'ils parlent, les écouter, car tout compte fait je sais plus observer. Quand je parle à des gens.. ew... je donne l'impression à moi même et aux autres de vite vouloir finir la conversation, de répondre un truc vite pour répondre mais bon, le contact humain pour moi est dur :') A part quand je lance moi même une conversation par exemple à mon pote ou je ne m'arrête pas mais je n'aime pas le silence et je trouve ça malaisant. En faite c'est surtout pour ça que pour moi parler est compliqué car je pense toujours à la fin et du potentiel blanc. Par exemple en cours quand tout le monde parle sauf moi et mon pote en vrai ça me dérange pas tant(à part si on est là à rien faire) mais si toute la classe est en silence j'ai envie d'ouvrir la bouche pour dire c'qui m'passe par la tête... Enfiiin, je suis compliqué mais il faut savoir que j'ai beaucoup envie de m'exprimer même si je ne le fais pas que ce soit en cours ou avec des personnes. Mais bon des fois je dis des trucs intelligents et je préfère les priviliéger que dire des trucs stupides et regretter.. Du coup vaut mieux se taire dans la vie :D Pas vraiment de chose à dire de plus sur ce j'ai mal aux doigts, j'essaie de garder des bons "moments", on fait avec ce que l'on peut. Très fier que le destin ai fait des trucs allant vers mon gré, réunissant malgré mes "projets" d'autres personnes avec moi qu'elles soient là au bon moment. Je pense mon temps à prévoir les choses dans ma tête, mais rien n'est prévisible malheureusement.. Il faut vivre l'instant présent mais ce sera toujours une difficulté. Je suis mon emploi du temps mais tout ne se passe pas comme je l'imagine. C'est logique mais si seulement on pourrait réellement prévoir les choses. Bien, finissons sur ce que je veux surtout parler. Première semaine d'avril, il n'y a pas vraiment de choses à dire sur les 2 premiers jours, bien que je suis toujours en avance mais que je finis en retard et à paniquer et trouver des excuses. D'ailleurs je tiens à préciser que j'essaie souvent de chercher des but dans ma journée, que ce soit en premier de passer le "check point" des pauses mais aussi de finir la journée mais de trouver une motivation de la finir. Ma motivation sont les séries. Bien, Mercredi j'ai fini les cours voilà, pour une fois il a plu, je suis rentré, il a plu toute l'aprem et la nuit. J'ai regardé un épisode de ma série, fait quelques trucs à faire pour le lendemain(par chance je n'avais pas de DS)((en vrai je fais souvent mes devoirs le jour même à midi ou je lis une leçon sur mon trajet)) et j'ai glandé sur Internet sur des jeux(j'fais pas ça d'habitude o:) puis je suis parti acheter des trucs (2 trucs qui valent pas le coup sous la pluie) pour mon oral de cuisine. Puis je suis revenu, mes parents sont partis(je vous raconte vraiment ma vie nulle là ?) et comme à chaque voie libre je suis allé dans la cuisine j'me suis mis à table j'ai mangé un truc et quand je suis allé le poser, avec mon téléphone à la main celui-ci était en train de tomber et aillant la main prise j'sais pas c'que j'ai fait mais en gros j'lai plaqué contre la table(donc proche), sur la vitre, je l'ai repris en main et j'ai vu que sur le côté droit en gros plus rien n'était visible, l'écran était intact mais ça faisait un truc pleins de couleurs qui m'a fait comprendre que l'intérieur a pris un coup je ne sais comment. J'ai voulu l'utiliser mais l'écran ne marchait plus du tout du coup par panique j'ai enlevé la batterie pour le redémarrer. Ca marchait mais du coup il y avait toujours la tâche(impossible à enlever), sauf qu'avec le temps mon téléphone s'est éclairci puis assombri à certaines parties, rendant l'utilisant du téléphone et la lecture impossible jusqu'à qu'il ne reste plus qu'une partie très petite visible(déjà que le téléphone est un samsung mini, pour revenir vite fait sur l'histoire cet été mon téléphone est mort lentement à cause de quelques gouttes d'eau, 1 mois plus tard je suis allé chez des gens en m'aillant vu galéré m'ont donné un téléphone qu'ils n'utilisaient plus, très content malgré le fait d'un téléchargement impossible de Snapchat je me retrouvais avec lui depuis moins de 10 mois) et donc voilà j'ai paniqué toute la soirée et en gros il marche mais est inutilisable pourtant j'ai essayé des trucs moi même... Il etait devenu entierement noir, il est utilisable mais déjà bonne chance pour faire les 3 essais de carte sim. J'ai vu ma vie défiler car du coup ça fait + de 24h je n'ai pas mon téléphone. Je ne peux pas expliquer ce que je ressens une seconde fois mais il est INDISPENSABLE à ma vie. Mais vraiment, et c'est vraiment très désagréable de perdre toutes ses photos une seconde fois ^^ Je ne peux joindre personne.... Enfin je suis dans le mal, c'est comme si on vous arrachait un membre, et oui, comme je l'ai dit bien plus haut il y a des mots dans ma tête, et un se rapporte à mon téléphone qui ne fonctionne pas sans lui, je suis vraiment très mal comme si on enlevait quelque chose à un fou qui est "maintenu" en vie grâce à ça, qui reste clean. Je pourrais au moins avoir l'heure ? Et bah non, car en plus un vieux cadran de montre m'a lâché après l'avoir utilisé ce matin. Enfin du coup pour "régler" ce problème j'ai pensé à énumérer les solutions afin de me donner de l'espoir et pouvoir lutter sans sombrer, ne pas me dire qu'il n'y a rien à faire.
