Image
Vous trouverez tous les concepts MDJ libres pour tous et ce qu'il faut pour animer les meilleures parties MDJ possibles !
par Max094
#541243
Forêt Noire
Un jeu MDJ inventé par Max098 et Tonyl
OBJECTIF
Vous avez du quitter votre village et votre Capitaine vous fait marcher à travers la forêt pour trouver un village pas très loin. Cependant, comme vous le savez, votre voyage ne va pas être du gâteau…

COMPOSITION
Un loup-garou
La voyante
La sorcière
La petite fille
Cupidon
3 simples villageois

RÈGLES
IMPORTANT : NE PAS QUITTER LA PARTIE, MORT OU VIVANT pour que le MDJ puisse reporter les propos des morts ou pour “CLAPER” le MDJ !
Seul le capitaine (élu) peut voter le joueur à éliminer.
Si les villageois ont un doute sur le rôle du Capitaine, D’UN COMMUN ACCORD, il peuvent l’éliminer.
La voyante peut voir un rôle chaque nuit mais NE SE DEVOILE PAS et doit faire passer l’information SECRÈTEMENT au capitaine.
Le loup-garou NE TUE PAS le Capitaine mais PEUT TUER tous les autres.
La sorcière ne TUE PAS et NE SAUVE PAS pendant la PREMIÈRE nuit.
Les demandes de “def” sont AUTORISÉES pour TOUS les joueurs même si CEUX-CI NE PARTICIPENT PAS AU VOTE.
La sorcière et la petite fille peuvent AIDER la voyante à dire au Capitaine qui est le loup-garou (évidemment SANS SE DÉVOILER et avec DISCRÉTION) si le Capitaine ne comprend pas les signes de la voyante (qui doivent être DISCRETS)
Cupidon peut faire son couple comme dans une partie normale mais LE CAPITAINE NE DOIT PAS ÊTRE EN COUPLE (Le Capitaine doit rester Capitaine pendant TOUTE la partie)
Les simples villageois NE SONT PAS INUTILES : ils peuvent essayer de deviner comme dans une partie normale qui est le loup-garou.

PENDANT LA JOURNÉE
Pendant la journée, le MDJ demande au capitaine s’il veut tourner (gauche ou droite) ou continuer tout droit, il peut ensuite faire vivre des aventures au village qui vont impacter la réussite (ou l’échec) des joueurs (de n’importe quel camp). A la fin du jour, le MDJ demande au Capitaine qui il veut voter (ou lui demander s’il veut voter quelqu’un et s’il refuse bah personne ne meurt).