Image
La Petite Fille aimerait vous connaître un peu plus ! Présentez-vous !
#511211
Et oui @Kreyx on change pas des habitudes :) Mais je me souviens pas de certaines choses que j'ai dites là bas mais pas ici qui sont importantes :? & Merci @Akaelyn bien sûr, sur un ancien tchat le forum était ma priorité :D
#511750
Tiens tiens j'avais oublié ce topic, j'ai envie de raconter d'autres choses mais par exemple sur l'enfance je n'ai pas trop de chose à raconter. En vrai y a beaucoup de choses que je ne sais pas, j'oublie au fur et à mesure. Ma plus ancienne "vision" est quand j'avais 3 ans et que j'allais entrer dans la petite section mais je ne sais pas comment a été cette année :( Je me souviens aussi en maternelle qu'il y avait une dame que j'aimais pas qui "aidait" les autres(je ne trouve pas le nom de son métier). Puis entrée en maternelle, vive les Ratus, le seul vrai souvenir que j'ai de cette année c'est quand ma prof m'a pris, m'a retourné dans tous les sens et a dit "ça c'es t Mathys, vous le tournez et c'est toujours Mathys" bref bref. Ce1 ? Ce2, premier voyage scolaire à la Motte Chalancon(désolé de l'ortho) et j'me souviens un peu des gens. Cm1, j'me rappelle surtout des cours d'allemand, horrible. Cm2, encore un voyage à la Motte Chalancon, malheureusement j'étais dans une classe qui mélangeait cm1/cm2 avec moins de 10 cm2 (en vrai j'crois c'est parce qu'on était les plus intelligents) et j'aurai aimé être que des cm2 pour le passage en sixième. Il faut savoir qu'en primaire "j'embêtais" beaucoup les filles, mais je ne suis et n'étais pas méchant, je jouais juste comme le font encore les gens de nos jours. Mais j'ai eu beaucoup de problèmes, ce qui m'a fait avoir des ennemis alors que c'était mes potes de base :( Même ça a fait une sorte de pétition pour dire que je frappais les gens un truc du genre, bah en tout cas go voir ce que je suis devenu maintenant. Je me rappelle qu'en cm2 je ne pouvais pas aller dans toute la cour et je me suis retrouvé seul, la solitude ne me dérangeait pas à l'époque mais heureusement des cm1 de ma classe m'ont "repêché", sauf mes vertiges ont commencé et on détruit ma vie de plus que - pour ceux qui allaient dans mon futur collège - je devais attendre 1 an pour qu'ils viennent, mais voilà on ne s'est plus parlés.. Et pour finir en cm2 de plus que mon élection de conseiller junior de ma ville raté j'ai participé à un concours de lecture, que j'ai lu devant toute l'école, pendant un vertige. Ce qui m'a amené à le faire devant des juges à Valence ou Lyon je ne sais plus sauf que la première était une fille qui a fait sur un passage qu'un prof nous lisait avec des phrases vraiment simples, la seconde avait exactement le même passage que moi, sur tous les livres jeunesse.. Bref, fin de la route pour moi on m'a conseillé de faire du théâtre mais c'est compliqué..

Je pense que je peux passer à la sixième, ce changement de lieu et de personnes ne m'a pas choqué, d'ailleurs ça m'étonne que j'ai réussi à m'intégrer. D'ailleurs je rappelle que durant mes années de collège j'ai eu des vertiges, très anxieux mon cerveau apercevait différemment les choses, les sons, comme si j'étais dans un rêve, je ne souhaite cette sensation à personne, être conscient de vivre ça et de ne pas changer les choses.. Tant de mal à me pincer il fallait attendre jusqu'à que je me dise "je suis où là ?". Sixième, cinquième, quatrième. La 4e la meilleure année, mon groupe de potes, autrefois.. On allait à un lieu abandonné, c'était cool de se capter le week end, toujours à la même heure. Mais les gens ont commencé à vouloir impérativement faire des choses et bon, le temps a passé puis faut savoir que chaque année déterminé tes 'amitiés'. Pour ma part j'ai été 4 ans dans la même classe que je considérais comme meilleur pote, mais ça c'est fini et ça ne lui a fait ni chaud ni froid. La troisième, beaucoup de changements dans ma tête, je ne sais pas si j'en ai parlé sur ce topic mais voilà, j'ai commencé à me prendre la tête avec moi même. La jalousie, la possessivité, se demander ce que les gens pensent de toi, comment commencer une conversation, quand elle se termine, ce que je vais faire et dire à la récréation..

