Image
N'hésitez pas à venir lire LE journal officiel de Thiercelieux disponible uniquement ici !!
Avatar de l’utilisateur
par Marion
#566921
Image

Voici rien que pour vous, une liste de 3 décorations à faire vous même pour les fêtes ! (DIY = Do It Yourself).

🎁 Paquet cadeau original

Matériel :
- 1 cadeau
- Du papier cadeau
- Du ruban doré
- Du papier de soie doré
- Des fils chenilles
- Des étiquettes
- 1 paire de ciseaux
- Du ruban adhésif


Etape 1 : Préparer la fleur en papier de soie

Prenez 4 feuilles de papier de soie de taille égale
Pliez-les en accordéon
Arrondissez les bords avec vos ciseaux

Image
Etape 2 : Finir la fleur en papier de soie

Fixez l'accordéon de papier avec un fil chenille doré
Détachez les feuilles les unes des autres
Froissez un peu les feuilles pour finaliser votre fleur

Image
Etape 3 : Décorer le paquet cadeau

Emballez votre cadeau
Entourez-le de ruban
Accrochez une étiquette avec le nom du destinataire
Fixez la fleur de papier de soie sur le dessus du paquet

Image
Paquet cadeau terminé !

Il ne vous reste plus qu'à le déposer sous le sapin !

Image



Image

🎄 Déco de table : Sapins de Noël en papier

Matériel :
- Assortiment de papiers simili cuir.
- Cône en polystyrène.
- Socle en bois avec tige.
- Assortiment de perforatrices aux motifs ovales (œufs).
- Peinture acrylique Dorée.
- Plioir.
- Pistolet à colle.
- Assortiment de pinceaux acryliques.


Etape 1 : Peindre le cône

Peignez le cône en utilisant de la peinture acrylique dorée.

Image
Etape 2 : Découper le papier

Avec vos perforatrices, réalisez des découpes
(en différentes tailles)
dans plusieurs papiers simili cuir.

Image
Etape 3 : Courber les morceau de papier

Utilisez ensuite votre plioir pour courber
légèrement vos morceaux de papier.

Image
Etape 4 : Coller les papiers sur le cône

Collez vos papiers, sur le cône, en utilisant un pistolet à colle.
Commencez par le bas en collant les plus gros morceaux et montez,
au fur et à mesure, en collant des morceaux de plus en plus petit
jusqu'à la cime de votre sapin.

Image
Etape 5 : Placer le sapin sur le socle

Enfin, placez votre sapin sur le socle en bois,
après avoir inséré la tige dans la forme en polystyrène.

Image
Vos sapins de Noël sont terminés !

Il ne vous reste plus qu'à les poser sur la table !

Image


Image

💡 Guirlande de fioles lumineuses

Matériel :
- 1 guirlande lumineuse 20 leds
- 20 fioles en verre de 6 x 3 cm
- 1 mini guirlande de faux sapin
- 1 petit bout de liège épais ( 4 mm)
- Des paillettes dorées
- 1 pince coupante
- De la colle forte
- 1 cutter scalpel
- Du ruban adhésif
- 1 mini entonnoir

Etape 1 : Préparer les couvercles

Découpez 40 cercles de 18 mm dans la plaque de liège
Percez le centre de chaque cercle

Image

Etape 2 : Finir les couvercles

Collez deux cercles de liège ensemble l’un sur l’autre
pour obtenir un « bouchon » pour la fiole
Placez les 20 « bouchons » sous un livre et laissez-les sécher

Image
Etape 3 : Couper la guirlande

Coupez 40 morceaux de 2.5 à 4 cm dans la guirlande de sapin
Aidez-vous d’une pince coupante
Placez deux morceaux de faux sapin dans chaque fiole en verre

Image
Etape 4 : Mettre les paillettes

Placez un mini entonnoir sur le haut de la fiole en verre
Saupoudrez de paillettes pour remplir le fond de la fiole
0.5 à 1 cm de paillettes sera suffisant
Recommencez pour chacune des fioles

Image
Etape 5 : Fermer les fioles

Collez les bouchons en liège sur le haut de la fiole en verre
Mettez un petit bout d’adhésif pour boucher le trou et retournez la fiole
Recommencez avec le reste des fioles
Laissez sécher les fioles tête en bas pour ne pas que la colle coule à l’intérieur

Image

Etape 6 : Mettre la guirlande lumineuse

Déroulez votre guirlande à leds
Enfoncez chaque led dans le trou au milieu du bouchon en liège
Mettez un petit point de colle pour renforcer
Laissez sécher

Image
Guirlande leds terminée !

Votre jolie guirlande de fioles lumineuses
est maintenant terminée !

Image

Image
Avatar de l’utilisateur
par Marion
#566924
Image

Étant une grande fan de voyage et adorant découvrir de nouvelles cultures, il était pour moi évident de vous parler d'un pays qui me fascine en ce moment : La Corée du Sud 🇰🇷
Ce pays est maintenant connu notamment à travers la k-pop et les séries dramatiques coréennes, cependant en s'y intéressant de près, on découvre des petits endroits très sympas, nous allons les voir ensemble !


Commençons par une petite île : l'île de Namiseom est une île en forme de demi-lune, sur laquelle se trouve la tombe d'un grand général coréen Nami du 15ème siècle.
Pour accéder à cette île, il faut prendre des bateaux. Elle est située à 63 kilomètres de la capital Séoul, ce qui rend ce parc très connu et très apprécié des familles. Une de ses particularités est l'absence de poteaux électriques afin de préserver la nature, et le paysage.
Cela est un très bel endroit pour se ressourcer, et profiter d'un lieu calme.
L'entrée est de 10 000 won, soit d'environ 8€. (Le prix comporte le coût du trajet en bateau)

Image

Et on continue avec le Palais Gyeongbokgung : il s’agit du tout premier palais de la Dynastie Joseon (ou dynastie Yi, une dynastie de rois coréens qui occupa le trône de 1392 à 1910). Il a été achevé en 1395. C'est un lieu souvent montré dans les films, séries dramatiques et reportages historiques coréens. Il s'agit d'un lieu incontournable à visiter lors d'un voyage en Corée.
A l'intérieur de ce palais il existe un musée national folklorique coréen, qui permet d'en apprendre un peu plus sur l’histoire du peuple coréen et ses coutumes.
L'entrée est de 3 000 won, soit d'environ 2€.