:arrow: Faire ce qu'ils disent de faire sur les sites
:arrow: Récupérer mes fichiers grâce à un site
:arrow: Continuer à espérer
:arrow: Continuer à l'éteindre et le rallumer, enlever et remettre la batterie, le charger et décharger
:arrow: Demander à mon père de le réparer(il n'est pas magicien)
:arrow: En acheter un autre(pas d'argent, ni ma famille qui doit payer les réparations de la voiture)
:arrow: Demander à quelqu'un de me prêter un téléphone(comment, qui ?)
:arrow: Demander à une connaissance de me vendre un téléphone(comment, qui, avec quel argent, un qui marche au moins?)
:arrow: Aller à BricoPhone(je crois ça s'appelle comme ça)pour leur demander des informations et peut être le réparer si ce n'est pas trop coûteux
:arrow: Pleurer et vivre sans
:arrow: Utiliser un vieux bigo ?
:arrow: Oublier.
Bien, voilà que mon âme libérée de ça je vais finir de parler(moi même je suis fatigué et en attendant j'ai toujours pas bossé, ni tenté de redonner vie à mon téléphone) mais que vous savez, hier a eu ce bouleversement de ma vie(heureusement que mon ami est là même si pas trop) mais aujourd'hui il y a eu le Carnaval à mon lycée.. Et je me suis déguisé.. et en banane. Donc voilà j'avais demandé un sweat jaune à ma soeur qui a accepté(le prix à payer était mon téléphone, est-ce le destin?), j'ai prévu de prendre plusieurs fluo', et de rejoindre mon ami vers chez lui avant qu'il parte pour pouvoir me déguiser et me mettre plein de jaune sur la tête et les mains. J'étais vraiment pas à l'aise et je sais pas si je le voulais vraiment mais YOLO, j'évite les regrets, c'est mon moment de gloire. Puis bon j'avais pas mon téléphone donc plus mon merveilleux compagnon de vie et mon ami a tendance à arriver en avance, donc arriver aussi en avance où y a pleins de gens devant le lycée en banane... Voilà quoi. En plus j'ai pu repérer des ANCIENS amis(que j'ai évoqué dans mes premiers posts) qui étaient là et m'ont démoralisé en les regardant dont j'ai entendu un dire mon prénom, il a dit un truc du genre "Regarde y a Mathys", j'vais pas écrire 10 lignes sur ça car sur le coup j'ai même pas regardé dans leur direction mais bon y avait pas grand monde de déguisé donc je me sentais un peu visé, puis on va en cours, je suis plus perdu que d'habitude bon j'vais pas tout détailler mais bref en tout cas le matin on devait être 3 de déguisé et encore les 2 autres avaient mis l'effort de juste mettre des oreilles Minnie. Puis bon voilà j'vais pas détailler, tac 2e cours, encore remarqué dans les couloirs :') Tac tac tac cours fini, matin fini, on part, sachant qu'il y a des gens partout et que c'est très agréable.. surtout de passer à côté une centaine de personnes côté fumoir j'étais paas bieeeeen. Bien puis on est allé chez mon pote car il avait pas pris les ingrédients alors que moi je galérais déjà depuis ce matin avec tous les trucs dans mon sac, les ingrédients, l'appareil photo, mes cours, un livre, ma tenue sur moi et touuuut. Puis on est passé à côté d'une école primaire plusieurs fois j'avais l'impression d'être une star c'était marrant de se faire acclamer comme ça :') Même si je ne suis pas allé les voir puis on est allé chez son père, j'ai eu très peur qu'il vienne à midi ou je ne sais quoi mais en fait je pensais qu'on allait y rester tout le midi mais finalement nous sommes partis. (J'avais même pas prévu de rentrer chez moi, en plus j'étais une banane..) mais bon on est rentré et j'ai pas mangé chez moi. J'étais là à repenser à mon téléphone :'( Et je pensais à l'aprem qui serait pire vu qu'on aurait une pause.. M'enfin bref, j'avais plus d'heure mais je suis reparti dans le quartier de mon ami, j'ai assez attendu(sans téléphone mais avec des cigarettes ;) ) j'ai cru qu'il était déjà parti j'ai eu peur mais je l'ai vu puis j'ai refait comme ce matin, d'ailleurs je mets mon sac dans mon costume donc la journée fut très compliquée donc des fois j'ai préféré le porter à la main(par dessus c'est moche) et bieeen on y est allés, le midi il y a eu des défilés et tout, d'un côté un peu dégoûté de pas avoir été là et la classe me l'a "reproché"(et beaucoup complimenté ♥) on commençait à 14h au lieu de 13h30 ce fut fort bien même si j'étais un peu en avance et ça me déraaange surtout au vu du nombre de gens dans la cour et à l'intérieur... Breeef le cours se passe, puis l'autre aussi, puis la pause (où j'étais pas trop à l'aise au milieu de pleins de