Prendre conscience que les gens s'en vont dans d'autres lycées, ils se feront des amis, qu'ils changeront sûrement au bout d'une année sauf si ils retrouvent des gens de leur classe, puis moi qui n'avait pas envie de sociabiliser, de ne pas faire d'effort car j'en ai trop fait et j'ai trop souffert. Trop d'inquiétudes face à la solitude, au manque d'amis, aux pauses où qu'est-ce que je ferais ? Quand je vois les gens parler, rigoler entre eux... Je me demande ce qu'ils disent. Je ne veux pas dire tout ce qui me fait mal, ça me fait mal rien que d'y penser, car c'est ma triste réalité. Pour finir avec la troisième, à part le fait que j'ai eu mention TB au brevet mais c'était que le brevet, mon choix de ne plus parler à la personne que je cotoyais depuis 4 ans a tellement gâché mon été car mon autre ami m'a lâché, puis bon faut savoir que quand je vois mes "potes" qui sortent tout ça sans moi ça me fait du mal de pas être là. Puis bon après j'en ai parlé à des gens, d'ailleurs une personne ne m'a pas vu tout l'été moi qui voulait tant la voir, au lieu de ça restait avec les 2 autres personnes. J'ai aussi appris qu'une amie ne me parlait plus, Enfin bref peut être que ça aurait été potable si je n'étais pas parti en Corse car le même jour les gens avaient prévu des trucs quand je n'étais pas là :( Mais ça m'a égayé mon été, même si j'ai perdu mon téléphone (prit l'eau) alors que c'était la seule de "sociale" qui me restait, désormais je n'ai plus Snapchat alors qu'ici j'étais quelqu'un. Je vous épargne beaucoup de choses sur cet été car déjà que je raconte des choses qui ne seront jamais lues et pas intéressantes, j'ai envie de finir vite, le temps presse. Je m'arrête sur le fait que la veille de la rentrée, premier jour où je me lève tôt, ma meilleure amie que je n'ai pas vu depuis 7 mois me prend par surprise.

Sinon la même routine, stressante & effrayante, qui me fait peur aussi dans mes rêves. Le moment d'arriver, les intercours, les pauses récréations, du midi, la sortie à la fin... C'est compliqué, j'aurai aimé être comme tout le monde mais je suis différent, que je le veuille ou non. Après voilà j'vais pas dévoiler mon moi intérieur car je crois l'avoir déjà fait mais ma vision de la vie et des gens est très compliquée, écouter c'est une chose, mais comprendre.. Déjà avoir ma situation sociale c'est malheureux. Sinon je tiens à dire ce qu'une amie m'a fait remarqué ce week end, car bon quand tu vois les gens et qu'ils te disent ça voilà.. > Je parle souvent à la première personne, pour dire pleins de trucs mais pas utiles <. Que voulez vous que je dise ? J'parle de moi car les gens ne me parlent pas d'eux mais oui ma vie n'est pas intéressante, c'est déjà très bien le fait qu'en ce moment je prends des nouvelles des quelques personnes qui me restent mais voilà j'sais pas bien lancer des sujets donc voilà, on s'adapte à l'actualité.

Et pour finir en ce moment je réfléchis à ce que je veux pour mon anniversaire(jour qui sera déprimant), et un chiot qui entre dans ma vie serait génial mais c'est très compliqué.
#511843
Ton texte était très touchant. La solitude est un des pires maux et un des plus ignorés...