Image

Et on termine cette visite par un monument à ne pas manquer et sûrement l'un des plus visité de Corée : La Tour Namsan (ou la N Seoul Tower)
Située en haut du mont Namsan au coeur de la ville de Séoul, cette tour est très présente dans les séries dramatiques coréennes, notamment dans l'une des plus connues "Boys Over Flowers".
A son sommet on trouve un restaurant panoramique avec la vue sur toute la ville de Séoul, et à ses pieds se trouve le musée du nounours, "Teddy bear museum", qui retrace l'histoire de la Corée en différents tableaux avec des ours en peluches à la place des figurines.

Image

Comment présenter un pays sans présenter une spécialité culinaire ? Impossible
Tout en ayant moi-même l'eau à la bouche, voici la recette d'une spécialité coréenne : Le Dakgangjeong.

Pour le poulet
4 filets de poulet
50 g de farine
50g de maïzena
50g de chapelure
2 œufs
Huile de friture
Cacahuètes torréfiées
Sel

Pour la sauce
1 gousse d'ail pelée et râpée
4 cuillères à soupe de sauce soja
4 cuillères à soupe d’eau
2 cuillères à soupe de miel
2 cuillères à soupe de ketchup
1 cuillère à soupe de vinaigre de riz
2 cuillères à café de pâte de piment coréenne « Gochujang »


단계 1 :
🥣 Dans un récipient, mélangez farine, maïzena et sel.
🥚 Dans une assiette creuse, battez légèrement les œufs.
🥣 Préparez une troisième assiette de chapelure.

단계 2 :
🥣 Passez chaque morceau de poulet dans le mélange à la farine puis dans les œufs battus et enfin dans la chapelure.

단계 3 :
🍴Faites frire environ 8 minutes. Déposez sur du papier absorbant.

단계 4 :
🍴Dans une poêle, chauffez l’ail râpé, la sauce soja, l’eau, la pâte de piment, le miel, le ketchup et le vinaigre de riz.
🍴A frémissement ajoutez le poulet et faire revenir à feu vif, jusqu’à ce que la sauce enrobe bien le poulet.
🍴Parsemez de cacahuètes concassées et servir.

🥢 BON APPÉTIT !! 맛있게 먹어 !! 🥢
Image

Pour terminer, parlons de séries coréennes !
Après avoir vu beaucoup de séries coréennes (principalement de la romance je plaide coupable), mon choix s’est finalement porté sur une série dramatique coréenne : Uncontrollably Fond.

Cette série est disponible sur Netflix, elle comporte une saison de 20 épisodes qui durent environ une heure chacun.

Elle raconte la vie de Shin Joon-Young (joué par Kim Woo-bin) et No Eul (joué par Bae Suzy). Ces deux personnages se sont fréquentés quand ils étaient adolescents, mais le temps les a éloigné. Ils se retrouvent des années plus tard alors que Joon-Young est devenu un acteur et un chanteur très célèbre, et que No Eul soit devenue une productrice de documentaire en difficulté financière et avec une réputation pas très fameuse.
Un jour, Joon-Young découvre qu’il est atteint d’une maladie incurable, il accepte de tourner un documentaire afin d’aider No Eul à se refaire une réputation.

On y retrouve une histoire d’amour, mais aussi de famille, qui donnent une véritable leçon de vie.
En effet, l’acteur ne souhaite pas mourir mais le thème de ce documentaire étant « Que feriez-vous s’il ne vous restait plus que quelque temps à vivre ? », cela va le forcer à se poser certaines questions, et va aussi nous amener à nous en poser sur notre propre vie.

La série nous accroche dès le premier épisode, c’est l’un des points positifs, elle est très captivante et émouvante. Il s’agit de l’une des meilleures (tous pays confondus) que j’ai vu jusqu’à présent.
Fin heureuse ou non ? Le suspense reste entier jusqu’au dernier épisode, préparez vous à être mené par vos émotions.

Image

N’oubliez pas les pop corns, et de me partagez votre avis ! (Toujours regarder en VO)

Voilà c’est tout pour moi !
Si un jour, vous avez l’occasion d’aller en Corée du Sud, n’hésitez pas il y a beaucoup d’endroits sympas !

Image
Avatar de l’utilisateur
par Marion
#566925
Image

Que t’arrivera-t-il durant l’année 2020 ?

1- Tes résolutions pour l’année suivante :
⛄ Arrêter de fumer / passer le permis / faire du sport
💫 Tu n’en as pas, après tout tu es trop parfait
💠 Essayer de trouver un mec
🎉 Tu sais très bien que tu ne vas absolument rien changer

2- À 23h58 la nuit du 31 décembre :
💠 Tu t’éclates tellement lors d’une soirée que t’en oublies l’heure qu’il est !
💫 Tu te prépares à filmer le compte à rebours pour le mettre sur ta story
⛄ Tu seras déjà en train de dormir dans ton lit
🎉 Petite partie de loup garou avec les meilleurs !

3- Ton ex vient de t’envoyer un sms “tu me manques” :
💫 Tu lui lâches un vu
🎉 Tu te demandes comment ça se fait qu’il ne soit pas encore bloqué
💠 Tu lui réponds sincèrement, tu ressens encore un petit truc pour lui
⛄ Tu décides de l’appeler afin d’avoir des explications

4- Tu es complètement perdu dans Paris :
⛄ Tu demandes à des passants où se trouve la gare du nord
💠 Tu essayes de retrouver ton chemin avec Google Maps
💫 Tu tournes à droite puis à gauche par pure intuition
🎉 Tu appelles un de tes potes pour qu’il vienne te chercher

5- Le pire premier rendez-vous pour toi ça serait :
⛄ Qu’il se trompe de prénom (surtout s’il s’agit du prénom de son ex)
💠 Qu’il t’emmène manger un grec (sauce algérienne la best)
💫 Dans un parc sous la pluie
🎉 Qu’il arrive avec 45 minutes de retard