gens mais j'étais avec des gens avec qui je traine pas dh'abitude). Enfin bref dernière heure voilà puis je rentre tout ça toujours déguisé jusqu'à chez moi(marcher seul en banane dans la ville.. quelle panique) Bref, on m'a klaxonné, pris en photo, appelé un nombre imaginable de fois "banane", touché, tout ça tout ça et malgré ma phobie scolaire(OH MON DIEU JE VIENS DE TROUVER CE QUE JE PENSE DU LYCEE) et l'absence de mon téléphone ce fut une bonne journée. Tout ça pour dire que malgré le fait que je me suis senti jugé, moqué(ça ne m'atteint pas hein c'est amusant) puis que j'étais encore plus mal à l'aise que d'habitude, trop observé tout ça... c'était très enrichissant. Comme l'an dernier, je ne me suis pas lâché, certes(bah j'allais pas m'afficher plus à faire des mini défilé, des allusions "cochonnes", des danses "marrantes) mais c'était bien d'être enfin quelqu'un, que les gens te remarquent, être différent mais en être fier, (d'ailleurs je voulais être en drag queen mais j'ai pas pu d'ailleurs je devais même pas me déguiser), qu'on te parle et qu'on parle de toi, pas être fondu dans la masse etc etc, même si j'imaginais juste ça une journée normale déguisé où les lycéens ne diraient rien :') Car en vrai j'ai pas pensé au jugement des autres mais surtout si j'étais capable de venir comme ça car je voulais pas être un gars mal à l'aise déprimé dans un costume et arriver en avance comme ça en cours, en plus une part de moi était négative et se disait déjà "ouai si j'ai de l'importance sur les regards, ça va être lourd tous ces commentaires, ces yeux portés sur toi en mode "ggngngn c'est rigolo au lieu de voir une banane en fruit bah quelqu'un porte en déguisement" (et encore si seulement j'avais acheté un autre costume genre vous savez les trucs gonflables ça c'est encore mieuuuux où quelqu'un ou quelque chose te porte) Enfin bref même si ça peut être lourd à force(et crever de chaud) tout ce que je dis depuis tout à l'heure me donne envie de revenir demain comme ça :( C'était bien, mais retour à la réalité sans téléphone et sans montre, sans heure, déjà que à chaque fois que je viens c'est la galère d'être à l'heure donc lààà... Donc il y a ces 2 problèmes(don't forget les :arrow: du téléphone), puis ma façon de gérer les clopes à la pause et aussi de vivre ! Enfin bon. En gros plus qu'une semaine à tenir, qui sait, peut être que j'éditerai mais en tout cas je vais continuer à me faire une jour de regarder ma série même si le forum me manque. (STOP MATHYS) J'essaie de conclure, trouver une utilité à ce que je dis mais voilà mon topic ! Ecrit par moi pour moi, pas forcément pour les souvenirs car sinon j'écrirai plus régulièrement car demain est un autre chose et qu'il faut bien vivre celui ci sans se préoccuper des prochains !
Bise, et même si c'est difficile et que le moment n'est pas forcément agréable il faut vivre l'instant présent

Au moins j'ai trouvé satisfaction à finir tout ça mais je reste quand même très stressé et je souhaite un bon repos en paix à mon téléphone(olala j'ai beaucoup écrit, imagine je raconte une journée en détail..) Vive l'inintéressance ! ♥
#549852
Re Salut,
Déjà félicitation d'avoir eu le courage de te déguiser en banane de façon " drôle", la plupart des gens qui se sont moqués de toi n'auraient jamais eu le courage de le faire et c'est par ce genre d'action que tu prendras confiance en toi. Je pense qu'à l'époque j'aurais pu être de ceux qui me seraient moqués de toi avec mes potes, bon pas devant toi directement, mais quand même, et je peux te dire que j'aurais probablement jamais osé faire ça de peur de ne pas renvoyer une bonne image de moi aux autres.

AU delà de ça, de ce que je crois lire, tu es encore au lycée donc tu dois avoir moins de 18 ans et tu parles déjà de cigarettes, c'est vraiment bateau mais arrête cette merde, va voir un pharmacien voire ton médecin et demande lui des conseils pour arrêter efficacement, les patchs la plupart des gens que je connais qui ont arrêté ont trouvé ça nul. Je comprends vraiment ce que tu trouves comme intérêt à la cigarette relativement à certains éléments de ta vie, mais ça ne fera que te nuire sur le long terme. En plus de ça, je sais pas quelle est ta consommation de cigarettes, mais peut être qu'avec cet argent t'aurais pu faire réparer ton téléphone.
Anyway, j'espère que la rentrée se passera bien pour toi & que tes objectifs seront couverts de succès.