Je peux l'affirmer, je comprends et je suis de tout coeur avec toi. Trouver le remède à ça c'est hard. (Surtout quand personne ne comprend). Gros coeur sur toi, tu m'as l'air de quelqu'un de très sympathique et de très bien! ♡
#511868
@Astreya Merci d'avoir lu et encore mieux de m'avoir compris, et oui c'est comme nous, avons un toit et de quoi se nourrir alors que certains pays ne sont pas du tout à leur aise.. Mais ça c'est à plus grande échelle car là c'est des cas dans un ensemble, plus discret et moins important. C'est gentil merci ♥

D'ailleurs je tiens à passer vite fait qu'on me fait remarquer des choses que je dis aux autres, que j'assume et qui m'amuse mais quand les autres le disent de leur point de vue ça me fait mal. J'vais pas trop m'attarder dessus car j'ai du mal à taper sur le clavier avec une main mais voilà, l'autre jour j'ai raconté je crois la remarque d'une amie, qui n'est plus vraiment là depuis son nouveau lycée et ses nouveaux potes mais voilà oui je le dis et oui je me plains souvent mais qu'est-ce que j'y peux ? Cela rend ma vie un minimum intéressante, et puis en même temps quand en sport on te casse un doigt et que tout la journée t'as mal une douleur physique fait mal mais celles morales bien plus. Puis ça me permet de libérer des choses, mais voilà j'vais pas positiver sur ma vie basique mais mauvaise de plus que je pensais réussir cette année pas socialement mais professionnellement mais là c'est pas gagné

@Reykonae Merci bien camarade :D
#514231
Bonsoir ! Ou Bonjour, ou je ne sais pas mais je suis venu ici car ça fait plusieurs semaines que j'ai envie de poster mais c'est surtout sans intérêt et désolé du triple post omg (enfin il me semble qu'un post a été supprimé...)
Mais bon voilà je voulais d'abord envoyer un message insta à un compte de mon lycée qui est là pour tout cequi touche à ça mais voilà j'préfère pas embêter les gens qui ne peuvent rien y faire mais ici c'est un peu ma zone privée en public.. Mais maintenant que je suis ici je ne sais plus quoi dire, car je ne veux surtout pas me répéter mais voilà je ne sais plus où j'en suis que ça soit actuellement ou en messages mais on part du principe qu'actuellement c'est les vacances et que je n'en suis pas satisfait.. Oui y a toujours quelque chose qui va pas, je me plains, je raconte pleins de choses pour rien dire et j'arrive pas à être content quand il le faut mais c'est ma vie. J'vais pas revenir sur l'été de"mouise" que j'ai passé mais voilà depuis le début des vacances je ne sors pas. J'avais l'habitude de parler en sms tous les jours à des potes du collège mais ceux-ci sont trop occupés apparemment.. J'ai pas envie de rejeter une faute sur eux, leur faire des reproches mais voilà en semaine je passe beaucoup de temps à leur envoyer des messages sachant qu'ils ne sont pas dans mon lycée et qu'on se voit pas le reste du temps.. C'est vrai y en a ils font des CAP mais voilà répondre à un "Salut" c'est pas si compliqué. A noter que je n'envoie pas des messages pour faire passer le temps des pauses où je m'ennuie mais eux ils devraient le faire. Enfin bon j'vais pas faire cas par cas mais voilà déjà que, je pense l'avoir dit(ou pas ici) mais 3 personnes que je tenais énormément ne me parlent plus.. L'une carrément m'a ignoré quand je suis allé à son lycée et a dit aux autres "Je ne le connais pas" sans parler du fait que j'ai gentiment envoyer un message insta à l'un de mes anciens potes en parlant de sa couleur et qu'il m'a lâché un "me parle pas stp", m'a dit des trucs que moi je disais avant enfin bon au moins il a répondu et l'autre un "Salut" encore et toujours des vents.. Dire qu'il serait pas pote avec le second si j'étais pas allé le voir avec lui quand il était seul... Enfin bref même en me focalisant sur ceux considérés comme mes amis ça n'avance pas.. Je voulais faire un petit paragraphe sur mon seul pote de lycée mais j'ai même pas envie de parler de lui, j'lui avais dit "Ouai, pensé à m'envoyer au moins un Salut vu que j'pense on va pas se voir" 'fin bon j'ai trop envie de voir les gens d'ma classe pas juste leur envoyer des messages mais déjà voir mes potes..