6- En cours tu es plutôt :
⛄ Studieux, tu révises un contrôle une semaine à l’avance
🎉 Vous croyez que j’ai le temps de réviser et de jouer à LGeL en même temps ??
💠 Tu commences à bosser la veille
💫 Heureusement que tu as du temps à perdre dans le bus…

7- C’est l’heure de préparer le repas :
🎉 Tu sors la casserole et les pâtes
⛄ Tu prépares des feuilles d’épinard farci au tourteau (oué tu t’es cru dans MasterChef)
💫 Installation de l’application Uber Eats
💠 T’essayes de réaliser une recette sympathique mais le résultat est dégueulasse

8- Ce que tu préfères lors de la période de Noël :
💠 Les films de Noël (quand Bertrand, récemment divorcé tombe amoureux de sa nouvelle voisine)
🎉 Faire la décoration du sapin
💫 LES CADEAUUUUUX
⛄ Le fait d’être entouré de tes proches

9- Ta chanson préférée de l’année 2019 :
⛄ Angèle - balance ton quoi
💠 Shawn Mendes & Camila Cabello - Señorita
💫 PNL - Au DD
🎉 Ariana Grande - 7 rings

10- Tu aimerais être une célébrité en 2020 pour avoir :
⛄ Trouvé un remède contre une maladie incurable
💫 Joué dans le prochain “After”
💠 Eu le record du monde de marathon
🎉 Été premier dans le classement des points sur LGeL

11- C’est l’anniversaire de ton meilleur ami :
💫 Merci la petite notification Facebook pour me l’avoir rappelé
⛄ Tu lui as organisé un anniversaire surprise de malaaade
🎉 Tu affiches ses plus belles photos sur ta story (les plus dégeulasses oui oui)
💠 Tu te précipites dans la boutique la plus proche afin de lui acheter un cadeau


Vous avez une majorité de :
💫 Il va falloir tenir le coup jusqu'à 2021... Tu as autant de chance que le bouc émissaire, c'est dire !
💠 Cesse de rêver et agis donc ! Tu as les capacités pour diriger ce monde; ne l'oublie jamais. 2020 sera une année plein d'opportunités pour toi.
🎉 On n'est pas loin du désastre, d'une catastrophe, d'un cataclysme... Bref l'équipe de la Garouzette t'offre tout son soutien pour cette nouvelle année (t'en auras besoin, crois nous la prophétie est sombre)
⛄ L'année 2020 sera pour toi synonyme de réussite, d’accomplissement et de bonheur. Profite à fond de cette nouvelle année !

Image
Avatar de l’utilisateur
par Marion
#566928
Image

Bref. 🎅
Aujourd'hui, je me suis levé avec un sourire aux lèvres.
Parce que c'est bientôt Noël.
Mais surtout parce que c'est la fin des exams.
Rayonnant, je me suis donc réveillé à 5h.
Pourquoi aussi tôt ?!
Parce que je m'étais couché à 5h.
Marrion me demande mes articles.
Que je "finirai" ce soir.
Je n'avais pas commencé.
Je me demande si je deviens pas comme Cessouu.
La fin de mon épreuve est arrivée.
Je me dirige vers un restaurant.
Peut-être que j'y trouverai quelque chose de festif.
J'aime pas le foie gras.
Ni le saumon.
Comme d'hab.
Pizza !
Toujours prévoyant.
J'oublie de prendre de l'argent.
Un ami me dépanne.
C'est un peu comme mon Père Noël.
Sauf que je lui rendrai son cadeau.
Je me dirige vers le lycée.
On me dit que je n'y serai plus l'année prochaine.
Tant mieux !
Ça sonne.
Allons au marché de Noël.
On me propose du vin chaud.
Pas envie.
Je marche dans le froid.
Un agréable moment.
Je décide enfin de rentrer chez moi.
Marrion me demande mes articles.
Que je "finirai" tout de suite.
J'ai pas commencé.
Mariah Carey s'invite chez moi.
Avec de scintillantes vocalises.
Je me pose avec une boisson chaude.
Un feu de cheminée.
Je n'espère qu'une chose.
Que le vieux barbu n'ait pas l'idée d'entrer par ici.
Bref, c'est bientôt Noël mais surtout les vacances. 🎄

Image
Avatar de l’utilisateur
par Marion
#566930
Image

Lorsque l'on dit fêtes de fin d'année nous pensons, Noël, cadeaux, famille mais surtout festin. Et oui, on vous a vu venir bande de grands gourmands. Mais qu'en est-il des plats de fêtes typiques autour du globe ? La Garouzette vous propose d'en découvrir quelques uns venant des différents continents.

Commençons par un rapide tour d'Europe.

En Finlande, pays de la Laponie, où Noël est très célébré, les habitants profitent de leurs ressources halieutiques et apprécient manger du poisson : le hareng sous beaucoup de formes dont la plus connue reste le hareng mariné ("Lasimestarin silli"). Un goût relevé entre aigre et épicé, mariné dans du vinaigre avec du poivre et dégusté avec des oignons. De plus, les finlandais sont amateurs de gratins dont le plus connu reste celui de rutabagas (“Lanttulaatikko”). Et pour le dessert, une délicieuse soupe de fruits parfumée à la cannelle !

Image

Au Portugal, l'on déguste également du poisson : la morue ("bacalhau") sous toutes ses formes : en gratin avec de la crème, cuite avec des pommes de terre et de l'huile d'olive. Pour le dessert, les portugais mangent un traditionnel riz au lait ou bien pensent déjà à l'épiphanie avec le fameux bolo rei ou gâteau des rois. Plutôt sec avec des fruits cristallisés dans lequel on introduit une fève.

Image

Amérique Centrale/du Sud :

Au Mexique, on se sustente d'un plat peu commun : la dinde au chocolat. Des oignons, une échalote et du beurre mais quelque chose en plus : du chocolat introduit dans le bouillon. Une fois la dinde prête on la déguste trempée dans le chocolat. On y mange aussi du Pozole, un potage de poulet et de porc. La boisson phare est le cidre chaud (qui remplace notre vin).