#558329
J'ai honte de revenir ici mais ce topic brouillonné me plaît bien, donc c'est reparti pour une mise au point(en espérant de pas emmêler mes propos car j'écoute de la musique héhé). J'ai l'impression que ça fait très longtemps que j'ai pas posté mais apparemment je l'ai fait en Août, alors que j'ai l'impression ça fait 5 mois j'suis plus actif du tout sur LGEL. Mais boooon je suis là, d'abord pour le commentaire de Bymyself(j'madresse comme ça flemme de le faire directement) beeeh en parlant de fumer(j'ai envie là mais j'attends que mes parents vont se coucher) j'aborderai un point qui est justement important pour moi en ce moment. D'ailleurs là j'suis en train de me rencontre que les évènements relatés lors de mon dernier post sont pas logiques du coup je sais pas par où commencer(en plus ça me perturbe de poser ces réflexions personnelles en publiques..)
Mais bon mon année scolaire s'est terminée, aillant aucune épreuve avec quelques semaines avant les autres. Je me rappelle cette ambiance où il n'y avait presque personne et que du coup c'était génial, moi je venais de temps en temps. Puis, c'est terminé, l'année scolaire s'est réellement terminée, oui c'est bien les vacances, mais c'était bien cette classe, elle allait manquait, ça allait faire bizarre de plus les voir et de plus venir en cours pendant longtemps. Tant mieux mais j'ai quand même stressé une bonne partie de l'été par rapport à la rentrée. J'aime trop me remémorer ce qui s'est passé avant mais du coup il y avait l'été, bien meilleur que celui de l'année dernière même si en sortant je pouvais m'ennuyer. Mais bon, surtout, le point très important. Que je vais éviter de tout dévoiler même si j'aimerai mais vaut mieux pour qui pourra lire jusque ici ou moi. C'est que j'ai rencontré beaucoup de personnes, j'ai fait beaucoup de choses et c'était bien. D'ailleurs j'ai pu capter des gens que j'avais jamais vu, c'était des expériences très sociales en fin de compte et de pouvoir me socialiser héhé et de m'ouvrir entièrement à des personnes même si malheureusement il faut p'têtre le faire avec des gens qu'on connaît bien... Mais bref j'ai rencontré quelqu'un cet été, que je penserai pas être avec jusqu'à aujourd'hui. J'pensais pas qu'on se reverrait même, qu'on s'était vus, qu'on s'était bien amusés mais que c'est tout. Mais on s'est revus, elle est venue me chercher avec sa voiture(d'ailleurs la personne habite à 40 km de chez moi), j'suis allé dormir chez elle. On s'est beaucoup vus en Août donc, de plus j'ai pas l'habitude de dormir chez d'autres personnes mais du coup au final c'est devenu une habitude. J'ai quand même eu d'autres aventures à côté de ça, car j'étais pas amoureux au début(et oui spoil héhéhé)... Notamment le fait que j'ai vu d'autres gens de ma ville ou celles voisines ou même quand j'ai du partir une semaine en Italie avec mes parents. Très bon voyage d'ailleurs, j'fais pas italien mais ça m'a pas empêché de kiffer ! (quel vieux mot omg) Bon après il faisait chaud, j'ai été malade MAIS revenons au bref du sujet, j'ai rencontré des personnes italiennes avec qui j'ai passé du bon temps. La nuit, je dormais en bas dans la maison louée, je faisais en sorte que(hé j'ai l'impression ma vie cet été est tirée de la série Baby woaa) - en sorte que - la personne me rejoigne pour rester dans sa voiture ou chez elle 'fin breeeeef j'ai quand même pris ma propre liberté en faisant le mur la nuit sans que mes parents le sachent :) D'ailleurs j'ai fait ça cet été, une fois ma mère a vu que j'étais pas rentré comment j'ai dû malheureusement lui mentir(ce que je fais totalement quand je dis chez qui je vais dormir maintenant), une fois j'allais juste chercher une amie pour au final rentrer 4h après et tellement arraché... Bref l'Italie c'était bien il y avait cette personne avec qui je me rapprochais en France mais qui m'empêchait pas de continuer à faire ce que je faisais. On s'est revus avant la rentrée plusieurs fois, d'ailleurs en y pensant j'me demande combien ça m'a coûté les trajets cet été...