Je sais plus où j'en suis, j'évite de passer à cette "rentrée" qui heureusement ne sera pas pire que celle de Septembre mais ça va encore faire bizarre de passer des vacances enfermé chez sois et realler en cours sans avoir vu tout ce monde... ni même son pote et d'avoir peur de cette ennui tel la solitude pendant les pauses mais y a quand même l'envie de les revoir et peut être échanger quelques paroles, parfois...
A la base je voulais demander au compte insta de mon lycée de m'aider, de me donner des conseils tout ça mais au final ça servira à rien j'arriverai pas à faire d'efforts sur ça, ça en deviendrait un "devoir"..
Bref, encore trop de détails à révéler mais heureusement que ma mère garde des enfants et que même s'ils sont parfois ch*ants ça me fait du bien de voir du "monde", des gens quoi.. J'avais oublié de précisé sur ma "vie" que j'ai redoublé et donc savoir qu'il y a eu retard social avec(alors qu'en vrai j'aurai pu sauter une classe). Parfois bête, parfois intelligent - Parfois mature, parfois immature - Parfois moi, parfois surmoi.. Voilà.
Ah oui et je mentionne le fait que d'écouter de la musique fait extrêmement du bien. Puis que quand je me lève tard je déprime toute la journée car je préfère encore perdre mon temps éveillé, tiens.
Je mentionne aussi le fait que je me suis "intégré"(je parle d'intégration pour un rien moi) dans un hameau et que même si ce n'est que virtuel ça fait plaisir d'y être, de lire les messages, de répondre tout ça et que l'équipe animation nous gâte vraiment ! Et voilà j'pense m'arrêter là car mon cerveau veut passer à autre chose mais je ne sais pas quoi, peut être aux devoirs que je ne ferai pas :v
#519248
9 Décembre.
En train d'écouter de la musique. Heureusement que ça existe. Ça me permet de faire le vide et de savourer le tout sans réfléchir à ce qui me fait du mal. Mais là en tapant sur mon clavier j'ai mal aux doigts à force de me ronger les ongles. Ça fait très longtemps j'ai pas posté mais je profite de ce petit moment de la nuit pour écrire, car tous les 2 soirs je pense à venir me confier dans ce petit coin personnel mais bon il faudrait prendre plus de temps à travailler au lieu de penser à des choses que je vis déjà au quotidien et qui continuent de me faire mal... Je pense au lendemain, j'ai mal, à la semaine, j'ai mal, à au mois, j'ai mal... Je me projette tout au long de l'année ce qui me fait mal. Le pire sera l'année prochaine, ouais, vivons le moment présent. Je me projette c'est tout, ça évoluera pas. Ça a pas évolué ce trimestre. En vrai quand je viens ici je sais pas quoi dire alors que j'ai tellement de choses à dire autrement. Mais bon, par exemple cette semaine était assez mouvementée avec les Gilets jaunes tout ça. Ça m'a beaucoup fait réfléchir et d'ailleurs ça m'a refait revenir sur Instagram où j'avais perdu le goût à cause de toutes ces personnes qui me blessent sans le vouloir quand je vois un brin d'eux alors que j'essaie de pas y penser. Mais bon cette semaine fut encore plus ennuyante, c'est pas dans mes projets de venir et de repartir, l'après midi il n'y avait pas de manifestations mais pour ne pas me retrouver seul à la pause j'ai fait comme mon pote et je n'y suis pas allé :/ Hmm, peut être je pourrais vous parler de lui mais je passerai pour un hypocrite ou je ne sais quoi. Mais bon il a l'air de vivre bien. Je sais pas ce qu'est sa vie mais bon. Je suis content qu'il soit là mais il est pas vraiment là. C'est juste un 8h 18h... Même quand je rentre avec lui c'est comme rentrer seul. Il est là, à marcher vite, en baissant la tête. A quoi il pense, il peut pas penser à rien mais en tout cas ça me déprime. Il m'écoute pas, il m'dit pas au revoir. J'ai quand même mal quand nos chemins se séparent qu'ils disent même pas Au revoir.. Que le Vendredi