Image

Colombie: On mange des buñuelos ( Ce sont des boulettes de fromage frites ) , ainsi qu’une dinde farcie d’un mélange de noix et de raisins appelée “El pavo”. Il est coutume de consommer aussi “El pernil” (c’est un jambon avec l’os cuit et fumé, il est accompagné le plus souvent d’une sauce sucrée et du riz au safran). En dessert ils mangent notamment de “la natillas” (gâteau fait avec de la cannelle, de l'amidon de maïs, du lait, de la panela, du sucre de canne et des clous de girofle).

Image

Amérique du Nord :

Canada : la tourtière du lac saint Jean est le plat type du repas de Noël. Le plat est composé d’une pâte à tarte garnie de viande de bœuf ou de poulet. Le tout est assaisonné avec de la cannelle, du clou de girofle et du piment de Jamaïque ce qui rend son goût unique ! Elle est souvent accompagnée par une soupe aux pois ou d’une purée de canneberge. Pour le dessert, même si la bûche reste un classique, elle est souvent accompagnée par le pudding du chômeur, un gâteau qui a l’apparence d’un quatre-quart caramélisé par du sirop d’érable.

Image

Etats-Unis : Même si la dinde farcie est au rendez-vous, certains préféreront la réserver pour Thanksgiving et la remplacer par du jambon rôti ou des côtes de bœuf. Pour accompagner le plat, on retrouve la purée de patate douce ainsi que des “green beans casserole”( des haricots verts, une crème de champignon et des oignons frits). Pour le dessert on retrouvera la fameuse pumpkin pie (tarte à la citrouille).

Image

Continent Africain :

Cameroun : On déguste un plat appelé DG (Directeur Général). Ce plat est composé de poulet frit ainsi que de plantains et de tomates rôties. En dessert est souvent consommé le met de pistache, aussi appelé le “gâteau de cornille”. Il est fait principalement avec des graines de cornille, du poisson, de la viande (boeuf) et des oeufs. Le tout est enfermé dans des feuilles de bananier pour la cuisson.

Image

Burkina Faso : On mange du poulet et du riz ( La viande est un met exceptionnel pour ce pays) il n’y a pas de dessert mais une boisson appelée “ Zoom Koom”. Elle est principalement composée de farine de mil, de sucre, d’un litre de décoction de tamarin, du gingembre et d’un ananas.

Image

Continent Océanie :

Australie : Le menu australien n’a rien d’extraordinaire. Moi qui pensais qu'il allait y avoir du kangourou dans les plats, j’ai tout faux ! Le plateau de fruits de mer est très apprécié en entrée. Il est suivi par la fameuse dinde avec sa sauce cranberry ou d’un jambon cuit au clou de girofle. En accompagnement, on retrouve des salades froides, des pommes de terre ou des patates douces, ainsi que du potiron. Vous vous pensiez en France? Et bien non, le dessert vient tout changer car nous partons en Angleterre pour déguster le fameux pudding au chocolat avec des fruits secs, accompagné par sa crème anglaise. Nous pouvons aussi trouver un gâteau typiquement australien le Pavlova.( C’est un gâteau fait à base de meringue recouverte de crème fouettée et de fruits).

Image



Continent Asiatique :

Chine : En chine ils ne fêtent pas Noël, mais le nouvel an chinois ! On y déguste généralement des raviolis bouillis, un plat de nouilles (qui porte bonheur au nouvel an chinois), un plat avec du poisson, des crevettes. Il peut aussi avoir un “hot pot” appelé aussi fondue chinoise (l’huile ou le fromage est remplacé par un bouillon). En dessert on retrouve les “niangao” ; ce sont des gâteaux de riz gluant.

Image

Japon
: En famille il n’est pas rare de consommer le poulet frit de KFC (pour la petite anecdote il faut généralement le réserver ), il peut être accompagné par des sushis, pizzas, foie gras etc...il n’y a pas vraiment de règles pour cette fête. En dessert on retrouve un fraisier japonais appelé Ichigo no shōtokēki.

Image


Image
Avatar de l’utilisateur
par Marion
#566931
Image

Quel chocolat te définit le mieux ?

♈ Bélier ( 21 mars - 19 avril)

Tout comme le célèbre chocolat Mon Chéri soit on vous aime, soit on ne vous aime pas. Après avoir passé l’effet de surprise, nous nous rendons compte de votre douceur. Attention à garder une certaine harmonie.

♉ Taureau (20 avril – 20 mai)

Vous êtes doux et chaleureux comme le chocolat Galak. Votre différence est un atout, car tout le monde vous apprécie. Gardez votre authenticité, car il s'agit de votre plus grande force.

♊ Gémeaux (21 mai – 21 juin)

Votre optimisme et votre joie de vivre sont ce que votre entourage adore le plus chez vous. Vous savez séduire ce qui vous entoure, tout comme les M&M’s par votre côté craquant et fondant.

♋ Cancer (22 juin – 22 juillet)

De nature aimante, sensible et loyale, vous êtes une personne simple, amicale et attachante. Votre caractère pourrait très bien s’associer avec le chocolat Côte d’or.

♌ Lion (23 juillet – 22 août)

Votre caractère est aussi bestial que les chocolats Crunchs. Malgré votre signe de feu, vous faites aussi preuve de chaleur et de générosité qui exercent une certaine aura auprès de votre entourage.

♍ Vierge (23 août - 22 septembre)

Votre beauté intérieure fait craquer même les plus petits comme le font les Maltesers. Sous vos airs discrets se cache un coeur croquant, vous êtes prévoyant et vous aimez savoir à quoi vous devez vous attendre.

♎ Balance (23 septembre - 22 octobre)

Suchard semble être un chocolat qui pourrait vous correspondre, vous êtes tous deux délicats et remplis de surprises. Attention à ne pas trop en demander aux autres, vous risqueriez d’être déçus.

♏ Scorpion (23 octobre - 22 novembre)

Vos qualités sont aussi nombreuses que les Chocobons, votre énergie et votre générosité n’ont pas d’égal. Cependant, même si vous avez un coeur tendre, il faut se méfier de votre caractère semblable à des noisettes, aussi craquant que cassant.

♐ Sagittaire (23 novembre - 21 décembre)

Toblerone, le chocolat qui vous ressemble le plus. Votre différence et votre extravagance vous démarque des autres. Ces traits de caractère vous permettent d’être aimé de tous, si bien qu’ils vous considèrent tous comme l’un(e) des meilleur(e)s.