J'ai sûrement trop parlé de l'été alors que j'ai pleins de choses à dire qui sont dans ma tête :( Malheureusement, la rentrée est venue, très heureux d'être proche avec des "camarades" de mon ancienne classe. J'étais vraiment très sceptique, je pensais que j'allais tout le temps seul dans la classe et que je m'empresserai d'aller chercher je ne sais où mon ami de l'année dernière et fumer... Mais bon je rappelle que ces pauses me stressaient quand même beaucoup et bref cette année du coup j'ai plus de pression par rapport à ça, je traîne avec d'autres gens de l'année dernière et je me suis rapprochée d'une amie qui fume(ué ça a son importance car heureusement elle est là). Enfin je vais pas non plus tout détailler mais j'ai l'impression de passer vite là dessus mais faut voir comment ça va évoluer car j'ai l'impression qu'on est divisés, que malheureusement je suis moins proche avec mon ami qui est en STMG puis une autre amie qui me calcule pas trop(et qui a d'ailleurs son importance car elle m'a envoyé un message qui m'a heurté hier..) Enfin bref je suis souvent à côté, et est souvent avec un gars de l'année dernière qui lui contrairement à moi sociabilise bien avec la classe. MAIS D'AILLEURS. Il était dans une soirée ces vacances avec des gens de la classe avec qui j'ai pu rester avec en étant avec lui et ça m'a un peu dégoûté de pas avoir été invité mais j'ose espérer que la soirée était pas de lui... Mais voilà niveau relation j'ai pas trop envie de tout détailler (en plus j'fais que de me ronger les ongles c'pas bieeen), trop d'trucs dans mon cerveau mais je me suis rapproché avec une nouvelle connaissance, pas très appréciée par mon entourage mais que j'aime bien, qui a eu malheureusement beaucoup de mauvaises expériences et qui est un peu dérangée mentalement, PARDON de le dire comme ça car moi j'laime bien et tout en plus grâce à elle j'mange plus souvent le midi (vu que mon pote mange avec sa copine et nous laisse lfdslmfsmld) mais voilà elle réagit un peu bizarrement parfois mais elle est sympa. Enfiiin, j'vais pas parler de toute la classe non plus c'était pas l'intérêt principal de ce post, voilà ça pose peut être un peu ma vie. D'ailleurs y a les spécialités donc on est pas tout le temps ensemble mais c'est cool dans mes spécialités ou le reste je suis toujours avec quelqu'un que j'aime bien. Donc lààà on peut parler un peu des cours, CA SE PASSE MAL. Ils sont trop chauds dans les spés. L'histoire-géographie-science-politique ça va bouger en fin d'année. L'anglais que j'aimais tant a pas l'air d'être finalement mon point fort... En espagnol c'est la cata. J'ai rien compris d'ailleurs à ce début d'année, parce que j'ai eu un 14 en TP de Sciences avec une moyenne de classe de 7, j'ai été bon en siences alors qu'en langues j'suis à 8 de moyenne avec une moyenne de classe de quoi ? 14 ? Tout est inversé ça me perturbe j'suis littéraire moi de baaaase 'fin bref. Fiou ça devient trop brouillon mais on progresse ! Vraiment j'en peux plus des cours, j'suis à bout, j'me couche beaucoup plus tôt qu'avant, j'ai même plus la foi de faire mes devoirs, j'sais pas quoi dire de plus mais les heures sont longues et peu importe ce que c'est, car des cours c'est des cours... Même vivre le jour même c'est dur. D'ailleurs je vais éviter de parler des cours de sport :) (On a le choix entre des menus de sport, j'ai choisi où mes amis sont allés mais pas favorable à ce qu'il faut faire...) DOOOOONC, transitionnons.(qué ?) En ces temps durs, fumer me fait beaucoup de bien, je peux pas acheter de paquet éternellement(d'ailleurs mdr 1 Novembre les prix augmentent encore jusqu'à 10€ le paquet de 20(minimum pour tous) avant la fin 2020...) et dooonc j'ai dû en parlé l'an dernier que je voulais une cigarette électronique ! Et dooooooonc c'est quelque chose qui devient une obsession depuis un moment, avec les sous que j'ai eu à mon anniversaire mon objectif était d'en acheter une ! Mais voilà, 3 semaines que je ne l'ai toujours pas. Heureusement que j'ai une amie géniale qui m'a passé un paquet, qui me partage ses roulées et m'en fait des fois. Mais j'aimerai être indépendant au moins pour gérer ça... Et donc ça nous fait un lien avec la personne que j'aime, si elle pouvait commander elle-même pour livrer chez elle,(vu que j'ai trouvé THE pack sur Internet) en lui donnant bien sûr les sous et un bonus :) Mais bon c'est toujours en attente qu'elle ait des sous sur son compte :| Donc par rapport à ça, à la rentrée ça va encore être la m*rde et me péter le cerveau de toujours pas avoir ce que je veux car bon c'est bon je passerai pas dans les magasins, je suis allé dans des tabacs avec une amie mais ils m'ont pas accepté et de toute façon n'avaient pas ce que je veux exactement mais voilààà il faudrait que j'y aille me renseigner dans un magasin spécialisé et avec je ne sais qui de vraiment majeur y aller(mais je dois être là bien sûr) 'fiiin j'sais pas quoi faire genre j'vais pas demander à un gens dans un magasin en question si il/elle peut me payer parce que bien sûr ma phobie des gens héhééh... Déjà acheter et tout... J'ai même pensé à comment j'vais faire pour acheter mes résistances et mes liquides mais ça au moins c'est plus petit... Bieeenn je me perds dans mes volontés, faut déjà savoir ce que je veux :)
J'ai vraiment pas encore hâte de reprendre les cours si je peux pas décompresser. Il y a ça, le point de la cigarette électronique, il y a aussi celui de mon téléphone(en lien avec l'amitié d'ailleurs) puis on verra celui de l'amour.. J'ai l'impression de faire un plan de commentaire là olaallaal.