j'me dis que j'le reverrai que Lundi, qu'il est même pas fichu de me voir pour au moins travailler le week-end. Toujours tu attends, immobile, sans vie... Tu n'es pas intéressant, je ne le suis pas non plus mais tu ne m'aides pas... Vendredi 15h, 2 h de français, petite pause devant la porte... T'es comme un légume à attendre. Il a un téléphone qu'il n'emmenait jamais mais vu qu'il n'a plus sa montre maintenant si, il lui sert juste à voir l'heure.. Il pourrait au moins répondre à mes messages... Qu'est-ce qu'il fait ? Lui il s'en fout de ma vie mais moi j'essaie de m'intéresser mais il reste trop mystérieux. Pourtant il parle aux gens, je sais même qu'il sort des fois en ville aller acheter des trucs tout, il pratique des trucs extra scolaires mais bon au lieu de me parler de lui, de me raconter des choses, des trucs banales il me laisse parler seul. J'suis pas "pro" en conversation mais bon c'est vrai qu'on est différent. Mais bon quand je parle à quelqu'un de la classe évite d'intervenir pour dire de la "mouise"... Tu forces trop sur certains trucs ça en devient "embêtant". T'imagines pas des trucs et arrête d'instaurer le malaise. J'sais pas, c'est bien de rire mais pas avec toi :/ J'vais pas parler de tout ce que t'as pu dire ou faire mais retourne dans ton monde.. J'ai l'impression t'es vieux (avec les vieilles musiques et les vieux films que tu connais) mais que t'as la maturité d'un gamin prépubere. Désolé. Y a des choses que je veux dire mais vu que je dépends de toi je dis du mal mais heureusement que t'es là, mais pas trop là...
Puis y a cette fille, dans la classe, qui me "fascine" depuis le début de l'année avec sa pote. J'sais pas quoi dire quand je lui parle mais on a pris confiance à se prendre pour un couple mais par exemple elle m'a parlé en messages aujourd'hui et hier (même si je mets quand même un certain temps pour répondre) et ça m'a fait plaisir... Juste un "Wesh" c'est adorable, car j'y pense à le faire mais voilà j'ai pas envie de passer pour un forceur auprès d'elle comme je le fais avec beaucoup de personnes en message. Pas lui montrer que je suis seul et que j'ai besoin de elle. Quand elle m'a demandé si je fumais j'étais mal, j'veux pas passer pour un mauvais genre devant elle mais dire qu'elle m'a parlé d'elle et qu'elle était pas heureuse m'a fait mal... Elle se prend beaucoup la tête, elle aussi... Peur d'être déçue.. J'ai trop été déçu donc je sais ce que ça fait. On s'adapte. Mes peurs ? La solitude, la mort, l'oubli... L'éternité lui fait peur. Mais j'aimerai être avec elle éternellement. Elle dit qu'elle m'oubliera jamais :( Trop de promesses peu tenues, ça me fait rappeller une fille avec qui j'ai essayé de renouer les liens après plusieurs années même si j'ai du mal à continuer de lui parler en message mais bon.. Ça me fait penser à une fille qui allait arriver dans mon collège il y a plusieurs années et qui m'avait promis du rêve tous les 2... Cette fille dans ma classe qui aussi a dit "T'es mon nouveau meilleur ami" en quelques minutes dans un cours AP de Français on s'était hyper bien entendus, c'est dommage on se parle pas. En plus elle adore Orelsan comme moi. J'irai en L pas pour mes études mais pour être proche de gens qui correspondent à qui je veux "ressembler". Bon. Et cette première fille, trop mignonne, elle est méchante et sèche à ce qui paraît. Elle me blessera pas, je le sais. Elle pourrait, mais non. Je veux qu'elle me parle tellement, mais il faut pas que je me mette une certaine pression car je m'attends trop des autres. Feeling or not.
Mais, c'était pas ça que je voulais raconter. Mais je sais pas quoi, car je sais toujours pas où j'en suis. Sinon l'Album de Lomepal m'a tellement ému... Des paroles m'ont blessées, surtout sur l'amitié. La beauté de l'amour m'a fait rêvé.