♑ Capricorne (22 décembre - 20 janvier)

Votre ambition et votre perfectionnisme vous font devenir rapidement une personne indispensable à toute situation, comme les Ferrero Rochers. Sous votre apparence tendre, vous cachez un noyau dur qui donne envie d’en découvrir toujours plus.

♒ Verseau (21 janvier - 19 février)

Tout comme les Célébrations vous êtes anticonformiste. Vous êtes quelqu’un de libre et de visionnaire. Malgré vos traits de caractère qui vous rendent difficile à comprendre pour votre entourage, vous restez quelqu’un de spirituel. Pourquoi ne choisir qu’un chocolat quand on peut en avoir cinq de différents ?!

♓ Poissons (20 février - 20 mars)

Tout comme le chocolat Milka vous avez un cœur tendre. Votre hypersensibilité est votre plus grand atout, grâce à cela vous pouvez ressentir les sentiments de votre entourage. Vous avez besoin constamment de renouveau.


Image
Image
Avatar de l’utilisateur
par Marion
#566932
Image

Depuis ma fenêtre, je vois les étoiles briller dans le ciel. Nous sommes le 24 décembre au soir ; la journée a été mouvementée. Entre le repas de famille (ce qui entraîne nécessairement la course en cuisine) et les joies des retrouvailles… je suis bien contente d'avoir un peu de repos, ce soir.

La lueur de la lune se reflète sur mon visage. Le vent est violent, mais pourtant, il ne parvient pas à chasser les étoiles. L’une de celles-ci est plus brillante que les autres, et chaque fois que je la regarde, je pense à lui. J’aimerais tellement qu’il soit avec moi, ce soir. Que l’on puisse passer du bon temps ensemble comme avant. Malheureusement, cela fait plusieurs années qu’il a disparu et le revoir est, depuis, mon voeu le plus cher. Cependant, j’ai perdu foi en la magie de Noël depuis bien longtemps…

Image
“ - Hé mais qu’est-ce que tu fais ? Non, pose-moi. Arrêêêêêête !!”

Plouf

“- Je te déteste.
- Roh, ça va… tu n’es même pas mouillée de moitié. Et puis, tu me dois bien ça…”


Certes, il n’a pas tort. Mais quand même.

Nous avions prévu de travailler ensemble, aujourd’hui. Mais comme toutes les fois, nous avons pris une pause après avoir fini. Puis il ne m’a pas lâchée et il est allé jusqu’à me lancer dans l’eau gelée de la rivière.

“ - Viens, on retourne chez moi. J’ai envie de t’entendre réciter ces poèmes que tu écris si bien.”

Image
Le lendemain, il avait disparu. C’était les derniers moments que j’ai passé avec lui. Mon meilleur ami. J’ai continué à écrire, parce qu’il aimait ça. Ca me soulage énormément ; je me perds dans les mots, je crée de nouveaux univers que je peux contrôler ; je lui redonne vie, quelque part. Mon dernier récit remonte à… la semaine dernière, je crois.

Si je m'en souviens bien, voici ce que j'ai écrit ~


Bien que le soleil se lève, les nuages n’ont pas bougé.
Restés ancrés dans le ciel, ils en ont gardé les clés.
Ah ! peut-être que demain, la lune sera admirable.
Un rayon de soleil donnera vie aux étoiles
Magie, qu’attends-tu pour chasser les regrets ?



Je me réveille en sursaut. J'ai dû m'endormir au moment où mes souvenirs ont refait surface. La sonnette a fait vibrer toute la maison. Je me rends compte que je suis en sueur lorsque je quitte la chaleur réconfortante de mon lit. Encore la tête dans les nuages, je descends les escaliers à toute vitesse pour faire entrer l’inconnu qui doit se trouver sur le devant de la porte. Je baisse la poignée et ouvre tout doucement le battant. Un courant d’air glacial entre dans la pièce et me fait frissonner. Puis, je passe un oeil dans l’ouverture… C’est lui. Aucun mot ne pourrait décrire ce que je ressens. La force me quitte et je tombe à terre au moment où il me rattrape.

Pas de doute, désormais. La magie de Noël n’est pas ce que l’on pense. Elle ne représente peut-être rien des années durant, mais c’est lorsqu’on s’y attend le moins qu’elle surgit.

Patience. Voeux. Souhaits.

Ne perdez pas espoir, gardez la foi. Peut-être qu’un jour, votre tour viendra.


Image
Image
Avatar de l’utilisateur
par Marion
#566934
Image

Le 30 novembre dernier, l'équipe de Celsius Online donnait rendez-vous à tous les chasseurs de loups qui le désiraient à Paris, et plus précisément au Bistrot Quai, pour fêter les 15 ans du studio ! Nous étions plusieurs membres de la Garouzette sur place, c'est donc l'occasion rêvée pour vous raconter comment cette rencontre s'est passée depuis l'intérieur !

Samedi, 7h00. Le réveil est piquant, mais nécessaire si je ne veux pas que cette IRL se termine avant même d'avoir pu commencer. Je décide de prendre un petit-déjeuner copieux, prévoyant ainsi que je n'aurai pas faim le midi. Cela me permet donc de ne pas acheter un sandwich à prix exorbitant à la gare tout en m'assurant un appétit gargantuesque une fois le soir venu. Une stratégie finement réfléchie, en somme. Je vais ensuite prendre un bus, qui va jusqu'à Paris, mais duquel je descends à Lyon. Logique, non ? Après 1h30 de trajet en compagnie d'un chauffeur se faisant appeler "Capitaine" et nous faisant un peu d'ASMR dans son micro, nous arrivons donc à Lyon. J'y attends une heure et résiste tant bien que mal à l'appel de la nourriture, grâce à mon super petit-déjeuner pris plus tôt et à la promesse de pépitos que Cooble m'a fait (ndlr : il n'a pas tenu promesse). L'heure du départ du TGV approche, je m'inquiète alors de ne pas parvenir à trouver la place indiquée sur mon billet. Comme je sais lire, j'ai finalement plutôt bien réussi. Je suis tout de même un peu paranoïaque et doute de mon placement jusqu'à l'arrivée de Marrion, qui monte à l'arrêt suivant et qui avait réservé le siège voisin au mien. Eh oui, nous sommes des personnes organisées chez la Garouzette, qui l'eût cru en lisant nos éditions toujours terminées à la dernière minute ? Finalement, elle parvient très facilement à me trouver et j'en conclus donc que j'étais assise sur le bon siège. Quel soulagement.