Mais bref j'ai pu voir que j'ai pu parler de mon ancien téléphone qui a cessé de fonctionner en Avril, trop cher pour réparer j'ai pu en emprunter un rapidement à une amie, ce qui fut génial vu que j'ai pu re avoir Snap mais j'ai dû le rendre l'été, ce qui m'a fait acheté à 10€ celui qu'un amie avait. Mais voilà il va pas du tout bien et il fonctionne correctement que lorsqu'il est BIEN branché et chargé. Il s'éteint tout le temps sinon même à 100%, se rallume plus enfin c'est compliqué mais c'est hyper perturbant d'être dehors et de même pas pouvoir utiliser du tout son téléphone, j'ai une batterie externe mais il me faut vraiment un bon câble, qu'apparemment à l'air d'être difficile à avoir... C'est pour ça que d'ailleurs je suis + sur ordi. Si je peux pas communiquer au moins en message avec mes amis, ça va vraiment être compliqué et ça l'est... (d'ailleurs j'ai changé mes habitudes de venir et rentrer au lycée du coup c'est cool genre le matin j'viens encore plus tôt pour chercher une amie devant chez elle, plus de retard et ouaiiis en plus vu que parfois le midi je reste et ben voilàààà!)
Mais voilà, niveau amitié ça peut toujours être aussi compliqué. C'est vraiment dur de garder des amis qui s'éloignent. Beaucoup ont disparu de ma vie, et ils ne peuvent être remplacés, enfin ceux qui le sont ils sont quand même plus là alors qu'on passait du temps ensemble... Donc comme chaque année, les cercles changent, tout ça, y a tout le processus des classes, des lycées.. Et bref les gens s'habituent encore à de nouvelles vies, changent chaque année.. Tant mieux pour eux. Mais voilà quand je vois qu'une amie avec qui j'ai fêté son anniversaire cet été a eu l'audace de me supprimer et de m'exclure de sa vie sans pour que je sache pourquoi(pour une raison nulle flemme de raconter ça a encore moins d'importance) mais bon j'avais déjà parlé de ma haine pour une fille l'année dernière qui m'avait vraiment fait un coup horrible de me renier de sa vie comme ça mais c'est bon les gens sont vraiment mauvais parfois. "Zappe moi", quand tu prends des nouvelles, voilà, les gens m'ont beaucoup zappé sans raison. Du coup y a eu cette personne qui m'a fait apprendre qu'elle ne me parlait plus et ça ça a pu un peu me saouler, jamais les gens s'expliquent, ils fuient, bloquent. Vraiment j'ai la haine. Y a ma meilleure amie que je ne vois plus qui la dernière fois que je lui ai réellement parlé m'a montré qu'elle avait changée. Ce terme est important. Elle vit maintenant sa meilleure vie avec son copain et tant mieux bonheur à eux mais c'est dommage que je ne sois plus rien pour elle. J'vais dire qui maintenant ? On va pas parler de mon ami de l'année dernière qui était déjà jamais présent l'an passé et qui l'est encore moins aujourd'hui. Mais y a surtout moi, qui me pose encore des questions sur moi. Entretenir une relation amicale ou autre est compliquée. Le temps renforce pas forcément les choses, tu changes et malheureusement ça plaît pas à la personne. Je sais pas vraiment comment je suis, je sais pas si les gens sont mauvais ou c'est moi mais certains ont vraiment pu être des pourritures. Moi je reste naturel, j'essaie pas d'être quelqu'un à ma connaissance. D'ailleurs des fois je fais des trucs et je me rends compte que je dois pas faire les mêmes erreurs qu'avant. Des fois je m'en veux. En plus des fois on doit se priver de dire ou faire beaucoup de choses. J'ai peur d'énerver les gens en voulant rire, ou m'amuser. Mais je m'excuse. Je sais qu'un jour j'me suis trouvé relou, ce que je veux pas être, des fois comme je l'ai dit je m'en veux et genre une fois en rentrant des cours j'ai eu la fierté de m'excuser en message à quelqu'un car j'avais la haine contre moi même. J'sais pas du tout c'que j'dis là car je suis en train de penser à comment les gens me voient, à comment ils voudraient que je sois. Mais il faut être naturel. J'vais vivre ma vie normalement mais malheureusement la mienne devient une grande prise de tête. Faut que je reste sain d'esprit pour moi et mon entourage.. (aui d'ailleurs faut j'arrête de fumer des trucs pas très légaux une fois j'en ai fumé un j'ai cru j'allais mourir). Enfin bref, j'veux être quelqu'un de bien, j'suis loin d'être méchant mais on contrôle pas absolument ce que l'on dit. J'fais peut être pas attention à ce que je dis mais si ça révèle de l'honnêteté c'pas d'ma faute. J'essaie de me rassurer alors qu'à la base je pensais pas à ça :( C'est juste que hier,(ou avant hier ou j'sais pas quand) une amie m'a envoyé un message en me disant "T'as changé", en faite je fais pas de choses négatives(ou je les évite), mais grandir est inévitable. J'y peux rien d'être moi et je sais que malheureusement je peux pas plaire à tout le monde... Mais bon j'ai l'impression que j'ai fait de mauvaises choses, et là je suis en train de me dire, pourquoi m'en vouloir ? En faite voilà je me prends la tête en me posant les mauvaises questions mais c'est dur de se mettre à la place des autres... Peut être que j'ai une trop grande haine envers le lycée, envers ceux qui réussissent. Ce système me fait mal, je ne sais pourquoi. Je me plains toujours, mais ça ne dérange pas ? J'écoute les personnes. Je sais même pas ce que je cherche à comprendre là, c'était pas prévu ! J'espère ne pas être blessant normalement ou en "humour", même que j'insulte pas les gens même pour rire je dis des phrases stupides. Je sais pas à quoi cet aspect mène. J'arrive pas à me comprendre. Peut être que je m'en veux seulement pour rien. J'ai peur de devenir comme ceux que je déteste, mais bon je veux surtout faire du mal à personne. Mais j'ai peur de vouloir me faire changer moi même ! C'est sans fin. Donc pour "conclure", j'continue à être moi même et jusqu'à où ça va mais que j'évite de perdre les gens que j'aime. Je continuerai de toute façon sympathique avec si ils le sont de même :) Tant pis si j'ai changé, faut m'accepter comme j'suis mais j'ai plus envie d'essayer de récupérer des êtres chers, c'est ça le problème. (ça doit être compliqué à lire car beaucoup d'exemples s'illustrent dans mon cerveau sans que je puisse les expliquer)
Décevoir les gens, c'est vraiment quelque chose qui m'terrifie.