Puis voilà, bientôt les vacances de Noël. J'ai envie car il n'y aura plus de pauses les jours de cours, plus de moment de moitié de solitude où tu voudrais être avec d'autres gens, ou ailleurs. Mais voilà, j'aimerai voir des gens... En plus y a un évènement de Noël dans ma ville et j'adore la nuit, me balader dans cette ambiance, avec toutes les lumières tout ça, c'est déprimant de rester chez sois tout ce temps. Noël, la famille, bof... Surtout chez moi, pauvres cousins qui vont s'ennuyer. C'est avec eux que je suis le moins à l'aise. Pourtant y a eu une période où j'aimais bien aller chez eux, tout ça, même si j'étais crevé en rentrant. Bon puis le jour de l'an.. Seul. Quoique l'année dernière juste une petite soirée avec mes parents où j'aurai pu aller danser mais j'aurai préféré être avec d'autres gens. En tout cas j'en ai pas parlé mais c'était bien ce Halloween avec ma meilleure amie, l'année dernière je me suis ennuyé mais cette année moins même si je n'ai pas beaucoup dansé :( J'aimerai passer plus de moments avec certaines personnes mais ça m'a dégoûté par exemple car j'ai attendu 2 amies à moi revenant de leur CFA. Ça faisait longtemps que je les ai pas vues mais bon je suis rabaissé. Toutes les histoires qu'elles ont là bas ou dans le bus, tout ce que j'entends de soirées avec d'autres gars, puis après les avoir attendues un gars se joint à nous, ça me rappelle que tous ceux que je ne vois pas et qui me répondent pas sont bien heureux dans leur nouveau lieu de vie. C'est bon j'parle plus, je réfléchis à comment être comme eux. Trop d'importance sur vous alors que ça répond même pas à mes messages mais ça répond à tous les appels de ses gars. J'aimerai changer mais je me fais des films. On s'fait pas des amis en 20 secondes.
D'ailleurs Snapchat ça fait un vide dans ma vie, trop besoin de faire comme avant et de me "lâcher". J'vais commencer à écouter de la musique sur le chemin au lieu de perdre mon temps à envoyer des messages écrits... Que faites-vous ? Invitez-moi.
Je fais des rêves d'eux. D'un, on est redevenus de très bons potes même il me défend, l'autre il me fait du mal physiquement et moralement. Quand je le vois en vrai j'éprouve juste du mépris et en faite il vaut rien donc ça me fait sourire. Mais cette fille, je vais finir par l'harceler en masqué. Trop gentil, très longtemps je ne lui ai pas envoyé de message mais si je le fais elle va se sentir agressée et va appeller ses potes de son année scolaire car elle a bien refait sa vie. Je la croise parfois, mais je lui dis rien contrairement à ce que je pense. C'est lassant de s'embrouiller alors que tu as juste besoin de la personne. Bref.
Je m'égare trop, je suis le seul à me comprendre, ça fait 1h15 j'écoute la même musique en boucle.
Que dire de plus ? J'aurai pas envie de revenir ici et éditer.
J'ai envie de "vous" raconter tellement de choses mais rien n'est important vu que ça me concerne. Je veux partir loin.
Je ne suis pas encore mort de solitude. J'ai envie de marcher, durant des heures le plus loin possible dans la nuit sous les étoiles avec l'odeur de la nature, tout en fumant et en écoutant de la musique.
Il faut arrêter de s'attacher aux gens, de devenir jaloux.
Bref, j'arrête là, je sais pas si je tiendrais longtemps. Aillant cette pression sociale qui me brûle, ce manque de ces week-end, je dois travailler et rattraper des cours. Je ferais comme d'habitude, je vous harcelerai s'il le faut.
Puis aussi il y a cette fille dans ma classe. Elle est tellement belle mais j'en dis pas plus car se sentir inférieur aux autres et un très mauvais sentiment mais certains gens sont bons.
On s'fait du mal. Moi aussi je veux de la joie de vivre mais j'ai de l'anxiété, de la peur, du stress, de l'angoisse, du manque, des envies, de la solitude, de l'ennui etc.. L'amitié c'est très important.
Je repense surtout à eux, encore et encore. C'est pas de la fierté de pas envoyer de message, c'est juste trop de vents pris à digérer c'est déjà assez. Tant de lycéens mais tous des inconnus. Ma classe, juste des individus à leur place avec d'autres mais avec qui j'aimerai être.. Bref. Coeur. Peur du silence.