14h00 , nous arrivons à Paris. C'est grand. Très grand. Trop grand. Nous ne sommes mêmes pas sorties de la gare, que je me sens déjà perdue. Je m'attendais alors à sortir et marcher découvrir notre belle capitale. Marrion me fait alors redescendre sur terre, et même sous terre, en m'apprenant que nous allions plutôt prendre le RER et le métro pour rejoindre nos camarades. C'est donc ce que nous faisons, après avoir acheté nos tickets en bonnes citoyennes que nous sommes. Les portiques sont bien moins intuitifs qu'à Lyon, tant et si bien que je reste coincée devant, avec Marrion qui se moque de moi de l'autre côté et un gentil jeune homme qui remet son ticket pour me faire passer. C'est très gentil à lui. Mais je suis une bonne citoyenne, et je décide donc de retourner à la case départ pour passer avec mon propre ticket. C'est aussi au cas où des contrôleurs pointeraient le bout de leur nez. Juste au cas où. Puisque j'ai vu comment le gentil jeune homme faisait, j'y parviens sans mal cette fois-ci. À l'époque, il n'y avait pas encore de grève, alors les transports étaient tout à fait confortables.

Image
15h00, après être arrivées saines et sauves à la gare à laquelle arrivent Brasero et apomuse, et ce sans nous perdre, nous attendons tranquillement l'arrivée de ces derniers. Brasero est le plus simple à reconnaître de loin parce qu'il porte un béret. Je pensais qu'il s'agissait d'une légende urbaine. Nous donnons ensuite rendez-vous à Aimedehere, Evon, Letslove et Nicolapps devant Yapad'sushi, parce que le nom est plutôt rigolo. En plus d'être en retard, ces zigotos n'ont pas encore mangé. Nous attendons donc que ceux qui ont faim achètent de quoi se restaurer rapidement tout en faisant des blagues sur le forum. Il faut dire que l'on peut en faire beaucoup, des blagues sur le forum. Nous nous dirigeons ensuite vers la station de métro pour rejoindre Jojorer à la gare de Lyon. C'est-à-dire celle à laquelle nous sommes arrivées. Le chemin n'est donc pas compliqué, sauf qu'Evon nous fait prendre un autre itinéraire qui évite une correspondance mais qui fait marcher à la fin. Je n'aime pas trop marcher. Mais une heure plus tôt j'étais prête à le faire pour découvrir notre belle capitale. Alors bon, je fais l'effort. Nous nous dirigeons vers les bornes pour acheter un nouveau ticket de métro, mais la file d'attente est aussi interminable que celle de feu le Panthéon LGeL. Dans toute sa générosité, Brasero sort de son béret magique des tickets qu'il lui restait de ses dernières escapades parisiennes. Il en donne à tous ceux qui n'en ont pas et en garde bien évidemment un pour lui. Mais le sien ne passe pas au portique. C'est vraiment fortiche d'avoir gardé le seul qui ne fonctionne pas. Aimedehere prend alors pitié de lui et lui fait don d'un ticket. Ouf, on a encore eu de la chance.

16h00 , nous arrivons à destination. Je repère sur la carte Snap que Jojorer est tout proche. Mais nous ne le voyons pas. C'est grand. Très grand. Trop grand. Nous l'appelons, il attend ailleurs parce que Kewane, Liosfr et Syphir lui avaient donné rendez-vous là-bas. Mais comme ils n'arrivent pas, il nous rejoint. Ils arrivent peu après. Nous sommes enfin presque tous réunis ! Nous sommes très contents, mais nous ne perdons pas de temps. Il nous faut maintenant aller récupérer les clés de notre hôtel. Nous avons été malins, et nous avons presque tous réservé le même. Nous reprenons donc le métro, puis nous marchons.

17h00, nous arrivons à l'hôtel. Le réceptionniste est aussi ancien que la réception, mais il a l'air bien sympathique. Nous montons poser nos affaires dans les chambres et faisons le tour du propriétaire. Comme l'heure avance, nous descendons devant l'hôtel où nous attendent ceux qui n'y ont pas pris de chambre. Nous attendons à notre tour les retardataires, en faisant encore des blagues. Je ne me souviens pas sur quoi portaient ces blagues, car ce n'était pas à propos du forum. Je vous ai déjà parlé du forum ? Une fois que tout le monde est en bas, nous marchons vers le restaurant. Sur la route, j'échange quelques potins avec Syphir et Jojorer. C'est ma passion. En chemin, un homme étrange nous salue. En fait, il s'agit de Cooble. Il n'a pas de boîte de pépitos sur lui, c'est pour cela que je ne le reconnais pas tout de suite.

Image
18h00, nous arrivons devant le restaurant. Nous entrons un par un et nous nous faisons remettre notre menu ainsi qu'un ticket de tombola et un badge où écrire notre pseudo pour que l'on puisse se reconnaître. Zut, j'espérais pouvoir ne pas me faire reconnaître par les autres joueurs. Jdw nous met un beau bracelet au poignet, et nous écrivons nos pseudos sur nos badges. En réalité, j'écris le mien puis Jojorer et Cooble me demandent d'écrire le leur. Cela me donne l'impression d'être une star qui leur signe un autographe, j'accepte donc avec plaisir. Ensuite, Brennos nous ouvre la porte et, un autre administrateur de Celsius que nous ne connaissons pas commence à nous expliquer que l'on peut choisir notre table. Mais Brasero nous fait très rapidement signe de le rejoindre en haut car il a déjà pris une grande table. Nous nous y installons, mais nous nous rendons vite compte que cette table n'était pas le meilleur choix car un joueur de Royaumes Renaissants, et donc un intrus, garde des places pour lui et quelques autres personnes. Brasero regrettera particulièrement ce choix plus tard dans la soirée. Il est cependant trop tard pour faire marche arrière, nous prions donc pour avoir suffisamment de places pour tout le monde. Malheureusement, nous comprenons que ce n'est pas le cas en voyant Ayreonaut, Pantheir, Rybela, Marsiidox et Punchynou arriver. Ils s'installent à une autre table où se trouvent d'autres joueurs de LGeL et nous essayons d'aller discuter un peu avec eux. Nous descendons ensuite pour prendre notre boisson. Je ne bois que de l'eau, je fais donc choisir à Syphir une boisson de son choix et la prends pour lui. Je réussis à remonter avec le verre sans le renverser, ce qui est assez incroyable. Nous discutons alors, Eartrae et Ewilou viennent nous faire un petit coucou et restent un peu avec nous. Brennos passe également nous voir un peu plus tard. Jojorer vole le béret de Brasero et nous prenons une photo avec. Nous prenons ensuite une photo de groupe avec les deux tables de joueurs de LGeL. Sans les intrus de Royaumes Renaissants. Evon me déclare la guerre en posant des sachets de sucre sur ma tête que je lui lance dessus en visant absolument très mal.