Bref, ça me démange encore, mais je vais parler du dernier point. De LA personne. Bon alors j'ai pas l'impression d'avoir avancé car j'ai toujours pas fumé et que j'ai toujours pas répondu à LA personne et ça me fait du mal de pas le faire... Car p*tain qu'elle me manque, j'vous jure, ou je jure à moi même. Ca me fait trop mal, j'suis même pas heureux mais une pause s'exige avant de me lancer et de parler de cette chose qui me rend malade : L'Amour. (ça fait bientôt 2h j'suis sur ce post j'crois..)

Petite interruption suite à cette pause qui m'a fait du bien, malgré que je dois sortir discrètement de ma chambre par la fenêtre pour fumer. Ca fait du bien dans la nuit réfléchir et fumer, d'ailleurs même si j'en ai marre d'accorder sur ce post beaucoup trop d'importance à la clope mais bon je galère à en avoir et c'est un challenge chaque jour.. Ah oui et y a pas longtemps j'ai failli me faire chopper, ça sentant le tabac dans ma maison, c'est aussi beaucoup de risques vu que mes parents ne savent pas... J'ai pu réfléchir à d'autres choses mais je suis toujours bloqué. Je me dis que c'est bientôt Halloween et que je vais sûrement rien faire, mais c'est pas grave, mais j'ai envie de partir et de marcher dehors dans la nuit avec de la musique, la nature a tellement bonne odeur, bon goût. Genre pendant les vacances de Noël, cette bonne ambiance. Je sais pas, je cherche le bonheur mais je sais pas comment l'obtenir quand on est moi et qu'on se fait mal sois même. Car X me manque. Trop de trucs dans ma tête qui m'empêchent d'avancer, finissons-en.

Je sais pas par où commencer du coup, je pensais pas qu'on allait se voir pendant la période scolaire, mais je venais quand même le Vendredi une fois les cours finis, je rentrais normalement en prenant le bus le lendemain soir. C'était trop court mais en même temps le Dimanche y a que le TER qui passe(bus trèèès cher) j'sais même pas pourquoi je dis ça et quel est le rapport. Mais, je suis venu beaucoup de fois. Je sais pas à quel moment ça s'est produit, quelles choses ont décliné dans ma tête. Mais je me suis attaché, je vais parler que de moi je pense car j'arrive toujours pas à me mettre à la place de cette personne qui n'a pas du tout la même vie que moi. Toute la semaine penser à elle, languir le week-end et espérer qu'elle me dise de venir. Juste l'avoir en ma présence ça fait du bien, la regarder, lui parler, la toucher, l'embrasser, que nos deux corps ne font plus qu'un. J'devrais faire attention à ce que je dis mais je sais pas comment m'y prendre. J'sais pas j'avais pas éprouvé autant d'intérêt pour une personne. Mais voilà, ensemble, ça va pas vraiment finalement. Elle est trop occupée, j'ai l'impression pas de temps pour moi, pas assez d'intérêt pour moi, je m'attends à peut être trop. Je sais pas mais je donne 100% j'en reçois pas le quart. Je sais pas ce qu'il se passe. Mais voilà on s'est pas vu pendant 2 semaines. Je pense tellement à elle, trop souvent, j'imagine des choses, ou je me rémémore nous 2. Elle m'aime ? On peut pas forcer les gens à aimer, mais ne pas avoir d'amour réciproque c'est un problème, pas quand on est trop attaché. Je suis vite déçu au final, je sais pas ce qu'il faut. Je me pose beaucoup de questions. Mais du coup voilà, par exemple ce week-end. Enfin, je suis venu Vendredi après midi. J'étais content, même si contrairement à mes pensées je lui saute pas dans ses bras, j'sais pas y a du blocage, pas parce que j'ose pas mais j'sais pas si elle veut car elle montre pas ses sentiments. C'est peut être ça ? J'suis devenu dépendant à X j'ai l'impression. J'cherche compliqué pour rien, je l'aime et je sais pas quel est le "mais". Je veux pas me prendre la tête mais voilà dormir contre elle Vendredi soir après notre soirée était ce que je voulais, quoique simple. Mais il y a le lendemain et vous savez ce message "T'as changé" qui est arrivé, puis sous la douche j'ai eu un déclic ou je sais pas. J'sais pas si elle a pas envie de moi mais je devrais arrêter de tenter des trucs alors que pour moi c'est pas que du s*xe c'est de l'amour.