19h00, nous descendons pour assister au discours de Lévan et Jdw. Ils montrent en avant-première les nouveautés sur leurs jeux. Pour LGeL, ce sont les avatars qui nous sont présentés. Nous aurions bien aimé avoir l'exclusivité et vous révéler la sortie approchant, mais à l'heure où sort ce numéro de la Garouzette, les avatars sont déjà sortis. Dommage. D'ailleurs, Jdw promet qu'ils sortiront la semaine qui suit et Eartrae fait une drôle de tête. Elle n'a pas l'air très rassurée. Nous remontons ensuite et attendons avec impatience que le repas soit servi, car nous avons faim. Très faim. Trop faim.

20h00, le service commence. En bons reporters que nous sommes nous prenons soin de prendre en photo nos plats avant de sauter dessus. Je remercie chaleureusement Cooble et apomuse pour m'avoir prêté leurs assiettes et m'avoir ainsi permis de présenter en photographie la diversité des plats proposés. Nous nous empressons alors de les manger. Après l'entrée vient le plat. Nous nous étions promis de faire une bataille de purée mais l'écrasé de pomme de terre est si délicieux que cela ne nous vient même pas à l'esprit, nous dégustons tout. La viande est succulente également, mais je laisse le gras de côté. Le monsieur de Royaumes Renaissants me demande gentiment s'il peut l'avoir. N'aimant pas le gâchis, j'acquiesce et lui donne mon assiette. J'entends alors un cri profond de désespoir. Je tourne la tête et découvre le regard ébahi de Brasero. Un peu comme s'il venait d'apprendre que le forum était supprimé. Je sens que je l'ai trahi. Aujourd'hui, il m'en veut encore. Je sens qu'il lui faudra du temps pour cicatriser cette plaie encore ouverte. La serveuse vient récupérer nos assiettes. Il y a encore du gras dans celle de Marrion. Cette fois, le cri de désespoir provient du monsieur de Royaumes Renaissants. La serveuse refuse de lui laisser le gras. Il proteste en hurlant que c'est justement le meilleur. Mais elle persiste. Heureusement, le dessert arrive ensuite. Apomuse a du mal à finir le sien, elle le donne donc à Brasero et cela apaise quelque peu sa peine.

Image
Ensuite, nous profitons de la présence du jeu de cartes Loups-Garous de Thiercelieux pour jouer à notre jeu favori. Eartrae et Ewilou arrivent rapidement pour se joindre à nous et amènent avec elle une autre administratrice de Celsius que nous ne connaissons pas, Miyu, qui a l'air vraiment très gentille. Lors de la première partie, je suis Loup-Garou. Cupidon décide que le couple serait Jojorer et moi. Je suis très contente car je me dis qu'en étant un couple traitre nous ne pouvons que gagner. Nous ouvrons donc tous les deux les yeux en nous faisant un petit coucou. Nous les fermons, puis les loups sont appelés. Nous ouvrons alors à nouveau tous les deux les yeux. Misère. Je lui lance alors un regard désespéré tout en contenant un fou rire. La partie s'annonce plus compliquée que prévu. Au premier tour, Nicolapps qui me connait si bien me trouve suspecte et parvient à rallier à sa cause suffisamment de joueurs pour me faire éliminer. Quelle hécatombe chez les loups. Heureusement nos compères sont plus endurants que nous, même si ce sont finalement les villageois qui finissent par gagner. Nous en commençons une deuxième, pendant laquelle Brennos nous rend visite et nous informe qu'il aimerait bien jouer la prochaine. Je suis Sorcière et j'utilise ma potion sur Miyu qui s'est révélée être Loup-Garou. Je suis très fière, mais nous sommes coupés pour le début de la tombola.

Nous interrompons notre partie et nous descendons pour y assister. La plupart des cadeaux n'existent que sur Royaumes Renaissants, mais on nous rassure rapidement sur la possibilité de faire des équivalences. Brennos annonce un par un les gagnants, tirés au sort par Miyu. Nous essayons de la corrompre, mais elle n'a pas été choisie au hasard pour cette tâche : c'est une main innocente. Nous essayons donc de croire en notre bonne étoile, mais celle-ci ne semble pas coopérative ce soir. Au début, je ne comprends pas trop les lots. Le premier annoncé est un jambon. Je me vois mal repartir avec du jambon sous le bras. Mais je finis par comprendre qu'il s'agit d'un objet dans le jeu Royaumes Renaissants. Seuls des joueurs de ce jeu sont appelés. À la fin, tout de même, apomuse et Laydown sont les heureux gagnants... d'un lot 100% Royaumes Renaissants. Dommage.

Nous remontons mais nous avons perdu le fil de la partie. Nous en recommençons donc une nouvelle, pendant laquelle je suis encore Loup-Garou. Comme promis, Brennos est là. Renardrare, qui est en face de moi, m'accuse dès le premier tour. Il ne manquait plus que ça. Je devine directement son rôle et comprends donc que je suis foutue. Encore une fois mes compères sont tout de même tenaces, même s'ils perdent au tour décisif. L'heure tourne, les serveurs commencent à nettoyer, il est donc temps pour nous de partir.

Image
Nous marchons donc dans les rues de Paris vers un bar qu'a repéré Brasero. Sur la route, les zigotos Brasero, Evon et Liosfr repèrent des trottinettes électriques qu'ils ne peuvent s'empêcher de prendre. Liosfr me fait essayer la sienne. J'ai peur. Elle va vite. Très vite. Trop vite. Comme je tiens à ma vie, je la lui rends très rapidement. Une fois arrivés, nous nous faisons vite refouler parce qu'il est trop tard pour entrer et que de toute façon il fallait réserver. Nous essayons de trouver un autre endroit, mais rapidement je partage avec Aimedehere, Evon et Letslove l'idée que l'on serait bien mieux au chaud dans l'une des chambres de l'hôtel à se raconter des potins. Nous essayons tout de même un bar, mais nous parvenons rapidement à propager notre idée qui, avouons-le, est bien meilleure. Nous rentrons donc chacun où nous avions prévu de dormir. Nous faisons nos au revoir avec Jojorer, Kewane, Liosfr, Syphir et apomuse. Puis nous rentrons avec Aimedehere, Brasero, Evon, Letslove et Marrion à l'hôtel. Nous nous mettons en pyjama et nous nous rassemblons dans l'une de nos chambres. Il est 3h45 et Brasero commande des chips, comme si nous n'avions pas suffisamment mangé quelques heures auparavant. Nous nous asseyons par terre et nous décidons de jouer au kem's. J'explique à mon partenaire de jeu Aimedehere le signe que j'utilise à chaque fois que je joue et qui est le meilleur de tous les signes qui puissent exister au kem's. Il approuve. Nous ne gagnons pas pour autant. Nous nous racontons également quelques potins, mais j'en connais déjà la plupart. Puis, nous finissons par nous dire qu'il serait plus raisonnable de dormir.

8h00, je me réveille et me lève sans un bruit. Mes camarades de chambre dorment encore, et pour cause, ils ont encore le temps avant de repartir. Pour ma part, je me presse car je dois aller prendre mon train. Je m'habille et me brosse les dents, puis je quitte l'hôtel silencieusement. Je marche sous la pluie et suis aveuglément l'itinéraire préconisé par mon téléphone. En même temps, j'écoute les vocaux que m'envoie Jojorer m'expliquant que l'on peut se retrouver à la gare puisqu'il prend lui aussi le train tôt ce matin. Je le rejoins et, pendant que nous discutons, je mange des biscuits que j'avais pris soin de glisser dans mon sac la veille. Nous nous rendons vite compte que nos quais seront l'un à côté de l'autre, c'est plutôt rassurant car je n'ai donc pas à chercher le mien toute seule. Je vous ai déjà dit que cette gare est immense ? L'heure du départ sonne. Je m'installe dans mon train en étant plus assurée que la veille quant à mon placement et je découvre même avec bonheur que je peux me connecter au wifi du TGV. Ceci dit, je passe l'intégralité du trajet à dormir. C'est ainsi que se termine pour moi cette IRL, de Celsius mais surtout avec mes amis de LGeL, fatiguée mais des souvenirs mémorables plein la tête et 1200 cristaux en poche virtuelle.

Image
Avatar de l’utilisateur
par Marion
#566935
Image

On disait que l’hiver savait apporter son lot de chaleur. Cette saison restait à mes yeux symbole de vide et solitude. La lande, recouverte d’un interminable manteau blanc, confirmait mon point de vue. Les arbres décharnés, perdus sur le sentier qui menait au village, le corroboraient également.

Le froid commençait à engourdir mes membres. Il était temps. Je pris une grande inspiration et amorçai la pente qui menait à Thiercelieux. Concentrée sur le crissement de la neige vierge sous mes pas, je ne vis pas le temps passer que j’arrivais déjà au sein du hameau.

Les ruelles étaient désertes, toute personne dotée d’un minimum de bon sens était cloitrée dans une chaumière surchauffée. Pas de marché aujourd’hui, le gel avait chassé les marchands les plus coriaces et les ménagères les plus chevronnées.

Un grincement attira mon attention. À ma droite, sous le perron d’une vieille bâtisse, se balançait sur un vieux rocking chair un être tellement emmitouflé, que je n’aurais su dire s’il s’agissait d’un homme ou d’une femme. Seule sa main, fermement agrippée à un fusil de chasse d’un autre âge, échappait à l’amas de tissu.

Manquant de glisser sur une plaque de verglas, je me concentrai à nouveau sur la route, scrutant les devantures des maisons, à la recherche du symbole qui me mènerait à destination.

Un chaudron, sur l’anse duquel s’enroulait un serpent. J’étais arrivée.

Fébrile, j’agrippai la rampe en bois mouillé et me hissai prudemment sous le porche. Après une grande inspiration, je toquais avec assurance. La porte s’ouvrit presque instantanément. Une femme d’une grande beauté m’invita à entrer avant de refermer avec hâte.

" - Que puis-je faire pour vous ? Vous avez bravé le froid, vous faut-il un remède d’urgence ? "

Sa voix mélodieuse était empreinte de gentillesse. Les humains étaient vraiment capables des pires artifices pour appuyer leur hypocrisie.

" - Non merci, à vrai dire, vous avez déjà apporté votre « aide ». Je viens pour le paiement."

La sorcière afficha un sourire incertain.

" - Je suis confuse, je n’attends aucun paiement."
" - Bien-sûr que si, laissez-moi vous rafraîchir la mémoire. Il y a deux jours, un homme est venu de Freylieux solliciter votre aide. Il avait besoin d’une potion. D’un poison."


Un rire nerveux la secoua.

" - Voyez-vous, ce poison était destiné à ma sœur. On la soupçonnait d’être un loup-garou. Or, j’étais celle à abattre, Anya n’était qu’une simple villageoise. Vous avez touché à ma famille.
Je vous prendrai la vôtre. Ce village. Je les prendrai tous."


Me laissant habiter par la hargne sanguinaire que je nourrissais à son égard, je souris à l’idée que ce soir, Thiercelieux sera à son tour à l’image de l’hiver. Mort comme le froid.


Image
Image