(ouf c'est dit) J'sais pas ce qu'on va devenir, ça devient pas lassant c'est ça le truc, peut être que c'est pas aussi magique que les premières fois ou que je veux plus. Mais voilà, la chose que là je comprends c'est que ça mène à rien. Puis je sais pas j'ai l'impression de devenir fou et d'avoir un problème alors que non j'ai la personne auprès de moi mais j'suis là à m'isoler et à pleurer discrètement(j'ai pas honte) mais le pire c'est que je sais même pas pourquoi. J'suis vraiment étrange finalement, et en me racontant ces faits que j'arrive pas à expliquer je me dis que c'est totalement débile vu que y a aucune raison. Un mélange entre de la joie et de la tristesse. Peut être l'impression d'être rien finalement ? Le rejet, aussi, faut pas forcer... Et je comprends toujours pas ce qu'on veut tous les deux. Ce texte mène aussi à rien, mais je crois que je mange beaucoup d'attention de sa part. Va falloir que je me dénigre pour trouver quel est le problème, voir la réalité, je veux trop obtenir des choses de sa part et peut être que ça gâche tout. J'essaie de trouver une magie, une alchimie mais elle est pas là. Je veux juste l'embrasser sans fin mais la fin gâche tout. Y a le lendemain, où je dois rentrer alors que je veux pas. Hier, ce Dimanche sec où on m'avait promis de l'amour n'était rien que de l'ennui et peut être que finalement et que je veux pas l'avouer mais je me lasse... Être déçu. J'aurai pas voulu partir triste, mais plein d'amour, c'est pas au dernier moment qu'il faut m'en donner. J'sais pas ce que je raconte, c'est juste les faits décrits sentimentalement. Être au moins désiré c'est quelque chose de génial. Donc j'en suis à l'étape où je pars, que je sais même plus si j'aurai aimer rester. Y a un trop grand vide en moi, et ça fait mal de pas pouvoir le combler mais penser que la personne ça ne la dérange pas plus que ça... J'ai pas envie de me prendre la tête mais aimer c'est trop compliqué pour moi. Finalement, ça fait mal, trop de contradictions.
Donc, je raconte mais ça mène toujours à rien. Je sais pas quoi faire, lui dire. J'ai envie qu'on continue à se voir, la même de son côté ? Mais peut être que faut voir la vérité des choses, c'est qu'on est pas faits pour être ensemble. J'essaie pas de penser à l'avenir car je dois me concentrer sur le moment mais cette impatience de la revoir me ronge et pourquoi ? Pour rien au final. Même que j'attends trop de messages alors que c'est à moi de répondre lmfsdmfsdù... Suite à ce post va falloir que j'agisse, peut être. Mais je suis incompris, par moi-même en premier. J'ai besoin de conseils mais je sais pas pour quoi ? Comment garder une personne ? Non, pas ça. Je me dis qu'il faut que je m'éloigne et que je me détache, c'est ça la solution qui me fait peur, prise de suite. J'arrive pas à être distant car c'est cette personne qui est distante. Il va falloir que j'arrête de rêver et que je prenne conscience du mal qui me ronge, trouver les aspects négatifs tout en évitant de me faire du mal. Je vais répondre, mais elle viendra me chercher si elle veut me voir MAIS bien sûr je vais arrêter d'attendre. La 1re de semaine vacance sans elle fut difficile, je vais peut être pas la revoir avant plusieurs semaines qui sait, un mois, plusieurs ? Jamais. Je sais plus ce que je ressens, les relations humaines sont difficiles. Ces petites vacances vont se terminer, j'aurai trop mal de reprendre les cours avec ce vide donc je fumerai pour oublier, mais j'oublierai pas donc je sais pas c'que je ferai. Je vais essayer de penser à moi, mes amis et peut être aussi pensant à ma scolarité ou je sais pas ? La musique, seule, me fera du bien. Au revoir, triste fin de topic, mais je crois que je traverse juste un petit coup pas très joyeux en ces jours car l'amour, comme je l'ai dit, fait mal, j'sais même pas comment finir. Je rends les choses trop compliquées, c'est simple normalement... J'ai dit que ça doit pas être prise de tête... Bon bah, go continuer ma vie mais en tout cas, moi, je viendrai pas, enfin, je peux pas le promettre mais faut je tienne bon et que je m'occupe de moi au moins cette semaine, bisous.